Nous sommes actuellement le Lun Sep 24, 2018 10:10 pm
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Anecdotes de dôjô - Chapitre XVII

Tout ce qui n'entre pas dans les autres fora.

Anecdotes de dôjô - Chapitre XVII

Message par karatejapon » Ven Août 31, 2018 9:40 pm

Comme écrit auparavant sur ce même forum à propos du décès de Sakakibara Shihan, nous vous proposons, à partir d'aujourd'hui, des anecdotes entendues lors de cours que nous avons suivi ces dernières années au Honbu dôjô Kyokushinkaikan. Comme vous le constaterez, certaines sont savoureuses, d'autres carrément étonnantes. Nous espérons en tout cas qu'elles vous intéresseront et alimenterons progressivement ce nouveau fil de discussion avec, dans la mesure du possible, un verbatim qui nous semble la formule la plus judicieuse. N'hésitez pas à réagir si vous le souhaitez et nous ferons de notre mieux pour répondre à vos éventuelles questions relatives à ces anecdotes.

Lors d'un cours dominical, en 2016, Sakakibara Shihan, selon son habitude, demande à tous les élèves de s'assoir en seiza, les porteurs de ceintures de couleurs face à lui, les yûdansha à ses côtés.

"Vous avez vu ce qui s'est passé l'autre jour...? Le frère de Kim Jung Un a été assassiné dans un aéroport. C'est horrible...surtout qu'il aurait pu s'en sortir. C'est une femme qui l'a attaqué par derrière. Elle avait un produit chimique sur ses gants et lui a frotté le visage. Comme il était assez gros et pas sportif du tout il n'a rien pu faire. Vous vous rendez compte...! S'il avait pratiqué le karate il s'en serait sorti. Il aurait donné un coup de tête en arrière pour se dégager. Il aurait aussi pu lui donner un ou deux coups de coude ou lui écraser les orteils. Vous voyez c'était faisable!"
Sakakibara Shihan se lève alors et attrape le deshi le plus imposant physiquement par le col.

- "Combien pèses-tu? Combien mesures-tu?""

- "Euh...cent vingt kilos...1M80..."

- "Très bien, très bien! Je vais vous montrer alors. Attrape moi par derrière et essaye de presser les mains sur mon visage."

Le "cobaye" s'exécute, pas très rassuré. Immédiatement, le Shihan écrase d'un coup de talon les orteils du malheureux puis lui tord fortement un pouce jusqu'à mettre son "partenaire" à genoux.

"Vous voyez, ça aussi c'est possible. Sinon un bon coup de tête dans le nez ou sur une arcade. Evitez les dents, vous risquez de vous couper. Vous avez raison de pratiquer le karate, ça peut vous sauver la vie. Tant pis pour la victime, il n'avait qu'à faire du karate et il serait encore vivant. Quel dommage quand même..."

Cette première anecdote s'achève là. Nous vous en offrirons une autre très prochainement si vous le souhaitez.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3722
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Anecdotes de dôjô - Chapitre XVII

Message par Sua » Mar Sep 11, 2018 2:38 pm

J’attendais ça avec impatience . Merci pour cet article . J’aime beaucoup cette série des anecdotes .
Sua
 
Message(s) : 190
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Re: Anecdotes de dôjô - Chapitre XVII

Message par karatejapon » Lun Sep 24, 2018 1:26 pm

Voici une autre anecdote liée à Sakakibara Shihan.

Comme de coutume, le Shihan, en milieu de cours, fait s’assoir deux lignes face à face, en seiza, et commence à évoquer divers sujets.
Il s’adresse à un deshi, quatrième kyu, assis directement face à lui, désarçonné par la première question.
- «Quelle voiture as-tu, toi...?»
- «Euh...une Honda...»
- «Ha oui! C’est bien. Moi aussi j’ai une Honda. Un vieux modèle?»
- «Ben...elle a trois ans.»
- «Je suis certain qu’elle est à boîte automatique...pourquoi?»
- «Euh...oui...c’est plus facile et confortable.»
- «La mienne a quinze ans et elle est à boîte manuelle. C’est beaucoup mieux parce que ça m’oblige à bouger, à faire des gestes coordonnés. C’est important à mon âge. Les jeunes cherchent trop la facilité. Le confort c’est bien mais il faut toujours être actif, surtout en vieillissant. Vous devriez tous conduire des voitures à boîte manuelle. Je suis certain que vous avez tous des tas de gadgets électroniques à la maison; moi aussi mais c’est ma femme qui s’en sert. Laissez tomber tout ça et utilisez vos mains et votre tête. Si vous pratiquez le karate vous faites bouger tout votre corps et, surtout, vous faites travailler votre cerveau. Regardez moi...même à mon âge je peux encore bouger et mon esprit fonctionne bien. Sosai disait la même chose et maintenant que je suis vieux je comprends qu’il avait raison.»

Après ses dernières paroles, Sakakibara Shihan reprend le fil du cours, comme à son habitude.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3722
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Retour vers Divers

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron