Nous sommes actuellement le Ven Sep 20, 2019 9:32 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

karate pour Gaijin

Description de la pratique réelle du karate au Japon.

karate pour Gaijin

Message par tetsugakucha » Lun Avr 11, 2011 1:08 am

Salut!
J'ai discuté avec quelqu'un qui affirme, sans rire, que les japonais n'enseignent pas les vraies techniques de karate aux occidentaux. Il dit que les techniques enseignées aux occidentaux sont faites pour que nous nous blessions au cours de l'entraînement, pour qu'ainsi les japonais restent les meilleurs ! Ce n'est pas la première fois que j'entend cette légende urbaine, car c'est ce que j'en pense; ce n'est qu'une de ces légendes stupides selon moi. Ma question est la suivante: d'où peut bien venir cette légende stupide ?
tetsugakucha
 
Message(s) : 3
Inscription : Mar Juin 29, 2010 5:01 pm

Message par Mustafa Jean-Andre » Lun Avr 11, 2011 1:35 am

Très certainement d'un temps où ce n'était pas une légende :wink:
TOUT EST POSSIBLE A CELUI QUI CROIT!
Site: http://kyokushin-seinan.kazeo.com/
Site: http://s-d-a.kazeo.com/
Mustafa Jean-Andre
 
Message(s) : 276
Inscription : Mar Jan 29, 2008 8:38 pm
Localisation : Saint-Michel (France)

Légende urbaine

Message par karatejapon » Lun Avr 11, 2011 1:56 am

Cette légende tire vraisemblablement, en France, ses fondements des textes écrits par Henri Plée et publiés dans le mensuel Karate Bushido.

Si effectivement les Japonais souhaitent conserver une certaine forme de leadership, force est de reconnaître que celui ci est bien entamé, tant dans le domaine du "karate sportif" que de celui de l'Art Martial.

L'assertion voulant que les Japonais cherchent à blesser les étrangers en enseignant de façon dévoyée nous semble pour le moins saugrenue. A titre personnel nous nous entraînons régulièrement au Japon, au milieu de Nippons et notre professeur en France a eu la chance d'être élève interne à Tôkyô. Cette idée est donc aisément démontée selon notre expérience et nos connaissances.
Dernière édition par karatejapon le Sam Mai 28, 2011 9:29 am, édité 1 fois.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4107
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par suke » Lun Avr 11, 2011 8:25 am

Henri plee... J ai des doutes sur le personnages
Il parle beaucoup mais on le voit jamais
Et vous qu en pensez vous???
suke
 
Message(s) : 162
Inscription : Mar Mars 25, 2008 3:46 pm

Message par Furyman » Lun Avr 11, 2011 12:12 pm

Effectivement, c'est ce que je retire des écrits d'Henry Plée: néanmoins, le bémol que j'apporterai, est que si, effectivement ces pratiques se révèlent d'un autre âge, il semble que la mise à disposition à grande échelle de l'enseignement des arts martiaux japonais, a été fait au détriment de certains détails "essentiels" de la pratique. Henry Plée raconte certaines anecdotes où il auraient assisté à la pratique de ce qu'il appelle des "maîtres de l'ombre" qui conservent ce savoir des points clés de la pratique. Néanmoins, comme le souligne KaratéJapon de par son expérience, le Kyokushin n'est pas du tout touché: vu la qualité des maîtres et combattants japonais au travers des générations, je doute qu'il soit nécessaire de "tromper l'étranger". Et puis, il y a toujours l'arbitre au cas où ;)
Furyman
 
Message(s) : 95
Inscription : Sam Août 14, 2010 8:26 pm

Message par suke » Ven Avr 15, 2011 2:10 pm

Ba je vois pas l intérêt de garder secret des points clés de nos pratique
Pour en rvenir a monsieur plee ce qu il dit dans ces chroniques c est connus de la plupart des karatéka .
Après les maitres de l ombre a notre époque je sais pas si on peut y croire même si pour ma part je pense Que sa existe
suke
 
Message(s) : 162
Inscription : Mar Mars 25, 2008 3:46 pm

Message par Furyman » Ven Avr 15, 2011 2:30 pm

suke a écrit :Ba je vois pas l intérêt de garder secret des points clés de nos pratique


Aujourd'hui: je n'en vois pas l'intérêt non plus. Mais considère la question de la propriété intellectuelle dans l'industrie qui est fondamentale dans l'idée de survie économique de nos jours: je suis sûr qu'à une époque où la question de la survie touchait justement la vie, l'idée de protéger ses méthodes de survie - en cachant des points clés - apparaît logique. Si on ajoute à ce raisonnement, la pression mise en place par les vainqueurs de la seconde guerre mondiale sur les vaincus, et leur interdiction de pratiquer les am par exemple, on peut supposer sans peine que dès que la levée de l'interdiction sur la pratique des am a été faite au Japon, les maîtres de l'époque n'ont pas facilement accepté d'enseigner tous leurs secrets juste parce que certains occidentaux leur demandaient gentillement.
Furyman
 
Message(s) : 95
Inscription : Sam Août 14, 2010 8:26 pm

Message par Markoki92 » Sam Mai 28, 2011 4:12 am

Bonjour,
Si Sensei H Plée au travers de ses "Chroniques Martiales" à parfois été "désarmant" :) , le fait de faire venir en France un expert comme Sensei Kase Taïji qui a formé bon nombre de professeurs en Karaté Dô Shotokan, tenterait à prouver le mal fondé de cette légende.
Bonne journée.
Dô et Hanami
Cerisiers pleureurs à fleurs
Larmes dans le vent.

* Hito-No-Michi *
Markoki92
 
Message(s) : 9
Inscription : Mar Mai 24, 2011 10:43 pm
Localisation : Clamart 92140

Impossibilité

Message par karatejapon » Dim Août 21, 2011 12:19 pm

Nous avons évoqué cette idée récemment avec Artur Hovanessian Sensei, enseignant au Japon.
Si, selon lui, les Japonais souhaitent parfois privilégier leurs compatriotes, de différentes façons, l'idée d'un karate distinct à l'intention des étrangers lui semble hors de propos voire risible. Pour lui, le fairplay n'est certes pas toujours de mise mais, au sein de son Ecole du moins, cette idée n'a pas cours et se révèlerait de toute façon impraticable.
Néanmoins le Sensei Arménien imagine que quelques Japonais ont pu essayer de mettre cette idée en place à une certaine époque, sans succès probant, notamment en "karate martial".
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4107
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Autre possibilité

Message par karatejapon » Jeu Août 25, 2011 7:55 pm

Après réflexion et discussions avec des enseignants Japonais, on peut voir cette idée d'une façon quelque peu différente. A savoir que certains Nippons eux mêmes ont effectivement parlé de "karate pour étrangers", à au moins deux reprises au siècle dernier.

Tout d'abord, les Okinawaïens, dans les années 1930 ont, pour certains d'entre eux, critiqué la nouvelle façon d'enseigner leur Art Martial aux "Japonais du Japon" par leurs compatriotes expatriés.
Si cette idée s'éloigne quelque peu du postulat de départ présenté par tetsugakucha, on y revient assez franchement avec l'important développement outre mer de la Nihon Karate Kyôkai, mieux connue sous l'acronyme JKA.
Pour avoir longuement conversé avec des tenants de l'Ecole Shotokan, il s'avère que dans les années 1970, certains Instructeurs envoyés à l'étranger se sont vus reprocher par leurs pairs restés dans l'archipel, une méconnaissance du karatedô. Leur niveau était parfois moqué et sujet à caution. A cette occasion on a donc parlé de "karate pour étrangers" mais il ne s'agissait pas d'une volonté délibérée de mystification, comme vous pouvez le comprendre.

Tout cela est donc certes différent de l'idée de départ mais nous souhaitions néanmoins vous exposer ces faits.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4107
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Retour vers Au Japon

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron