Nous sommes actuellement le Sam Sep 19, 2020 11:00 pm
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Anecdotes de dôjô - Chapitre X

Tout ce qui n'entre pas dans les autres fora.

Anecdotes de dôjô - Chapitre X

Message par karatejapon » Dim Avr 17, 2011 3:09 pm

Voici quelques mois de cela, nous avons été convié, par un collègue, à assister à un tournoi de niveau régional à Tôkyô. Il s'agissait du Shitô Kantô Memorial Tournament.
Le fief de la Shitô ryû restant la région du Kansai, soit le triangle Ôsaka, Kôbe, Kyôto.

Cette compétition se présentait sous la forme d'un combiné kata/kumite, avec plusieurs catégories d'âge et de poids. Les combats se déroulant sur le mode sundome, sanbon shôbu, c'est à dire avec comptabilisation des points et victoire avant la fin du temps règlementaire pour les combattants ayant totalisé trois ippon ou six waza ari.

Bien installé au premier rang , dans un gymnase moderne du centre de la capitale, nous repérons dès le premier tour un compétiteur qui semble connaître des difficultés physiques importantes. Claudication prononcée et un bras qui ne se déploie pas totalement entraînant une garde "en crabe" pour le moins curieuse mais qui gêne ses adversaires.
Mêmes problèmes au niveau kata mais nous notons une grande intensité avec un regard focalisé et des kiai puissants.
Force est de constater que malgré des blessures supposées ce pratiquant se donne à fond. Ses mouvements sont raides et d'amplitude réduite mais la volonté et le fighting spirit sont bien présents. Bel exemple pour ceux qui s'écoutent un peu trop en cas de blessure.

Eliminé au deuxième tour de la compétition ce pratiquant ikkyû revient vers son professeur, installé tout près de l'endroit où nous sommes assis. Nous nous apercevons alors que son élocution est difficile et qu'en plus il est aveugle d'un oeil. Nous sommes quelque peu surpris car combattre et exécuter des kata aussi vifs que ceux de la Shito ryû dans ces conditions relève de l'exploit.

Engageant la conversation avec son Sensei, nous apprenons alors que Kazuta - son prénom - n'est pas blessé mais handicapé.
Ce jeune homme de dix neuf ans, apprenti électricien, a été victime d'un accident de travail au début de l'année 2010.
Suite à un choc électrique d'une grande violence, il est resté une semaine dans le coma et a subi des séquelles irréversibles; perte totale de la vison de l'oeil gauche et paralysie partielle de la jambe et, surtout, du bras de ce même côté.

Nous déclarant admiratif devant un tel courage et une volonté exemplaire, le Sensei nous explique que Kazuta est son élève depuis quatre ans et qu'après trois mois d'hospitalisation il est revenu au dôjô saluer ses anciens camarades d'entraînement.
Puis, progressivement, il a repris les cours. Au début ça semblait presque impossible car se déplaçant à l'aide de béquilles et avec une amplitude de mouvement très limitée. Néanmoins l'ensemble des élèves a fait bloc autour de lui afin de l'encourager et le réintégrer dans le groupe.
Pas à pas, à force de volonté et avec l'aide de son professeur, Kazuta a réussi à retrouver la majeure partie de ses moyens physiques, à la surprise de ses médecins. Pas de miracle certes mais un exemple de travail, d'abnégation, de volonté d'acier et de solidarité.

Aujourd'hui Kazuta pratique avec des possibilités forcément encore limitées mais sans pour autant retarder les autres deshi ni nécessiter des cours spécifiquement adaptés à son état physique.
Son but est d'obtenir le shôdan l'année prochaine ce qui, selon son Sensei, est tout à fait réaliste.

A méditer.
Dernière édition par karatejapon le Lun Déc 19, 2011 2:14 pm, édité 1 fois.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4674
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par Lu Bu » Dim Avr 17, 2011 9:49 pm

Osu !

En effet un très bel exemple pour nous autres Occidentaux. J'y songerai à deux fois la prochaine fois que j'hésiterai à aller au sport en mettant de simples bobos ou la fatigue en avant.
Lu Bu
 
Message(s) : 4
Inscription : Dim Avr 17, 2011 9:35 pm

Autre exemple

Message par karatejapon » Dim Avr 17, 2011 10:39 pm

Si notre mémoire est bonne, au début des années 1990, un très bon combattant Shotokan Anglais, de niveau international, était amputé d'une main. Cela n'empêchait donc pas de bons résultats, là encore, expliqués par une grande volonté et un fighting spirit indéniable.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4674
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par liptonic » Dim Avr 17, 2011 11:09 pm

Lu Bu a écrit :Osu !

En effet un très bel exemple pour nous autres Occidentaux.


Il ne semble pas que cela soit l'apanage d'une ethnie/race en particulier.
Je pense à un de mes camarades de dojo, lourdement handicapé suite à un accident : coma + problèmes neurologique +..+ une longue paralysie -les médecins avaient diagnostiqué qu'il ne pourrait plus jamais marcher-, son père s'est battu pour qu'il puisse remarcher et y est arrivé.
Il l'a amené avec lui au Karate afin de l'aider, entre-autre, à améliorer ses nombreux problèmes d'équilibre. (+ le côté socialisation)
Donc à son tour, notre sensei s'est mis en quatre (le mot est faible) afin de l'aider. Après plusieurs années de travail acharné, il a présenté et réussi son shodan (en handikarate). Cerise sur le gâteau, à la fin du passage les membres du jury l'ont félicité et ont dit au sensei qu'il avait fait un meilleur passage que bien des valides ("plus que la majorité")
Croyez moi, nous ne l'avons pas ménagé non plus : le but était de lui faire sentir dans la mesure du possible qu'il n'était pas différent. Cela passe par le Kumite et autre au dojo ou en dehors du dojo (type : on se moque gentiment car il n'arrive pas à ouvrir son porte monnaie tout seul).

Comme dans le cas évoqué par KJ, à force d'abnégation, d'aide et surtout de volonté et travail, il a quelque part réussi à forcer son propre destin et aussi ... notre admiration.
liptonic
 
Message(s) : 889
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Exemple pour tous

Message par karatejapon » Dim Avr 17, 2011 11:16 pm

Les Japonais ont, eux aussi, parfois besoins d'exemples de ce genre. Les jeunes Nippons sont souvent comme les jeunes occidentaux, plus attirés par les consoles de jeu que par l'exercice physique intense. De même les parents Japonais se plaignent du manque de volonté et d'engagement de leur progéniture.
Quant à ceux qui franchissent un jour la porte d'un dôjô de karatedô ou d'un autre budô ils sont régulièrement houspillés par leurs instructeurs pour les mêmes raisons. Néanmoins, dans ce cas, il s'agit plus d'une façon de procéder et ces jeunes ont alors déjà fait le plus dur, dans une certaine mesure.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4674
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par JEJOU » Lun Avr 18, 2011 1:09 pm

Et ben, moi qui m'apitoyais sur mon sort pour une rotule déplacée, je suis bien petit à côté.......................;
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours ". Napoléon Bonaparte
JEJOU
 
Message(s) : 83
Inscription : Dim Avr 25, 2010 7:25 pm
Localisation : corréze

Handicap

Message par karatejapon » Sam Avr 23, 2011 6:21 pm

Pour nos membres qui ne connaissent pas le Japon, nous souhaitons préciser quelques points.

Dans l'archipel, de nombreuses associations aident les handicapés physiques et/ou mentaux. Comme en France par exemple. Néanmoins, sur le plan culturel et traditionnel, les familles sont souvent réticentes voire quelque peu oppressées par un sentiment de honte devant le handicap. C'est difficile à expliquer mais nous avons pu l'observer à plusieurs reprises dans différentes circonstances.
Au niveau des Arts Martiaux on est très loin de ce qui se fait ailleurs, notamment aux Etats Unis. Voir le jeune Kazuta ainsi intégré nous a semblé important à relever.
Il est intéressant de noter que son Sensei et son entourage parlent d'accident et de blessures mais jamais de handicap. Ceux qui ont une bonne expérience du Japon comprendront plus aisément ce que nous voulons exprimer ici.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4674
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Handicap

Message par Shoto » Sam Avr 23, 2011 6:58 pm

karatejapon a écrit :Pour nos membres qui ne connaissent pas le Japon, nous souhaitons préciser quelques points.

Dans l'archipel, de nombreuses associations aident les handicapés physiques et/ou mentaux. Comme en France par exemple. Néanmoins, sur le plan culturel et traditionnel, les familles sont souvent réticentes voire quelque peu affublée d'un sentiment de honte devant le handicap. C'est difficile à expliquer mais nous avons pu l'observer à plusieurs reprises dans différentes circonstances.

Il est intéressant de noter que son Sensei et son entourage parlent d'accident et de blessures mais jamais de handicap. Ceux qui ont une bonne expérience du Japon comprendront plus aisément ce que nous voulons exprimer ici.


... ce n'est pas spécifique au Japon. Même si les mentalités changent, c'est parfois ainsi qu'est vécu le handicap dans nos pays.
Et chez nous, dans le monde du handicap, on tâche aussi d'éviter le mot "handicap"
Shoto
 
Message(s) : 364
Inscription : Sam Jan 26, 2008 2:48 pm

Pire au Japon?

Message par karatejapon » Sam Avr 23, 2011 7:46 pm

Certes mais ça semble encore plus difficile au Japon qu'en France où les comportements semblent ne pas changer rapidement. D'où notre remarque.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4674
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par liptonic » Sam Avr 23, 2011 8:12 pm

(Mode Webmaster ON)

Nous suggérons la lecture d'un thread intitulé et les handicapés ? afin d'avoir plus de renseignements sur le sujet et ainsi d'éviter toute digression.
Merci de votre compréhension.

(OFF)

Néanmoins, sur le plan culturel et traditionnel, les familles sont souvent réticentes voire quelque peu affublée d'un sentiment de honte devant le handicap. C'est difficile à expliquer mais nous avons pu l'observer à plusieurs reprises dans différentes circonstances.


Je digresse à mon tour ! Comprenant fort bien ce que tu dis, je me pose quand même la question de savoir pourquoi cette notion de honte diminue fortement lorsque l'on parle d' handicap pour les personnes âgées.
D'accord, les personnes âgées ont une place vraiment différente dans la société nippon par rapport à la notre mais une personne handicapée qu'elle soit jeune ou âgée reste handicapée..
liptonic
 
Message(s) : 889
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Site de référence

Message par karatejapon » Sam Avr 23, 2011 8:26 pm

Merci d'avoir rappelé ce sujet très proche.

Nous n'entrerons pas dans des considérations par trop philosophiques mais, selon plusieurs Japonais avec qui nous en avons parlé, les personnes âgées sont "logiquement" parfois handicapées en fin de vie. Par contre, pour les jeunes handicapés de naissance, les parents Nippons portent pleinement la responsabilité de la situation avec un fort sentiment de culpabilité.
Pour plus de précisions, visitez le site http://www.lejapon.org où le sujet à déjà été traité.

Peu de structures adaptées dans le milieu du karate au Japon.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4674
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par tarek » Jeu Mai 05, 2011 12:26 pm

Merci Sempai pour cette anecdote ça me donne envie de m'entrainer encore plus. Pour ce qui est de la notion d'handicap au Japon je la comprends parfaitement car ça n'existe pas qu'au Japon.

Osu!
tarek
 
Message(s) : 106
Inscription : Mer Mars 17, 2010 7:55 pm
Localisation : Paris

Para-karate

Message par karatejapon » Mer Juin 24, 2020 1:54 pm

Nous déterrons ce fil de discussion très ancien pour vous suggérer la lecture d’un article sur le fait d’être handicapé mais avoir néanmoins la possibilité de pratiquer le karatedô. Vous le trouverez sur la page d’accueil du site de la FFK, en date du 22 juin.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4674
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Retour vers Divers

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)