Nous sommes actuellement le Sam Nov 18, 2017 11:54 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

ANECDOTE DE DOJO 3

Tout ce qui n'entre pas dans les autres fora.

ANECDOTE DE DOJO 3

Message par schillot » Mar Mai 29, 2012 8:47 am

• Mon premier cours au Japon, un moment fort de mon existence…
• Récit réel empreint d’humour et d’impertinence…à prendre au 2ième degré…mais surtout l'expression d'une grande admiration pour ces enseignants exceptionnels… Merci aux instructeurs du Hombu Dojo de la JKA.


• PLANETE KARATE…ORIGINES
C’était il y a longtemps, « une autre époque », la réputation de la Japan Karaté Association (JKA) était sans égale dans l’imaginaire du microcosme karaté… .
Pour pouvoir s’entraîner au Hombu Dojo (Quartier Général) de la JKA à Tokyo, il fallait une lettre d’introduction.
Aujourd’hui, chacun – j’allais écrire « n’importe qui » – peut s’entraîner à la JKA Tokyo…le Laissez Passer est le billet de 10 000 Yens…évolution des valeurs…
J’avais obtenu une lettre d’introduction de OCHI Senseï , Chef Instructeur de la JKA en Allemagne par l’intermédiaire de Jean-Pierre Fischer. Ce dernier m’avait fort gentiment proposé de partir avec lui et quelques uns de ses élèves…J’avais refusé : je désirais partir seul…ma quête du graal…mon voyage initiatique…mon Saint Jacques de Compostelle martial…
Je me présentai donc un matin d’Août 1997 à la JKA (L’ancienne JKA de Ebisu) muni du précieux Sésame que je présentai à l’accueil.
Le bureau administratif est une grande pièce, avec une vingtaine de bureaux répartis sur 5 lignes.
Les bureaux prés du guichet appartiennent aux administratifs de l’Association, aux élèves enseignants, aux professeurs les moins gradés et les bureaux du fond sont ceux des Hauts Gradés…Tout au fond, trône TANAKA Senseï, Chef Instructeur…et accessoirement Légende Vivante du Karaté Shotokan…
La jeune femme lit la lettre de recommandation de Ochi Senseï…elle ne sait pas quoi faire…elle se retourne et montre la lettre à un élève instructeur…lecture…demi-tour…la lettre passe de mains en mains, remonte toute la hiérarchie de la JKA…Je ne comprends pas ce qui se passe…Tanaka se lève et s’approche lentement de moi, la Lettre à la main…
Tanaka n’est pas très grand, une soixantaine d’années. Dire qu’il a un visage peu avenant est un euphémisme.
Tanaka a un physique polymorphe : mettez le aux commandes d’un chasseur Zéro, il vous foncera dessus en criant Bansaï…donnez lui une armure et un sabre et il vous coupera en deux au nom du Shogun…un costume noir et un flingue et il vous exécutera pour remplir un contrat sur votre tête exigé par son Clan Yakuza…
J’aurai l’occasion de développer une chronique sur les cours et la pédagogie de ce pratiquant hors pair.
Pour l’instant, il est en Karaté Gi devant moi…je balbutie en japonais La Formule de Politesse Idoine auquel il répond par un silence…pesant…un ange aux yeux bridés passe…Tanaka me regarde, ou plutôt me donne l’impression d’être disséqué, analysé, passé aux rayons x…finalement, il se décide…Il me montre un escalier d’un doigt impératif et retourne à sa place…sans un mot… (Ce qui évite les discutions stériles et les malentendus)
Je suis perplexe…Je monte le petit escalier…Il y a deux portes…certainement les vestiaires hommes et femmes…pas de petit logo sur les portes, pas d’étiquette rouge ou bleue…juste quelques kangis… ???...
Je n’ose pas imaginer…malheureusement j’imagine pourtant…. Je me trompe de vestiaire…je suis presque nu…une femme entre…elle hurle…tous ceux du bas monte en courant, Tanaka en tête…un pervers français à la JKA…je suis mort…
Je frappe timidement aux deux portes…personne…le cours commence pourtant dans 10 minutes…j’entrouvre discrètement les vestiaires …et je choisis mon vestiaire…à l’odeur…Un vestiaire homme…ça pue toujours un peu…
Je me change rapidement - on ne sait jamais - et rentre dans le Dojo…
Avant d’aller au Japon, j’imaginais un Dojo immense, avec des dizaines et des dizaines de pratiquants alignés, frappant en cadence, hurlant…(un peu comme dans Opération Dragon…), de vénérables vieux Maîtres à barbes blanches (encore le syndrome de Karaté Kid …)
Je suis seul dans une minuscule pièce de 50 m2…bientôt arriveront trois autres élèves…le cours va commencer…mon premier cours au Japon…le premier d’une longue, très longue série qui allait changer ma vision du Karaté et modifier le sens de mon existence…
schillot
 
Message(s) : 224
Inscription : Dim Sep 17, 2006 8:17 pm
Localisation : luneville

Retour vers Divers

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité