Nous sommes actuellement le Dim Déc 15, 2019 10:40 pm
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Les cours d'Artur Hovanessyan Sensei

Les différentes Ecoles de karate au Japon sans exclusive.

Message par Shoto » Jeu Mai 05, 2011 8:44 pm

Merci pour les explications.

Ce sont de beaux bébés que la France envoie... Souhaitons-leur de faire du bon boulot!
Shoto
 
Message(s) : 361
Inscription : Sam Jan 26, 2008 2:48 pm

Cours réservé aux ceintures noires

Message par karatejapon » Mer Oct 24, 2012 5:45 pm

Nous avons suivi, vendredi dernier, le kuro obi kenkyukai (cours réservé aux pratiquants portant la ceinture noire), dispensé par Artur Hovanessian Sensei et vous en proposons une description.

A notre arrivée au honbu dôjô nous avions le choix car, à 19:00, débutaient deux cours en parallèle. Celui réservé aux yûdansha donc mais aussi celui dénommé ippan et ouvert à tous. Ce dernier regroupait d'ailleurs des deshi fort divers, de la ceinture blanche au nidan, sous la direction d'un Sensei yondan.
Il faut en effet savoir que certains élèves craignent quelque peu ce fameux cours pour ceintures noires, réputé comme particulièrement dur sur le plan physique mais aussi mental. Le Sensei Arménien et sa forte personnalité font l'unanimité au honbu dôjô mais peuvent en faire reculer plus d'un.
Votre webmestre, lui, a choisi.

Nous n'étions que huit yûdansha pour cet entraînement dont deux jeunes femmes. Sept shôdan et votre serviteur, senpai du groupe donc, entament les débats sans tarder.
Dans un premier temps rien que de très classique avec l'échauffement et les étirements habituels des cours du honbu dôjô.
Par contre, au bout d'une dizaine de minutes, le Sensei se lance dans des séries de pompes et d'abdominaux. Chaque deshi compte jusqu'à dix avec un kiai poussé sur le dernier temps.
Cinquante pompes pour commencer puis cinquante remontées de buste puis c'est reparti pour les pompes et à nouveau les abdominaux. Suivront des séries pour renforcer la zone lombaire.

Voyant les visages déconfits et les airs épuisés, Artur Hovanessian Sensei, facétieux comme à son habitude, demande ce qui se passe. Il feint de s'étonner et rappelle que tous ici sont yûdansha. Il ne comprend donc pas.
Pour plus de clarté, reprenons ici ses paroles: "Vous avez au moins dix ans de pratique puisque vous portez une ceinture noire. Alors que se passe-t-il...? A vous de vous poser la question. Demandez vous pourquoi vous n'arrivez pas à finir les séries de pompes et d'abdominaux. Ne croyez-vous vous pas que vous vous laissez aller? Posez-vous des questions..."

Après cette forme d'éveil, nous poursuivons avec les exercices de kihon et idogeiko.
Cours pour yûdansha oblige, les enchaînements sont techniquement ardus et puissance, vitesse et kime sont requis.
Là encore, le Sensei marque une pause pour questionner certains d'entre nous sur la conscience de ce qu'ils sont en train de faire, ou son absence.
Laissons à nouveau le Sensei s'exprimer selon ses propres termes: "Réfléchissez...Qu'êtes-vous en train de faire? Voyez vous l'adversaire qui vous fait face? Où frappez vous? Soyez conscients sur chaque technique, même dans les enchaînements. Chaque coup doit être donné dans l'esprit ichigeki, même dans une série de dix.
Matsui Kanchô nous dit toujours que si vous venez au dôjô pour faire bouger votre corps, autant aller dans un club de sport. Ce sera plus convivial et moins difficile. Tout le monde peut mouvoir ses jambes et ses bras mais, ici, vous êtes dans un dôjô, ce qui n'a rien à voir."

Un des exercices classiques pour les yûdansha au honbu dôjô consiste à enchaîner six jôdan keriwaza, à savoir mawashigeri, ushiro ura mawashigeri, maegeri puis à nouveau ces trois techniques.
Chacun d'entre nous comptera un aller/retour, y compris le Sensei avec kiai systématique sur chaque coup de pied pour le tout dernier.
Au vu des airs épuisés de certains, Artur Hovanessian Sensei reprend la parole: "Vous êtes fatigués...? Réveillez-vous! Prenez vous en mains. Vous devez réfléchir et vous demander pourquoi vous avez du mal. Moi, je vais vous le dire...Vous vous écoutez trop...Vous portez une ceinture noire donc vous avez des responsabilités. Quand vous êtes chez vous, entraînez-vous, faites des pompes et des abdominaux, allez soulever des poids et courir. Ce n'est pas ici que vous devez forger votre physique. Mais, au delà, de votre corps c'est votre mental qu'il faut travailler. Quand vous êtes épuisés c'est là qu'il faut se bousculer et en vouloir. Regardez quand Kanchô a gagné le World Tournament ou l'épreuve des cent combats et éveillez vous..."

Nous passons ensuite au travail du kata Tekki sono ni. Là encore, le Sensei s'attachera à une grande précision des mouvements et nous reprendra de nombreuses fois.
"Un kata est comme un combat. Vous devez visualiser vos adversaires sinon cela n'a aucun sens. Sans substance il n'y a pas de karatedô. Chaque technique doit être puissante, rapide et efficace. Attention aux niveaux et aux points visés."
Quelques démonstrations de bunkai possibles nous éclairerons sur les mouvements de ce kata dont tous les Instructeurs du honbu dôjô ont reçu un tutoriel spécifiques de deux heures, tout récemment, par Matsui Kanchô lui même. Les trois Tekki étaient concernés par ce cours spécial.

Pour achever ce cours d'une centaine de minutes, tout le monde combattra contre tout le monde, à 50% de puissance. Ce qui n'empêchera pas quelques knockdowns après lesquels le Sensei enfoncera le clou: "Tu a reçu un jôdan mawashigeri? Tant pis pour toi; tu t'es mal protégé", "Tu n'as pas vu venir le ushirogeri au foie? Dorénavant fais attention et apprends à te protéger", "Joli gedan mawashigeri, ça fait mal? Monte le genou la prochaine fois".
Nous souhaitons préciser que toutes ces remarques n'ont rien de moqueuses mais qu'elles font partie de l'éveil que le Sensei évoqua à plusieurs reprises durant ce cours. Nous en voulons pour preuve la vigueur avec laquelle sera répété le dôjô kun, repris par le groupe après récitation de chaque principe par votre serviteur, en tant qu'ichiban Senpai.

Après le ménage habituel, nous resterons tous pendant une quinzaine de minutes à écouter le Sensei et chercher à comprendre le message.
Suivre de tels cours est un grande chance dont nous sommes conscient...
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4221
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par liptonic » Jeu Oct 25, 2012 11:11 am

Merci pour ce récit de cours!

Le sensei s'exprime-t-il en anglais ou en Japonais?

Marrant, j'ai quasiment fait le même cours un jour avant dans mon dojo!

Suffit d'enlever une série pompes/abdos, moins de kumite que vous mais ceci a été compensé par du travail sur Pao et du shadow boxing.
Quant au fameux enchainement c'était 40 allers-retours non-stop, à pleine puissance, ou l'on se faisait reprendre quand ce n'était pas assez puissant au goût du Shihan qui ne nous disait "quand j'étais uchi deshi Sosei nous le faisait faire xxxx fois etc, etc..." Bref, il insista assez pour nous faire comprendre que nous n'étions ni à la danse ni dans un club de sport. Pour finir de nous remettre les idées en place, il appela successivement deux yudansha particulièrement souples et rapides (dont un beau bébé) pour montrer le but à atteindre. Au vu des Kiai entendus sur la dernière série, cela a eu l'effet escompté.

(l'histoire ne dira pas qu'il a également appelé votre narrateur -pourtant pas très souple- deux fois pour montrer les techniques)
liptonic
 
Message(s) : 850
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Message par tarek » Jeu Oct 25, 2012 12:14 pm

J'ai hâte d'assister à l'un de ses cours

Osu!
tarek
 
Message(s) : 106
Inscription : Mer Mars 17, 2010 7:55 pm
Localisation : Paris

Sensei polyglotte

Message par karatejapon » Jeu Oct 25, 2012 1:32 pm

Le Sensei s'exprime en japonais sans hésiter, de temps à autre, à demander aux deshi présents de l'aider en cas de problème linguistique. Il s'appuie également sur l'anglais si nécessaire et quand des Russes sont présents il réitère les explications dans leur langue.

On retrouve les mêmes principes dans les dôjô dignes de ce nom.

Souhaitons à Tarek de participer à un cours sous la direction du Sensei Arménien dès que possible. On n'en retire que des bénéfices avec un travail sérieux mais dans la bonne humeur.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4221
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par tarek » Jeu Oct 25, 2012 3:36 pm

Osu! :D

En attendant, je vais pratiquer mon Japonais et mon Russe

merci

Osu!
tarek
 
Message(s) : 106
Inscription : Mer Mars 17, 2010 7:55 pm
Localisation : Paris

Cours du Sensei à Paris

Message par karatejapon » Lun Jan 14, 2013 12:22 pm

Si tout se déroule comme prévu, certain(e)s d'entre vous pourront profiter d'un cours dispensé par Artur Hovanessyan Sensei d'ici peu. Il se dit en effet ouvert à un stage à la suite du prochain Festival des Arts Martiaux.
Ce serait une grande chance et nous travaillons actuellement à la concrétisation de ce projet.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4221
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Précision

Message par karatejapon » Sam Fév 09, 2013 2:37 am

Suite à une demande de confirmation qui nous est parvenue hier soir, contrairement à ce qui est écrit dans le numéro de février de Karate Bushido, Artur Hovannesyan Sensei n'est pas le Chef Instructeur du honbu dôjô. Ce titre revient à Fukuda Isamu Shihan.
Cela étant dit, il reste l'Instructeur le plus présent au quotidien et le plus populaire auprès des deshi. C'est essentiellement lui qui est par ailleurs régulièrement envoyé dans divers pays pour animer des stages. Le Sensei Arménien est vraiment l'image du honbu dôjô et une figure incontournable de l'IKO.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4221
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Cours de condition physique selon le Sensei

Message par karatejapon » Ven Oct 04, 2013 3:16 pm

Certains membres étant friands de descriptions de cours au Japon, nous vous proposons aujourd'hui le déroulement de celui dirigé par Artur Hovanessian Sensei, mardi dernier.
L'Instructeur Arménien, maintenant bien installé dans son nouveau dôjô de Kawaguchi, consacre la majeure partie de l'entraînement du mardi à la condition physique. Voici donc le résumé du cours que nous avons eu le plaisir de suivre sous sa direction compétente.

Après les saluts classiques, le Sensei met un fond sonore à base de R&B. Pas très orthodoxe certes mais son idée est qu'une musique bien rythmée poussera les deshi. Tagahara Sensei en fait d'ailleurs de même à son dôjô d'Osaka.

Cinq postes de travail sont installés.
Chacun y passera trois fois une minute avec trois minutes de repos à la fin de chaque circuit. L'idée étant de se donner à fond à chaque tour, sur tous les exercices et quasiment sans repos entre les différents postes.

Premier poste.
Travail au sac lourd en enchaînements. Au moins deux techniques à chaque fois, cinq maximum. Les impacts doivent être puissants, les mouvements du sac en attestant. Ne pas pousser mais frapper sèchement. Impérativement varier les attaques.

Deuxième poste.
En position de pompes, les chevilles passées dans des étriers au bout de deux élastiques pendus à une barre traversant le dôjô. L'exercice consiste en des flexions de jambe, genoux remontés vers la poitrine, sans changer la position du dos qui doit rester bien à plat. Une vraie torture pour les abdominaux...

Troisième poste.
Face aux miroirs, shadow boxing avec des poids de dix kilos ou cinq pour les femmes et les adolescents ainsi que les plus âgés d'entre nous. Peu de techniques réalisées en regard du poids des haltères mais ne pas laisser tomber le bras à l'aller ou au retour. Une attention sur la préservation de l'articulation du coude est requise afin d'éviter les blessures suite à une hyper extension.

Quatrième poste.
Tenir une barre de dix kilos sur le haut des pectoraux et lancer les bras vers l'avant en veillant à conserver le même niveau, également en les ramenant. Le bassin effectue des antéversions et rétroversions à chaque mouvement.
Pour les femmes et les plus jeunes (ou les plus âgés) une barre de sept kilos est utilisée.

Dernier poste (pour les survivants...)
Sauts à pieds joints par dessus un banc d'une hauteur de cinquante centimètres. De l'arrière vers l'avant puis l'inverse.

La description qui précède ne peut vraiment faire ressentir la difficulté physique des différents exercices ainsi que leur impact sur le le cardio et les muscles. Mais croyez-en votre webmestre, après trois tours on est content d'en avoir terminé.

Ce circuit achevé, le cours n'est bien entendu pas arrivé à son terme. La musique est alors coupée.
La seconde partie sera dédiée au travail des kata, toujours dans l'optique d'une amélioration de la condition physique, tant au niveau de la résistance qu'à celui de l'endurance.
Chaque technique doit être donnée comme en kumite. L'esthétisme est quelque peu laissé de côté au profit de la puissance, la vitesse et l'engagement total.

Le Sensei nous témoigne à nouveau sa pleine confiance en nous laissant diriger les ceintures de couleur pour travailler les kata Yantsu et Tensho. Pour sa part, il s'occupera des yûdansha avec le kata Sushiho.
Si Artur Hovannessian Sensei est une personne d'une grande gentillesse et dotée de beaucoup d'humour, il n'en reste pas moins exigeant avec ses élèves durant les cours. Les trois ceintures noires présentes se sont faites rabrouer à plusieurs reprises pour ne pas montrer assez de kime, d'engagement physique et mental lors de l'exécution de ce long kata. Ils finiront quand le Sensei s'estimera satisfait, ce qui prit un certain temps.

Après les kata, nous nous sommes tous assis en cercle sur les tatami afin de parler de cet entraînement, les buts recherchés, les objectifs de chacun et le karatedô en général.
Une courte séance photos pour terminer (voir Facebook) puis nous sommes passés au ménage du dôjô, toujours soigneux et de nouveau en musique.

Nous souhaitons à nos membres de pouvoir suivre les cours d'Artur Hovannessian Sensei, un must en ce qui nous concerne.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4221
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par shokei » Sam Oct 05, 2013 6:21 pm

Merci Webmaster. Ca fait longtemps qu'on attend des recits de ce genre. Tres interessant. OSU!
Joe
shokei
 
Message(s) : 69
Inscription : Sam Jan 05, 2008 5:44 am
Localisation : Ile Maurice

D'autres résumés à venir

Message par karatejapon » Sam Oct 05, 2013 9:59 pm

Avec plaisir shokei.
Nous continuerons à vous proposer des résumés d'entraînements sous la direction de divers enseignants. Il est toujours intéressant de savoir ce que font les autres et s'en inspirer éventuellement. Dans la mesure où Artur Hovanessian Sensei a décidé de thèmes selon les jours, condition physique ou techniques de jambes par exemple, nous vous décrirons différents cours suivis sous sa direction.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4221
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Les cours d'Artur Hovanessyan Sensei

Message par karatejapon » Lun Sep 22, 2014 7:52 pm

C'est avec grand plaisir que nous vous informons de la réussite à l'examen du godan d'Artur Hovhannisyan qui portera donc dorénavant le titre de Shihan . Nos félicitations vont aussi à ses deshi qui ont tous réussi les examens de nidan et de shôdan pour lesquels il les a préparés.
OSU
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4221
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Les cours d'Artur Hovanessyan Sensei

Message par liptonic » Mar Sep 23, 2014 5:45 am

Bravo à eux. Par curiosité, quel âge a-t-il?
liptonic
 
Message(s) : 850
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Re: Les cours d'Artur Hovanessyan Sensei

Message par karatejapon » Mar Sep 23, 2014 7:56 am

Le nouveau Shihan est né le 13 septembre 1975. Un beau "cadeau" d'anniversaire donc pour ses 39 ans.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4221
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Les cours d'Artur Hovanessyan Sensei

Message par Sua » Jeu Sep 25, 2014 8:17 pm

Félicitations au nouveau shihan . Très belle promotion bien méritée .
Sua
 
Message(s) : 281
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

PrécédentSuivant

Retour vers Les Ecoles

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron