Nous sommes actuellement le Mer Août 17, 2022 5:49 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Ancien dojo de yakuza

Présentation de dôjô dans le monde entier.

Ancien dojo de yakuza

Message par karatejapon » Lun Mars 14, 2022 10:47 am

Actuellement à Osaka, nous souhaitons vous présenter deux dôjô regroupés sous le nom d'Osaka central dôjô et appartenant au réseau du Kyokushinkaikan.
Dirigés par Higa Koji Shihan, les Tenmabashi dôjô et Tanimachi dôjô sont accessibles indifféremment aux membres inscrits à l’un ou l’autre. Le responsable y assure des cours quotidiens sauf le dimanche. Les adultes peuvent donc s’entraîner six fois par semaine dont deux au Tanimachi dôjô. Quatre cours hebdomadaires sont proposés aux enfants de moins de douze ans.
Higa Koji Shihan est un ancien compétiteur de niveau national. Son meilleur résultat à l’international fut une une place dans le top 8 du troisième tournoi All Japan par catégories de poids. Performance d’autant plus méritoire qu’il a combattu dans la catégorie des poids lourds alors qu’il ne pesait que soixante-dix-neuf kilos. Homme discret, le Shihan se montre toujours bienveillant et généreux dans tous les sens du terme avec ses deshi. Il reçoit les étrangers de passage avec beaucoup de simplicité et de gentillesse.

Pour l’anecdote, le dôjô de Tenmabashi est revenu dans le giron du Kyokushinkaikan après avoir été un repaire de yakuza, sous la direction de Yasuda Toshio Sensei, avant l’exclusion de ce dernier et une fermeture prolongée.

Un cours d’essai gratuit est possible trois fois par semaine, uniquement au Tenmabashi dôjô.
Le mardi est dévolu aux entraînements "spéciaux" au Tenmabashi dôjô. Il peut s’agir de préparation spécifique aux tournois, aux examens, etc.
Les cours pour enfants sont destinés à ceux âgés de moins de douze ans.
Le tarif pour les adultes est de 8200¥ mensuels, auxquels s’ajoutent 3800¥ d’assurance annuelle et une somme de 11000¥ par an, au titre de l’inscription par année civile.
Les dôgi, selon les tailles et modèles, sont vendus dans les deux dôjô et tarifés de 11000¥ à 26000¥.

Ces deux dôjô sont plutôt petits de par leurs superficies respectives mais l’ambiance y est excellente. Pas de concours de testostérone ou d’ego, l’entraide y est de mise. Le sérieux est présent avec souvent de l’humour et une camaraderie assumés. Tous les âges et tous les niveaux sont représentées. Plusieurs femmes dont des yûdansha participent régulièrement aux entraînements.
En fin de semaine, il est de coutume de se retrouver après le cours pour un repas entre élèves dans un restaurant du quartier (Tenmabashi). Higa Koji Shihan accompagne parfois le groupe.

Tenmabashi dôjô
Nakano bld 1F
2-2-17 Tenmabashi
Kita-ku
Osaka 5300043

Tanimachi dôjô
Toen-kaikan 1F
6-5-30 Tanimachi
Chûo-ku
Osaka 5420012

Un seul numéro de téléphone: 06-6939-0244
Selon les personnes présentes aux horaires de cours, un contact en anglais est possible mais pas certain, Higa Koji Shihan ne possédant que quelques rudiments de cette langue. Quelques élèves, par contre, parlent couramment anglais.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 5163
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Ancien dojo de yakuza

Message par Sua » Lun Mars 21, 2022 5:03 am

C’est le dojo dont vous aviez déjà parlé sur un autre sujet ? Je ne sais plus très bien lequel mais merci de nous rafraîchir la mémoire si possible .
Sua
 
Message(s) : 454
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Re: Ancien dojo de yakuza

Message par karatejapon » Lun Mars 21, 2022 2:23 pm

Il s’agit effectivement du même dojo. Il a été exploité durant quelques années par des membres du Yamaguchigumi, groupe mafieux le plus important de l’archipel. Le responsable était Yasuda Sensei, yondan IKO, avant son exclusion de ce groupe pour malversations financières. Le dojo a ensuite été fermé par décision de justice, après l’expulsion de ses occupants, puis repris par le Kyokushinkaikan.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 5163
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Ancien dojo de yakuza

Message par Sua » Ven Mars 25, 2022 6:13 am

Par simple curiosité , savez-vous ce qu’est devenu le responsable exclus ? Merci .
Sua
 
Message(s) : 454
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Nouvelles datées

Message par karatejapon » Ven Mars 25, 2022 6:41 am

Il y a bien longtemps que Yasuda Toshio Sensei a disparu des radars, si vous nous permettez l'expression. Après son éviction du Kyokushinkaikan pour escroquerie, selon une source de qualité, il serait devenu le responsable de l’entraînement au combat à main nue des "gros bras" du Yamaguchigumi, à Kôbe, fief de cette organisation criminelle. Il pourrait être toujours actif dans la région du Kansai, avec les mêmes fonctions peu recommandables. En tout cas il est certain que l’occupation déclarée illégale du dôjô de Tenmabashi ne lui a pas été personnellement reprochée, dans la mesure où l’IKO a attaqué en justice un responsable mafieux dont le nom apparaissait dans divers documents administratifs. Quoiqu’il en soit, il est vraiment dommage d’avoir été exclus du Kyokushinkaikan alors que Yasuda Toshio Sensei était responsable de deux dôjô en particulier et supervisait également tous ceux de la capitale du Kansai. A l’époque, il était pressenti pour obtenir le titre de Shihan mais son parcours a été brutalement stoppé, en bonne logique au regard de ses malversations (connues).
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 5163
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Allongement

Message par karatejapon » Mer Juin 29, 2022 8:39 am

Higa Kôji Shihan déroge maintenant quelque peu au standard du Honbu dôjô en allongeant la durée de certains cours, notamment celui du samedi soir. Au lieu des 90’ habituelles, l’entraînement formel dure maintenant deux heures, à l’issue desquelles les élèves peuvent ensuite, comme d’habitude, se consacrer à un travail personnel. Pour autant, le cadre habituel n’est pas bouleversé avec un échauffement classique, idogeiko et kata ou sparring, voire les deux.
Quand le Shihan n’est pas présent au Tenmabashi dojo, deux Senpai nidan assurent en rotation les cours. Et comme ce fut le cas samedi dernier, quand je participe à l’entraînement, je prends en charge une partie de la session. En l’occurrence, nous avons réalisé un travail sur le combat à courte distance et la façon d’ouvrir la garde de l’adversaire afin de placer le kagi tsuki au foie ou à la rate.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 5163
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Ancien dojo de yakuza

Message par Sua » Lun Juil 04, 2022 5:18 am

Est-il possible d’avoir un article sur le déroulement du cours ? Merci par avance .
Sua
 
Message(s) : 454
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Tout à fait possible

Message par karatejapon » Lun Juil 04, 2022 1:44 pm

C’est tout à fait possible et un article à propos de ce cours sera donc mis en ligne dans les jours prochains, sur ce même fil de discussion.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 5163
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Ancien dojo de yakuza

Message par karatejapon » Mer Juil 06, 2022 12:56 pm

Le descriptif du cours de 19:00 à 21:00 au Tenmabashi dôjô, le samedi 25 juin est le suivant:

- Ouverture du dôjô à 18:30. Les élèves qui arrivent se changent rapidement et entament un échauffement personnel. Travail devant les miroirs pour certains, au sac de frappe lourd pour d'autres ou encore à celui destiné au renforcement des tibias. Conversations discrètes et limitées généralement aux sujets en rapport avec la pratique.

- Les portes sont grandes ouvertes par les personnes présentes et deux gros ventilateurs mis en route, au regard de la chaleur moite.

- Le Senpai nidan en charge du cours appelle les deshi à se positionner par ordre de grades à 19:00 exactement. Il aide les porteurs de ceintures blanches et les nouveaux (un élève suit ce soir là son tout premier cours, en compagnie de son épouse qui, elle, a déjà participé à quelques entraînements) à trouver leur place.

- Les saluts en seiza sont exécutés, face aux portraits d'Oyama Masutatsu Sôsai et Matsui Shokei Kanchô.

- Echauffement tout ce qu'il y a de plus classique, calqué sur celui en vigueur au Honbu dôjô, pour une durée d'une quinzaine de minutes.

- Encore un quart d'heure de kihon - là aussi sans surprises - portant sur les attaques de base en poings et coudes puis les blocages, d'abord poings fermés puis mains ouvertes. Tous ces exercices sont réalisés en sanchindachi, à gauche et à droite.

- Une première pause de 3 minutes pour se désaltérer et les élèves se replacent rapidement pour la suite du cours.

- Le kihon reprend, toujours pour une quinzaine de minutes, avec les techniques de jambes, à partir du zen kutsudachi, d'abord jambe gauche devant puis la droite. Les techniques travaillées étaient les suivantes: hizageri, chûdan maegeri, jôdan maegeri, gedan mawashigeri puis chûdan et jôdan.

- Nouvelle courte pause pour la boisson et toutes et tous reprennent rapidement et en silence leurs places respectives.

- Les exercices d'idogeiko démarrent ensuite et seront travaillés en zen kutsudachi, kokutsudachi et kibadachi à 45°. Tout est réalisé sur trois pas, avec le kiai sur le dernier déplacement. Après le premier/aller retour, le second est effectué avec un kiai sur chaque déplacement. Les techniques de bras puis de jambes associées aux déplacements vont en augmentant, jusqu'à cinq. Le kiai s'effectue sur la dernière technique réalisée.

- La chaleur étant oppressante et l'humidité toujours aussi pesante, un nouvel arrêt pour s'hydrater est accordé.

- Une quinzaine de minutes environ sont ensuite consacrées aux trois premiers kata Taikyoku, les seuls que nous travaillerons lors de cet entraînement. Les yûdansha (quatre élèves ce soir là) les exécutent à deux reprises avant que les porteurs de ceintures de couleurs ne les réalisent à leur tour. L'instructeur corrige et offre des axes d'amélioration. Ensuite, chaque kata est repris par l'ensemble du groupe, deux fois.

- Encore une pause hydratation, toujours courte.

- A la demande de l'instructeur, les deshi se regroupent par paires et se font face. Les moins avancés tiennent les petits boucliers de frappe pour leurs senpai. Les exercices réalisés sur une minute chacun sont les suivants: oi tsuki, gyaku tsuki, shita tsuki, puis en combinaison oi tsuki/gyaku tsuki , shita tsuki gauche/droit. Enchaînement suivant: oi tsuki/gyaku tsuki, double shita tsuki. Tous ces exercices ont été effectués en garde de droitier et sont ensuite repris en garde inversée.
Echange des rôles et mêmes consignes pour les élèves les moins avancés.
Nouvel échange des rôles et, toujours sur 1', gedan mawashigeri puis chûdan mawashigeri et chûdan hizageri. Enchaînement gedan mawashigeri/chûdan hizageri pour continuer. Les kohai donnent ensuite les protections à leurs senpai pour les mêmes exercices.
Les kohai reprennent les boucliers pour 3' libres bras/jambes, tous niveaux, avec obligation d'enchaîner deux techniques a minima.

- Dernier arrêt pour boire puis la suite du cours m'est confiée pour près d'une trentaine de minutes. Nous travaillerons le combat à courte distance en utilisant les poussées afin d'ouvrir la garde du partenaire et placer une technique précise enchaînée. L'accent est mis sur les zones de frappe, en privilégiant le foie et la rate, visée en kagi tsuki. Ensuite travail libre pour le choix des techniques générées par les poussées.

- La dernière partie du cours est dévolue au sparring. Six tours de deux minutes sont effectués, en changeant de partenaire à chaque fois. Le responsable du cours demande 50% de puissance et jusqu'à 75% entre ceintures noires, notamment avec une Senpai shôdan qui se prépare actuellement pour un tournoi kumite.

- Après les saluts et la récitation du dôjô kun, l'instructeur parle du cours qui vient de s'achever, des nouvelles du dôjô et du Kyokushinkaikan en général. Il encourage les débutants et incite toutes et tous à s'entraîner le plus souvent possible et, surtout, de façon régulière. Il me cède ensuite la parole en me demandant notamment d'évaluer le travail fourni par chaque personne présente.

- Après de nouveaux saluts et les remerciements d'usage, nous entamons le ménage du dôjô et du matériel. Tout cela terminé, durant 30' les élèves les moins avancés sollicitent les yûdansha afin de corriger certains points, chercher des pistes d'amélioration spécifiques ou travailler condition physique et encaisse.

Les portes du dôjô ferment à 22:00.

En espérant que la description de ce cours aura su intéresser Sua ainsi que d'autres membres et visiteurs du site.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 5163
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Ancien dojo de yakuza

Message par Sua » Jeu Juil 07, 2022 3:19 pm

Grand merci pour cet article vite mis en ligne . Je trouve ces descriptions très intéressantes et si d’autres de différents entraînements sont possibles ce serait vraiment bien .
Sua
 
Message(s) : 454
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

A venir

Message par karatejapon » Jeu Juil 07, 2022 3:53 pm

Un autre descriptif de cours, cette fois-ci dans la capitale japonaise, vous sera proposé à court terme sur un fil de discussion de ce même forum.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 5163
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Ancien dojo de yakuza

Message par karatejapon » Mer Août 17, 2022 12:55 am

Le cours du lundi 15 août (1H30 à partir de 20:00) a rassemblé une douzaine de pratiquants, de la ceinture blanche au sandan inclus.
Très classique dans sa première partie, en respectant totalement le programme du Honbu dojo, il a été assez différent ensuite, au niveau du travail des kata. Un seul a été étudié, le tout premier de l’Ecole, Taikyokyu sono ichi, durant trente minutes.

Reprenons le verbatim de Higa Koji Shihan.
« Ce soir nous ne travaillerons que Taikyoku sono ichi. Il a l’air simple mais, en réalité, il est bien plus compliqué que ce que les pratiquants imaginent. J’ai beaucoup travaillé ce kata depuis plusieurs semaines et j’ai cherché son sens, ses raisons, les aspects qu’il permet de développer. Lorsque vous l’exécuterez, à chaque répétition, soyez conscients de votre colonne vertébrale. Ayez une image mentale qui montrera que vous tournerez sur cet axe à chaque changement de direction. Vos épaules devront suivre votre colonne vertébrale et se retrouver de face, comme il se doit. C’est de la technique de base et elle est essentielle. Pour les plus anciens, utilisez ce même principe pour raffiner votre kata, éveillez-vous à cette idée d’axe et ne cherchez pas la puissance en engageant l’épaule sur les tsuki. Restez droit et sentez ce que vous faites sur chaque mouvement.
Le retour aux bases et absolument nécessaire. Je les reprends moi-même et cela me permet de saisir la richesse des kata et comprendre pourquoi Oyama Sosai a inclus des techniques semblant simples. Vous verrez, c’est finalement compliqué mais c’est la base de votre karate. »

L’entraînement s’est achevé par dix minutes de sparring à 50% de puissance. Le ménage classique a suivi puis chacun a travaillé durant vingt minutes des points spécifiques avec l’aide des senpai.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 5163
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Retour vers Carnet d'adresses

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron