Nous sommes actuellement le Dim Juin 24, 2018 12:34 pm
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Anecdotes de dôjô - Chapitre XV

Tout ce qui n'entre pas dans les autres fora.

Anecdotes de dôjô - Chapitre XV

Message par karatejapon » Mer Sep 07, 2016 2:54 pm

Nous savons certains de nos membres friands de ces anecdotes de dôjô, nous vous en livrons donc une nouvelle et toute récente aujourd'hui.

Voici trois jours, la gare ferroviaire de Shin Kôbe, dans la ville éponyme de la région du Kansai, a connu un tumulte bien inhabituel.
Un groupe de yakuza (maffieux Japonais), membres du Yamaguchigumi, plus importante organisation criminelle de l'archipel, a voulu prendre le train. Jusque là rien d'extraordinaire, sachant que le quartier général de ce groupe est situé dans la ville de Kôbe où il a pignon sur rue, avec une belle plaque dorée à l'entrée du bâtiment qui abrite ses bureaux. Un des principaux responsables du Yamaguchigumi souhaitait emprunter le shinkansen (équivalent du TGV français). Bien entendu, hors de question de voyager seul pour un ponte du monde yakuza. C'est donc entouré de plusieurs gardes du corps que cet individu s'est rendu à la gare, en toute discrétion, si on excepte le costume blanc et les lunettes de soleil règlementaires, comme tout maffieux qui se respecte. Las, un groupe rival avait envoyé ses hommes de troupes afin de le gêner et l'empêcher de voyager. Ce sont donc une vingtaine de "gros bras" qui se sont apostrophés et injuriés, devant des usagers médusés et effrayés.
La police est rapidement arrivée sur les lieux et s'est empressée de fouiller au corps tous ces brillants sujets, principalement à la recherche d'armes blanches.
Devant le harassement dont il faisait l'objet, le chef yakuza a dignement rebroussé chemin pour remonter dans une berline allemande haut de gamme aux vitres surteintées, poursuivis par des journalistes alléchés par le scoop potentiel.

Et quel rapport avec une anecdote de dôjô vous demandez vous; nous y venons.
Afin que le dignitaire yakuza en question puisse se déplacer discrètement, selon les critères maffieux s'entend, le Yamaguchigumi avait fait venir de Tôkyô deux gardes du corps, membres d'un sous groupe affilié à la maison mère. Ces deux braves tatoués ont vu leur photo s'étaler à la une de la presse japonaise et les images du navrant épisode en boucle sur la plupart des chaînes de télévision nippones.
Pas de chance pour eux car dès leur retour à Tôkyô ils se sont vus signifier leur éviction du groupe World Oyama Karate dont nous vous avons déjà parlé. Tous deux yûdansha au sein du Honbu dôjô, situé dans l'arrondissement d'Ikebukuro, ils ont immédiatement été rayés de la liste des cadres de cette Ecole. Le porte parole de l'organisation a évoqué une grave atteinte à l'excellente réputation du World Oyama karate, en s'affichant aux côtés d'un repris de justice et criminel notoire.
Il est, peut être, légitime de s'étonner de la découverte soudaine d'une affiliation maffieuse mais, en tout cas, le ménage a été réalisé sans délai, fait rare au Japon.

Sources: Yahoo News, TBS et KBS.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3660
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Anecdotes de dôjô - Chapitre XV

Message par karatejapon » Jeu Sep 08, 2016 2:47 pm

Désolé pour les amateurs de plaies et bosses mais, pour répondre à un message privé, non, il n'y pas eu de bagarre entre les deux groupes de yakuza. Les deux bannis ne doivent cette sanction qu'à leur présence aux côtés d'un criminel connu.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3660
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Anecdotes de dôjô - Chapitre XV

Message par karatejapon » Dim Sep 11, 2016 12:37 pm

Pour information et pour préciser, suite à des demandes d'éclaircissement, le Honbu dôjô du groupe World Oyama karate est bien situé dans le quartier d'Ikebukuro, à Tôkyô. Il s'agit néanmoins d'une entité totalement indépendante du Kyokushinkaikan dont le Honbu dôjô est également installé dans la même arrondissement de la capitale japonaise, les deux étant distants d'environ vingt minutes de marche.
Par ailleurs, le World Oyama karate n'est pas particulièrement connu comme étant un repaire de yakuza, ceux ci évoluant dans le milieu des budô et des Arts Martiaux en général mais pas vraiment plus au sein d'une Ecole spécifique que d'une autre.
Pour d'autres ressources sur ces organisations criminelles au Japon, nous vous invitons à la lecture de l'article "Vous avez dit yakuza...?" sur le forum "Au Japon".
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3660
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Anecdotes de dôjô - Chapitre XV

Message par Sua » Mar Sep 20, 2016 4:53 pm

J'aime beaucoup ces anecdotes de dojo et celle ci est très intéressante , comme toujours et bien racontée . On en redemande .
Sua
 
Message(s) : 184
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Re: Anecdotes de dôjô - Chapitre XV

Message par karatejapon » Mar Sep 20, 2016 7:06 pm

Nous vous en proposerons d'autres quand nous en récolterons au Japon, c'est promis.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3660
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Retour vers Divers

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron