Nous sommes actuellement le Lun Juin 17, 2019 9:04 pm
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Mitsumine kangeiko 2019

Tout ce qui n'entre pas dans les autres fora.

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par karatejapon » Mar Jan 08, 2019 2:43 pm

Des photos et de courtes vidéos sont disponibles, depuis hier, sur l’interface en japonais du site http://www.kyokushinkaikan.org et d’autres seront en ligne dès demain. De nombreuses photos sont également visibles sur Facebook.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par karatejapon » Jeu Jan 10, 2019 8:52 pm

Programme classique pour ce camp d’hiver.
Cours sous la direction du Matsui Shokei Kanchô pour débuter, d’une durée de 2H30. Allocution du Directeur Mondial la première soirée puis réponses aux questions posées par divers groupes de stagiaires.
La deuxième journée a débuté par un entraînement commun, entre les temples du Mitsumine, de 6:30 à 8:00. Une cérémonie shintô a, comme de coutume, suivi cette session. Le départ de la course de vingt deux kilomètres pour les adultes et huit pour les enfants a été donné à 14:00. La soirée a vu les différents groupes présenter chacun un sketch, noté par un jury composé de plusieurs Shihan et du Kanchô.
Nouvel entraînement à 6:30 le troisième et dernier jour puis second norito (cérémonie dans le temple principal).
Le petit déjeuner pris, les stagiaires ont tous participé au ménage des chambres puis sont partis vers la cascade après un court moment de recueillement devant la stèle funéraire à la mémoire d'Oyama Masutatsu Sôsai.
Chaque groupe a suivi celui dirigé par Goda Yûzo Shihan sous la cascade, pour une série de trente tsuki avec le kiai.
Après une trentaine de minutes de marche toutes et tous ont rejoint les autocars pour le retour vers la capitale.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par Sua » Sam Jan 12, 2019 3:01 am

Merci pour ce retour très intéressant . Est-il possible de savoir de quoi Matsui Kancho a parlé cette année ? Et son cours était comment ?
Sua
 
Message(s) : 248
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par karatejapon » Sam Jan 12, 2019 8:24 am

Absolument. Les posts à venir sur ce topic parleront de ces sujets.
D’ores et déjà, sachez que Matsui Shokei Kanchô a assuré seul le premier entraînement du stage. Pas de cours partagé cette année. L’ensemble des stagiaires ont pu noter que les problèmes de hanches dont souffrait le Kanchô semblent derrière lui, comme ses techniques de jambes au niveau de la tête en attestent pleinement. Comme toujours, la précision et la justesse de sa technique sont exceptionnelles.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par karatejapon » Mar Jan 15, 2019 11:55 am

Lors de son allocution qui prend traditionnellement place lors de la première soirée du kangeiko, Matsui Shokei Kanchô aborde divers sujets. Cette année n’a pas dérogé à la règle et nous vous proposons ici une retranscription des points les plus importants traités la semaine dernière.

Une large partie des propos du DIrecteur Mondial concernait les différentes nouvelles formes de combat développées par l’IKO, principalement basées sur le mode semi contact. Si des questions pouvaient légitimement être posées quant au rapport avec les Jeux Olympiques de Tôkyô, le Kanchô s’est montré tout à fait clair.

Un verbatim est ici de mise:
« Il n’est absolument pas question de se rapprocher de façon systématique du style sundome (non contact), retenu pour le tournoi olympique. Les règles mises en place par le Kyokushinkaikan dernièrement, qu’elles imposent le port de protections et/ou interdisent le contact à pleine puissance, ne sont qu’une possibilité supplémentaire pour celles et ceux qui souhaitent aborder la compétition de façon moins dure. Elles ne sont nullement destinées à remplacer le type de combat qui a fait la réputation du Kyokushin karate. L’ADN de notre Ecole, tel que défini par Oyama Sôsai ne doit, et ne sera pas, modifié. Nous ne cherchons pas à copier ce que font les autres. J’ai d’excellents rapports avec les responsables, notamment, du Shotokan et de la Wadô ryû car nous avons décidé de participer à la préparation du tournoi olympique mais, en aucun cas, notre style de combat ne changera. De toute façon ce n’est pas le jissen karate qui a été choisi par le Comité Olympique.
La situation est très claire. Nous participons à ce moment important pour le karate sans renier nos fondamentaux. L’héritage de Sôsai est préservé, même si nous devons évoluer. Le Kyokushin karate ne change pas et ses racines sont bien vivantes. »

Nous sommes seul responsable des possibles erreurs d'interprétation et/ou de traduction des paroles de Matsui Shokei Kanchô.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par Sua » Mar Jan 15, 2019 12:34 pm

Qui étaient les Shihan venus au kangeiko cette année ?
Sua
 
Message(s) : 248
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Quelle collection!

Message par karatejapon » Mar Jan 15, 2019 1:14 pm

Parmi les Shihan présents, on comptait, bien entendu, Goda Yûzo (numéro deux du Kyokushinkaikan) mais aussi Fukuda Isamu (Chef Instructeur du Honbu dôjô), Sugimura Taichiro (qui supervise une dizaine de dôjô), Kiyama Hitoshi (ancien vainqueur du World Open), Artur Hovannissyan. Kamio Shihan, grand spécialiste des kata, était lui aussi présent. S’y ajoutent quelques autres dont le nom nous échappe, désolé.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par karatejapon » Mer Jan 16, 2019 8:29 pm

Un court article sur ce kangeiko est maintenant en ligne sur l’interface en anglais du site officiel de l’IKO. Les trois participants Français au stage sont visibles sur certaines des photos illustrant le reportage.
http://www.kyokushinkaikan.org
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

La technique avant tout

Message par karatejapon » Ven Jan 18, 2019 4:48 pm

Lors de son cours qui ouvre traditionnellement le camp d’hiver, Matsu Shokei Kanchô a insisté sur plusieurs points. Certains concernaient la technique alors que d’autres relevaient de domaines différents et néanmoins subtilement reliés à cette même technique.
Evoquons d’abord les premiers cités, à la première personne afin de rendre au mieux les idées du Kanchô.

« Pensez toujours aux bases. Si je vous les fait reprendre aujourd’hui c’est que sans une technique juste et forte il n’existe pas de bon karate. Quand j’ai commencé, à l’âge de treize ans, mes premiers senpai insistaient beaucoup sur cette idée. Bien sûr, comme j’étais jeune je voulais sans arrêt combattre, alors refaire sans arrêt les techniques de base était plutôt ennuyeux. Néanmoins j’ai vite compris qu’ils avaient raison et qu’il n’y avait pas d’autres façons de progresser. Quand je suis devenu un compétiteur de niveau international Oyama Sôsai m’a toujours rappelé cette même idée qui consiste à reprendre les bases. Même si ça semble différent du combat, en réalité c’est directement relié. Il faut que vous le compreniez et n’oubliez jamais ce point.
Pour être fort techniquement il ne suffit pas de répéter des exercices de kihon car ce que vous mettez dans vos gestes fait la différence. Comprenez que ceci est essentiel. Vous devez être dans la technique, vous focaliser dans chacune d’entre elles. »

« Je vous demande d’enchaîner les techniques à un rythme rapide et c’est aussi comme ça pour l'entraînement du matin. Mais faites attention car aller vite ne signifie pas faire n’importe quoi. Vos bras et vos jambes ne doivent pas être comme un flipper où la bille va partout et n’importe comment de façon anarchique. Vous devez maîtriser chaque geste, particulièrement quand vous êtes fatigués en fin d’exercice. Ne vous laissez pas aller, c’est une erreur commune et à éviter absolument, même si vous enchaînez cent mouvements. »

« J’en vois certains d’entre vous, même des champions au deuxième rang, commettre une erreur importante.
Votre corps penche à droite et à gauche pour venir frapper sur les côtés. Votre tête est entraînée dans le mouvement et vous perdez la rectitude, ce n’est pas bon du tout.
Regardez les boxeurs. Même les amateurs font attention à cet aspect quand ils travaillent en shadow, comme les professionnels. Vous devez, vous aussi, corriger ce point en y réfléchissant avant et pendant l’exercice, c’est impératif. Si vous choisissez de frapper sur le côté de votre adversaire, décalez vous plutôt que de pencher votre corps. Vos pieds doivent bouger mais même si vous restez sur place la rectitude du corps ne doit pas disparaître. »

« Il est très important de visualiser l’endroit où vous frappez dans le vide. Vos bras et vos jambes de sont pas indépendants du reste de votre corps. Attention! Je ne dis pas qu’il ne faut pas être spontané, cela n’a rien à voir. Le problème est celui de la maîtrise de vos membres et des cibles que vous visez. Je parle là encore de travail dans le vide, pas contre un adversaire, parce que si vous êtes précis sans personne en face de vous, vous le serez tout autant en combat. Vous voyez, il faut commencer par le début pour construire sa technique.
Dans le vide donc, surtout avec les techniques de jambes au niveau jôdan, il est très important de visualiser une cible et de chercher la précision maximale. Bien entendu, c’est plus facile devant un miroir mais, justement, il faut être capable de travailler de cette façon sans repère particulier. Oyama Sôsai me reprenait souvent sur ce point et il avait raison, bien sûr.
Quand je préparais le World Open de 1987 Sôsai me faisait souvent prendre conscience de la recherche impérative de cette précision, surtout quand j’exécutais des jôdan mawashigeri. Cela m’a beaucoup aidé durant le tournoi car je trouvais la cible de façon instinctive.
Comprenez qu’il ne s’agit pas d’une technique avancée et que tous ici présents, des ceintures blanches jusqu’aux plus avancés, devez travailler de cette façon. Ce n’est pas un secret mais, à nouveau, de la technique de base. Ne l’oubliez pas tout au long du stage et quand vous rentrerez dans vos dôjô. »

Les éventuelles erreurs de traduction et/ou d’interprétation des explications de Matsui Shokei Kanchô relèvent de notre unique responsabilité.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Esprit large et ouvert

Message par karatejapon » Sam Jan 19, 2019 6:41 pm

Matsui Shokei Kanchô a également souhaité parler d’un sujet qui lui tient à cœur, à savoir l’ouverture d’esprit et l’observation de ce que font les autres.

« J’ai beaucoup appris en regardant avec attention ce que d’autres budoka font dans leurs Ecoles respectives.
Déjà en 1987, Oyama Sôsai m’avait envoyé dans une Ecole de sumo. Au début je ne savais pas trop pourquoi et je ne comprenais pas tout mais ce fut très positif. C’était très dur car j’étais projeté dans tous les sens par les rikishi de la heya, même les moins lourds. Au final j’ai gagné en équilibre et en stabilité. En souplesse des hanches également grâce aux exercices de base des lutteurs de sumo. J’en fais toujours d’ailleurs aujourd’hui.
Dernièrement j’ai eu de très bons échanges avec un Sensei de taekwondo. Ses techniques de jambes sont exceptionnelles et j’ai, là encore, beaucoup appris en regardant, surtout au niveau de la précision quand on frappe à la tête d’un adversaire. En taekwondo ils sont très forts avec les coups de pied hauts, ça mérite d’être observé. Regardez bien leurs enchaînements sur plusieurs techniques de jambes. Elles sont coordonnées et maîtrisées, il n’est pas question de balancer les jambes n’importe comment, même si on est souple. La précision est excellente pour les pratiquants de taekwondo.
N’hésitez pas à regarder ailleurs et apprendre des autres. Sosai s’est inspiré des Ecoles Goju et Shotokan pour créer le Kyokushin karate. La technique du Kyokushin est très forte et très bonne mais pensez à observer les autres budô. On trouve du bon partout même si on doit se spécialiser. »

Nous restons seul responsable des éventuelles erreurs de traduction et/ou d’interprétation des propos du Directeur Mondial.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par Sua » Dim Jan 20, 2019 12:39 pm

Grand merci pour ce retour et toutes les informations . C’est exactement ce que j’attendais . J’ai une question : si les étrangers qui vont au kangeiko ne parlent pas japonais comment ça se passe ? Quelqu’un traduit quand Matsui Kancho parle ? Ou on propose une traduction après ? Une autre question : y a-t-il un DVD du stage ? Merci .
Sua
 
Message(s) : 248
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par karatejapon » Dim Jan 20, 2019 1:09 pm

Personne ne traduit simultanément les paroles du Kanchô, contrairement à ce qui se pratique d’habitude lors de stages dirigés par des experts Japonais en France. Il est donc clair que les étrangers qui ne comprennent pas la langue perdent beaucoup lors de ce cours. C’est dommage mais c’est ainsi. Néanmoins, à l’issue de l’entraînement, et à titre personnel, nous restituons les points les plus importants pour les Français présents. De même, lors de l’allocution de la première soirée du kangeiko, nous traduisons partiellement et de façon discrète les paroles du Directeur Mondial, si un Français se trouve juste derrière nous. Mais, là encore, ça reste limité. La meilleure solution reste donc de lire ensuite ce que notre site propose sans prétention, tout simplement.
Aucune traduction papier ou digitale n’est proposée après le camp d’hiver. N’oublions tout de même pas que les participants étrangers y sont très minoritaires.

Si une équipe de trois personnes filme bien l’ensemble du stage et prend de nombreuses photos, aucun DVD n’est ensuite proposé à la vente. Quelques images sont diffusées en différé sur une ou deux chaînes de télévision japonaises. L’achat de photos sur Internet est proposé aux stagiaires quelques semaines après le kangeiko (depuis le 15 janvier cette année).
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par karatejapon » Mar Jan 22, 2019 11:22 am

Afin de compléter la retranscription des propos de Matsui Shokei Kanchô, nous vous proposons un nouveau verbatim qui recouvre plusieurs sujets évoqués durant le kangeiko.

« N’oubliez pas de vous remettre en question, c’est important. Nous commettons tous des erreurs alors il faut revenir dessus pour les corriger. Vous pouvez vous servir de YouTube. Moi même je commets des erreurs. Quand je regarde mes vieux combats je m’aperçois de de tout ce que je n’ai pas bien fait. J’y repense et refais le combat dans ma tête, même si c’est ancien. Vous pouvez faire la même chose. Réfléchissez à ce que vous estimez n’avoir pas réalisé correctement pendant l'entraînement ou un tournoi et analysez. Nous sommes tous perfectibles alors n'hésitez jamais à reprendre ce que vous avez fait pour tendre à l’excellence. Il ne faut pas se décourager en constatant ses erreurs mais au contraire, essayer de s'améliorer. Ça vaut pour vous tous, que vous soyez champions ou débutants. Pour vous qui portez des ceintures noires c’est quelque chose d’essentiel. Et vous les Sensei, pensez y car ça fait partie de vos responsabilités dans vos dôjô. Vous devez chercher à vous améliorer afin d’être des exemples pour vos élèves. »

« Quand vous êtes fatigués vers la fin d’un cours, prenez sur vous et ne vous laissez pas aller. Surtout si vous êtes yûdansha car les moins avancés vous regardent. Recentrez vous sur les techniques que vous exécutez et n’abandonnez pas, c’est nécessaire. Evitez d’avoir des pensées qui vous perturbent quand la fatigue se fait sentir. Ne vous apitoyez surtout pas sur vous mêmes. Concentrez vous sur ce que vous faites et votre mental prendra le pas. C’est une des particularités du Kyokushin karate, la force mentale. C’est ce que Sôsai voulait et expliquait. Quand il m’a pris en main j’étais encore jeune et mon esprit n’etait pas concentré comme il fallait. Il m’a fait travailler et comprendre ce point essentiel dans mes budô. »

« Pendant le kangeiko vous souffrez du froid et de la difficulté physique. Je sais que c’est dur mais vous pouvez y arriver. Ce stage vous permet de vous dépasser et vous serez contents quand vous serez passés sous la cascade le dernier jour. Vous devez prendre du plaisir malgré les difficultés car vous avez choisi de venir. Tout le groupe donne de l’énergie qui sera partagée.
Faites attention de ne pas vous blesser et entraînez vous du mieux possible. Profitez de ce moment. »
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par Sua » Mar Jan 22, 2019 12:58 pm

Merci pour cette série d’articles . J’ai beaucoup aimé lire toutes les traductions . Gros travail de notre webmaster . Tout était intéressant et il y a de quoi réfléchir pour tous les pratiquants . D’autres étrangers font la même chose pour renvoyer ces informations ? Des Russes par exemple ?
Sua
 
Message(s) : 248
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Re: Mitsumine kangeiko 2019

Message par karatejapon » Mar Jan 22, 2019 1:37 pm

A notre connaissance personne d’autre ne prend la peine de renvoyer toutes ces informations sur le Web ou ailleurs. Qu’il s’agisse de Russes ou d’autres pratiquants, le problème de la langue reste entier. Rares sont les étrangers - hormis ceux vivant au Japon - connaissant suffisamment bien la langue japonaise pour retranscrire correctement ce qui se dit lors du kangeiko.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3952
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

PrécédentSuivant

Retour vers Divers

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron