Nous sommes actuellement le Dim Juil 12, 2020 6:27 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Bouleversements en Europe

Les différentes Ecoles de karate au Japon sans exclusive.

Message par Shoto » Mar Août 17, 2010 8:18 am

Shihan Drewniak a été expulsé. Une assez longue lettre d'explication de Maître Matsui a été publiée sur un site polonais (merci la traduction automatique). Nulle part il n'est fait mention d'une démission de la part de l'intéressé.
Pour Shihan Hollander et Shihan Pinero la première info diffusée semble être leur lettre de démission... (que j'ai posté ici le 14/08 - je rajoute ci-après un autre texte -en anglais- émanant de ces shihan expliquant leur décision). Plus tard sont apparues des infos contradictoires, dont tu fais mention Liptonic.

Qui a envoyé qui sur les roses, difficile à dire. Je pense que seuls quelques initiés peuvent répondre. On a déjà connu cela précédemment...

Liptonic je t'enverrai en Mp les liens vers mes sources (pas en japonais :( ) dans deux jours : ma connexion est en dérangement, j'ai un accès limité.

Osu à mon ami Junior1975.



[b]Objet : EUROPEAN KYOKUSHIN KARATE ORGANISATION LEFT IKO (MATSUI)
EUROPEAN KYOKUSHIN KARATE ORGANISATION LEFT IKO (MATSUI)
2010-08-15

Dear Country Representatives, Shihan and Sensei

As you may be aware of, in the recent few weeks European Kyokushin has been seriously attacked by IKO Honbu.

Just few days ago, they removed our dear friend and respected Shihan Andre Drewniak, as he was the one who sent an e-mail protecting EKKO and our Country Representative’s policy. (*see the attachment 1)
On the next day, Shihan Pinero was blackmailed with an e-mail from Honbu, saying that if we do not resolve EKKO immediately, he would not be allowed to meet Kancho at the meeting in Bucharest. (*see the attachment 2)

After such a disrespectful message from Honbu, Shihan Pinero and Shihan Hollander informed Kancho Matsui, that they decided to leave IKO and sent the letter of explanation for this decision.
Ridiculously enough, on the next day Shihan Gorai sent a short message from his BlackBerry mobile phone saying that IKO Honbu does not accept their resignation and Kancho decided to expell them from IKO, as of August 13.” (*see the attachment 3)
As you see, till the very end they tried not to lose the face. It was already too late though.

We have already sent a letter to correct the lie on IKO Honbu’s website, that Shihan Hollander and Shihan Pinero has been expelled. They were not expelled, but they left. That is a big difference.

Our decision was made long before that. In the time of such a disrespectful attack and trial to take over EKKO, what we have been building for the last 40 years, we decided to leave IKO Kyokushinkaikan lead by Kancho Shokei Matsui.

He was a great karateka, fighter and leader in the moment he took over the organisation from the late Sosai Oyama. We all respected him and supported in the time of many crisis situations before. The way his organisation has been lead in the last few years however, was not acceptable and the last incident of trying to take over the European organisation does not even need a comment.
It is a big shame, he and his people did not respect the will of Sosai Oyama, who personally insisted on registering the EKKO and was supporting it strongly in his lifetime.

We know also, that Shokei Matsui is not the authentic leader of IKO Kyokushinkaikan anymore. All these strange decisions, including the idea of invading the Europe has been made by Yoshiko Tomita. Some of you might have seen her during the latest tournaments in Japan. It is a shame Kancho have never had enough courage to introduce this mysterious person to us.
With this letter, we would like to invite you to take part in the extraordinary EKKO meeting in Bucharest’s Intercontinental Hotel, the upcoming Friday and Saturday, August 20-21.
Details will be sent to you soon.

Respectfully yours.

OSU !

Shihan Loek Hollander
Shihan Antonio Pinero
Shihan Andre Drewniak
Shihan Lars Hoquist
Shihan Stanislav Blizniuk
[/b]
Shoto
 
Message(s) : 364
Inscription : Sam Jan 26, 2008 2:48 pm

dernière lettre depinero et hollander

Message par junior1975 » Ven Août 20, 2010 9:54 am

To
Mr. Shokei Matsui
Miss Yoshiko Tomita

We ask you for immediate removal of the lie on your website
http://www.facebook.com/l/3cf2dd2U7yU_5 ... kaikan.org saying that we were "expelled from your
organisation as of August 13, 2010".

Obviously we could not had been expelled from the IKO organisation
as we have left it, based on the letter of resignation, sent to you
on August 13, 2010.

Your information has been placed on the website on August 14, 2010.

Such a lie can not be tolerated in the budo world, which Sosai Oyama
taught to us.

In case you don´t follow our requires, we reserve the right to take all
the necesary legal actions against IKO Honbu, as this information is
not the true and this can be proof by the correspondence that we already
gave to our lawyers to act against you for what is a clear case of
indecente way of deteriorate our image and reputation.

Waiting for your urgent reaction,

Loek Hollander
Antonio Pinero
Nous essayons de nous faire honneur des défauts que nous ne voulons pas corriger.
[François de La Rochefoucauld]
Junior1975
junior1975
 
Message(s) : 10
Inscription : Dim Août 15, 2010 5:29 pm
Localisation : la louviere

Message par myagi » Ven Août 20, 2010 11:11 am

Osu à tous,

Comment allez vous malgré ce remue ménage que subit l'iko et l'ekko. Quoi qu'il en soit, cela ne doit pas vous empêcher de vous concentrer sur votre rentrée concernant votre pratique du kyokushin.

J'ai lu sur le site FKOK que la majorité de l'organisation de Bertrand Kron avait apporter son soutien à l'EKKO mais je pose une question:

quel est le point de vue de l'organisation de shian Jacque Legrée?

Ont ils déjà pris une décision?

Bonne rentrée à tous.

"Kyokushin KAI......................OSU!!!!"

Myagi. :wink:
"On commence à vieillir quand on finit d'apprendre"
myagi
 
Message(s) : 32
Inscription : Jeu Sep 03, 2009 4:54 pm

Réunions

Message par karatejapon » Ven Août 20, 2010 11:21 am

Pas de décision pour l'instant. Logique dans la mesure où il vaut mieux attendre les réunions entre européens et avec Matsui Shokei Kanchô qui auront lieu ce weekend en Roumanie.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4609
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par Uchideshi » Ven Août 20, 2010 4:19 pm

y a pas plus sur que shihan Legree reste IKO 8)
Uchideshi
 
Message(s) : 1
Inscription : Ven Août 20, 2010 4:17 pm

Message par tarek » Ven Août 20, 2010 4:21 pm

J'espère que je vais pouvoir m'entrainer cette année :(
tarek
 
Message(s) : 106
Inscription : Mer Mars 17, 2010 7:55 pm
Localisation : Paris

Message par celtic-kyokushin » Ven Août 20, 2010 4:41 pm

:twisted: :x ...... :x :twisted:

Bonjour à tous...

Dans une situation comme celle-ci, il est sage de ne pas faire de commentaires trop hatifs.
Il est également de bon ton de prendre son temps afin de s'orienter vers la meilleure solution pour tous les membres et Dojos de l'organisation.

Je parle, bien sur, pour l'organisation France-Kyokushin.

Ce week-end à lieu le meeting, en Roumanie, où seront présents tous les protagonistes de cette situation.

:arrow: Les hauts responsables du Kyokushin IKO Honbu - Japon.
:arrow: Les Hauts responsables du Kyokushin Européen - EKKO.
:arrow: Les Conutry Representatives de chaque pays européen qui se sentent encore concernés.
:arrow: IKO Honbu a même invité tous les membres IKO Kyokushin à participer s'ils le souhaitent.

J'ai personellement reçu une invitation dans ce sens par le Honbu IKO, suite au courrier que j'ai envoyé à Kancho Matsui.

L'organisation "France-Kyokushin" à laquelle je suis affilié avec mes différents Dojos, sera présente à ce meeting et représentée par 3 personnes dont Shihan Jacques LEGREE.

Aucune décision ne sera prise avant que ces 3 personnes ne soient rentrées de Roumanie.

Une réunion extraordinaire sera programmée, afin que tous les responsables de Dojos, Instructeurs et compétiteurs de Haut niveau participent à la décision prise.

Soyons conscients qu'il peut encore se passer beaucoup de choses ce week-end, en Roumanie...

Nous ne sommes peut être pas au bout de nos surprises... :!: :!: :!:

A+

OSU... :!: :!: :!:

:twisted: :x Celtic-Kyokushin :x :twisted:
Le Kyokushin est la propiété unique de Sosaï Masutatsu OYAMA...

Nous ne sommes que les gardiens de son oeuvre...!!!

N'oublions jamais celà...!!!

OSU...

Celtic-kyokushin

http://www.basse-normandiekyokushin.com/
celtic-kyokushin
 
Message(s) : 39
Inscription : Mer Avr 16, 2008 11:48 pm
Localisation : Normandie - France

Message par junior1975 » Ven Août 20, 2010 7:32 pm

osu,

myagi, tu as raison de nous rappeler de nous concentrer sur la rentrée, personnelement étant donner que je fais partie de l'organisation Royama ma rentrée se passera bien.... enfin nous arons pas de soucis du côté fédération.
J'espére que pour les autres tout se passera bien, je pense surtout à quelques amis pratiquant au niveau d'éléves pour qui je souhaite le meilleur.
En ce qui concerne le reste, il y a toujours moyen de pouvoir assouvir leurs besoins de pouvoir dans de telle situation...
Osu àtous et bonne rentrée....
Nous essayons de nous faire honneur des défauts que nous ne voulons pas corriger.
[François de La Rochefoucauld]
Junior1975
junior1975
 
Message(s) : 10
Inscription : Dim Août 15, 2010 5:29 pm
Localisation : la louviere

Message par myagi » Sam Août 21, 2010 11:05 am

Osu à tous,

dans le cadre de la rupture entre l'EKKO et l'IKO, il est claire que la situation aujourd'hui est le résultat de circonstance et de fait qui date de plusieurs années et qui ont été en conséquence à l'encontre des règles demandées par l'IKO. Règle qui, sur la fin n'ont pas été respectées de manière récurrente et cela vis à vis des 2 organisations.

Un proverbe japonais dit:

" N'attend pas de faire ce que tu as décidé". Force est de constater que les Japonais de part leurs cultures ou pour éviter des problèmes importants n'ont fait aucune suite aux problèmes des membres de l'organisation principalement européenne. Et c'est là que le bas blesse. l'IKO n'a pas à nous imposer une politique de comment gérer une organisation mais nous non plus. Nous devons également respecter leurs façon de travailler de par leurs valeurs et convictions personnelles. L'organisation IKO est maintenant une organisation privée et fonctionne avec ses propres règles. Et c'est cela qui en mon sens pose problème. Dans une organisation en asbl, le mandat à vie est interdit, dans une organisation privée cette règle ne s'applique pas. Voici maintenant une traduction sommaire d'une lettre que je viens de recevoir de Kancho Matsui via notre branch chief. Désolé pour la longueurs de la lecture et la mauvaise qualité de la traduction.

Osu!

Myagi.

Cher IKO Branch chief,

Je regrette profondément de vous informer que M. Andre Drewniak, l'ancien Chef de Branche de la Pologne ont été formellement
déchargé de l'Organisation de Karaté Internationale (IKO) Kyokushinkaikan à partir du 10 août 2010.
M. Loek Hollander, ancien membre du Comité International et Chef de Branche pour la Hollande et M.
Antonio Pinero, l'ancien Chef de Branche de l'Espagne a été formellement déchargé aussi, à partir du 13 août 2010.
Ces nouvelles peuvent venir comme un choc et une grande déception, ou comme un soulagement et encouragement. L'une ou l'autre voie, je
vous écrit aujourd'hui pour détailler les circonstances qui ont mené à ces actions importantes.
À beaucoup dans le monde entier et en Europe, il a semblé comme si l'Organisation de Karaté d'Européen Kyokushin
(EKKO) était une sous-organisation de l'IKO. L'EKKO a tenu des Championnats européens et le choix
Les tournois pour le Monde Ouvrent le Tournoi de Karaté, cependant, l'EKKO n'a jamais été dans direct
Alliance avec l'IKO Kyokushinkaikan. EKKO l'Arrêté municipal par exemple, n'ont jamais été compatible avec
IKO l'Arrêté municipal, même pendant le temps de Sosai, ce qui a déplu à Sosai. L'EKKO maintenait(entretenait) toujours un jeu
De leurs propres règles pour diriger des mesures de tournoi et a publié le propre Juge et l'Arbitre des certifications(certificats).
EKKO des membres consistent en Représentants de Pays seulement. Dans quelques pays, non-IKO Chefs de Branche,
Et même non-IKO des membres ont été nommé des Représentants de Pays EKKO. Cela a causé beaucoup
Des désaccords dans quelques cas(affaires) sérieux, où les membres IKO et des Chefs de Branche IKO en Europe ont été niés
Le droit de rivaliser dans les Championnats européens et événements de choix simplement parce que leur indigène
Le représentant de Pays, pour n'importe quelle raison personnelle, ne consentirait pas à accorder l'approbation. C'est
Contre politique(police) IKO. Comme une organisation d'adhésion, nous croyons que tous les Chefs de Branche enregistrés IKO ont
Le droit de s'appliquer pour envoyer des lutteurs(avions de chasse) et participe aux événements internationaux.
Ces questions(publications) d'EKKO étaient parmi les Mamans de Sosai Oyama des priorités supérieures pour fixer et j'ai travaillé sur cela
Question pour plus de par décennie. J'ai sollicité près de l'aide de M. Loek Hollander en le nommant comme
Membre de Comité International dans la région européenne pour aider restructurer l'inconsistencies et
Les contradictions de l'EKKO. Au commencement, il a reconnu il y avait beaucoup de problèmes et a apparu désirant aider;
Mais les choses n'ont pas changé.
Au lieu de cela en les plusieurs dernières années, il est devenu clair que M. Antonio Pinero, EKKO le Président et ancien
Chef de Branche de l'Espagne et M. Andre Drewniak, EKKO Secrétaire général et ancien Chef de Branche de
La Pologne et quelques autres membres EKKO a contrôlé et personnalisé l'EKKO, aboutissant a
Stagnation du progrès en avant dans la région. Dans quelques pays européens, Branches légitimes IKO
Ont éprouvé la difficulté dans le fonctionnement leur Dojos en raison de la politique(police) EKKO. Cela a forcé IKO Honbu à
Devenu impliqué dans la gestion EKKO pour aider nos membres IKO obtiennent l'accès égal à le
Kyokushinkaikan. Ces membres de Conseil d'EKKO ont critiqué la participation(engagement) d'Honbu IKO en le déduisant
IKO Honbu a nié leur méthodologie européenne "démocratique" et a forcé "une dictature" japonaise
Style de gestion en Europe. Cependant, la vérité est que les membres de Conseil d'EKKO ont contrôlé le
EKKO sans démocratie. Leur démocratie est juste pour un petit groupe des membres de Conseil et ceux-là
Qui est d'accord avec eux, tandis que la majorité de membres actifs a été laissée dans l'obscurité, sans accès égal à
L'IKO Kyokushinkaikan. Pour tenir leurs intérêts mutuels intacts et le pouvoir(puissance) et actifs
Parmi eux et leurs copains avec le même ordre du jour, l'EKKO a utilisé un vote contrôlé
Système en Europe pour essayer et prévenir l'apparition d'une jeune génération d'opérateurs dojo et Branche
Les chefs qui apporteraient à l'Européen Kyokushin dans le 21e siècle.
Malgré beaucoup de demandes par Honbu IKO pour se soumettre, le Conseil d'EKKO a en fin de compte refusé de changer leur
Arrêté municipal pour synchroniser avec Arrêté municipal IKO. IKO Honbu a donc tenu un Chef de Branche IKO européen
Rencontrant en Roumanie cela Peut pour entendre de première main de nos Chefs de Branche IKO dans la région. À cela
Rencontrant, nous avons atteint un accord par le vote de majorité significatif de parmi la Branche IKO européenne
Les membres de chefs présentent créer une nouvelle organisation IKO européenne régionale basée sur l'Arrêté municipal IKO,
Et dûment licencier l'EKKO. En fait, Shihan Loek et Pinero Shihan a suivi(servi) cette réunion et a voté
En faveur de la formation d'une Europe IKO.
Plus d'il y a une année, IKO Honbu est devenu directement impliqué dans des questions en Pologne. Le contrôle était particulièrement
Serré du Représentant de Pays en Pologne et beaucoup d'Opérateurs Polonais Dojo et membres est entré en contact
IKO Honbu pour aide pour intervenir. Je me suis rencontré avec M. Drewniak pour une évaluation de la situation. Il
Répondu que les plaintes des membres Polonais n'étaient pas significatives et il a promis de résoudre les questions(publications) avec
Ses membres paisiblement sans aide d'Honbu IKO. J'ai respecté ses avis et efforts de travailler
Harmonieusement avec nos membres Polonais et a reculé pour lui permettre de résoudre la situation dans sa maison
Pays. Cependant, les circonstances étaient déjà au-delà de la réparation au temps auquel j'ai eu confiance en M. Drewniak
Fixez-le. En conséquence quelques mille membres Polonais, qui ont désespéré à l'avenir de Kyokushin Polonais
Sous la gestion de M. Drewniak, terminé depart notre organisation pour un groupe dissident.
J'ai passé en revue cet incident en Pologne très sérieusement comme c'était une perte malheureuse à notre organisation que je
Senti pourraient avoir été résolu dans une façon positive. De cette déception j'ai fait une décision rapide
Reformer l'Europe. Nous mettons une date pour la 1e Europe IKO l'Assemblée générale le 21 août en Roumanie et
Notifié tous nos Chefs de Branche européens et les membres EKKO le 9 juillet. Après réception de cet avis
D'Honbu IKO et au lieu d'encourageant nos membres pour suivre, M. Drewniak ont confondu(embarrassé) notre
Membres européens en envoyant correspondances de lettre ouvertes sous l'en-tête du Conseil d'EKKO cela
Non seulement demandé IKO l'autorité d'Honbu, mais l'a contredit, aussi bien qu'a repoussé l'établissement de
La nouvelle Europe IKO - bien que cette décision ait été déjà consentie à par une majorité d'Européen
Chefs de Branche en Mai.
IKO Honbu a essayé en vain pendant plusieurs jours d'entrer en contact avec M. Drewniak pour une explication. Aucune communication
A été rendu pour plus de par semaine, laissant nos membres IKO européens frustrés et confondu, le contact
IKO Honbu pour information. Finalement, M. Drewniak est entré en contact avec Honbu IKO pour exprimer son désir à
Continuez à travailler sous IKO. Cependant, pendant le temps nous avons perdu le contact avec lui, nous depuis compris
Il était dans la correspondance continue avec des membres expulsés IKO en Europe, qui travaille directement
Contre nos opérations dans la région. M. Drewniak a exprès essayé d'inciter nos membres à travailler
Contre la direction IKO, tandis qu'en même temps annoncé à Honbu IKO à qui il a voulu continuer
Travail avec IKO. Sa malhonnêteté et des actions contradictoires m'ont forcé de l'expulser de notre organisation.
M. Loek Hollander, l'ancien Membre de Comité International pour l'Europe, était pendant une longue période de temps
Dans une position pour aider pour normaliser relations entre IKO et EKKO. En fait, en le plaçant à ce poste,
Je lui ai confié avec ce but du commencement. Cependant, il n'a pas évidemment réussi. M.
Hollander a tourné son dos sur sa position et sur l'IKO Kyokushinkaikan en s'alliant avec le
EKKO Conseil. Quoiqu'il soit notre représentant IKO en Europe et ait au commencement été d'accord avec l'IKO à
Expulsez M. Drewniak, M. Hollander soudainement cosigned la lettre ouverte du Conseil EKKO contredisant IKO
L'autorité d'Honbu et alignement lui-même avec M. Drewniak. Cette action a abouti à ma sortie M.
Hollander de service au Comité IKO International.
Ce n'était jamais mon désir de ternir la réputation de M. Hollander, donc j'ai demandé qu'il démissionne simplement de son
Poste de Comité International; il pourrait toujours être un Chef de Branche IKO. Au commencement il a consenti à démissionner et moi
Attendu sa lettre de démission à Honbu, mais soudainement, il a déclaré pour quitter notre organisation entièrement dans un
Lettre ouverte postée sur le World Wide Web. Si l'intention de M. Hollander avait été dans une bonne foi à
Retirez-vous du poste de Comité International, j'aurais respecté ses intentions et ai félicité son
Obligation de longue période de temps. Cependant, M. Hollander a choisi un différent, beaucoup plus de chemin de contrariété par
Directement et ouvertement critique de l'IKO dans une tentative de plus loin confondre notre Adhésion européenne et
Endommagez notre organisation dans le monde entier. Maintenant il est clair que M. Hollander travaille pour établir un
Organisation pour rivaliser contre notre Europe IKO. Ces actions m'ont forcé de ne pas simplement accepter son
Démission tranquillement, mais ouvertement l'expulser de notre organisation.
Quant à M. Antonio Pinero, ancien Chef de Branche de l'Espagne, comme le Président EKKO, il était la cause
De beaucoup d'actions contradictoires contre IKO en Europe mais autrement il jamais s'est directement opposé à la politique(police) IKO,
Et m'a donné chaque assurance que l'EKKO serait finalement dissous. Je n'avais aucun plan de pénaliser
Son exécute devant s'il pourrait effectuer un licenciement lisse de l'EKKO en faveur de l'Europe IKO. Cependant,
La dissolution de l'EKKO, bien sûr, a fait un Président EKKO inutile. Comme M. Pinero a commencé à
Voir son glissant de forteresse, il a rapidement joint(rejoint) des forces avec M. Hollander et M. Drewniak pour travailler
Contre l'IKO et déchets pour dissoudre l'EKKO. Ces actions m'ont mené pour expulser M. Pinero
Immédiatement pour la même raison que M. Hollander.
Comme j'ai mentionné dans ma lettre précédente, nous avons perdu tout à fait quelques membres de haut rang plus il y a que la décennie.
Dans un environnement aujourd'hui quand ces membres ancien essayent successivement de recruter nos numéros(nombres) par
En offrant des promotions de Dan promptes, l'argent de patronage ou le coup(influence) politique, notre organisation a tenu notre
Intégrité, notre force et notre but en travaillant ensemble comme une organisation sous les mêmes directives.
Cette philosophie a développé notre Kyokushinkaikan dans l'organisation la plus grande et la plus forte dans le
Monde. Nous sommes l'organisation de karaté que les groupes dissidents essayent d'imiter.
C'est douloureux pour moi pour prendre une décision d'expulser quelqu'un qui a travaillé ensemble avec nous pour si longtemps.
Mais, nous devons tenir notre intégrité et croyances sacrés pour apporter l'IKO auquel nous avons réussi de Sosai
Mamans Oyama, à la génération suivante.
J'attends avec impatience la construction de(bâtiment) d'un fort, unifié et le corps également représentatif satellite de l'IKO
Kyokushinkaikan dans la région européenne : IKO l'Europe. Et je Voudrais remercier tous les Chefs de Branche IKO
Dans le monde entier pour votre appui et dédicace à l'IKO Kyokushinkaikan.
Osu,
Kancho Shokei :wink:.
"On commence à vieillir quand on finit d'apprendre"
myagi
 
Message(s) : 32
Inscription : Jeu Sep 03, 2009 4:54 pm

Message par Furyman » Sam Août 21, 2010 12:14 pm

La traduction automatique est horrible: si tu as la version anglaise, je me ferai un plaisir de la traduire.
Furyman
 
Message(s) : 95
Inscription : Sam Août 14, 2010 8:26 pm

Message par myagi » Sam Août 21, 2010 1:23 pm

Osu Furyman,
Dear IKO Branch Chiefs,
I hope you and your families are well.
I deeply regret to inform you that Mr. Andre Drewniak, former Branch Chief of Poland was formally
discharged from the International Karate Organization (IKO) Kyokushinkaikan as of August 10th, 2010.
Mr. Loek Hollander, former International Committee member & Branch Chief of Holland, and Mr.
Antonio Pinero, former Branch Chief of Spain were formally discharged as well, as of August 13th, 2010.
This news may come as a shock and disappointment, or as a relief and encouragement. Either way, I
write to you today to detail the occurrences that led to these serious actions.
To many around the world and in Europe, it seemed as if the European Kyokushin Karate Organization
(EKKO) was a sub-organization of the IKO. The EKKO held European Championships and selection
tournaments for the World Open Karate Tournament, however, the EKKO has never been in direct
alliance with the IKO Kyokushinkaikan. EKKO Bylaws for example, have never been consistent with
IKO Bylaws, even during Sosai’s time, which displeased Sosai. The EKKO has always maintained a set
of their own rules to govern tournament proceedings, and has issued own Judge and Referee certifications.
EKKO members consist of Country Representatives only. In some countries, non-IKO Branch Chiefs,
and even non-IKO members have been appointed EKKO Country Representatives. This caused many
disagreements in some serious cases, where IKO members and IKO Branch Chiefs in Europe were denied
the right to compete in the European Championships and selection events simply because their native
Country Representative, for whatever personal reason, would not agree to grant approval. This is
against IKO policy. As a membership organization, we believe all registered IKO Branch Chiefs have
the right to apply to send fighters and participate in international events.
These EKKO issues were amongst Sosai Mas Oyama’s top priorities to fix, and I have worked on this
matter for more than a decade. I solicited the help of Mr. Loek Hollander by appointing him as
International Committee member in the European region to help restructure the inconsistencies and
contradictions of the EKKO. Initially, he agreed there were many problems and appeared eager to help;
but things have not changed.
Instead in the last several years, it became clear that Mr. Antonio Pinero, EKKO President & former
Branch Chief of Spain, and Mr. Andre Drewniak, EKKO General Secretary & former Branch Chief of
Poland, and some other EKKO members have controlled and personalized the EKKO, resulting in a
stagnation of the forward progress in the region. In some European countries, legitimate IKO Branches
have experienced difficulty in operating their Dojos due to EKKO policy. This forced IKO Honbu to
become involved in EKKO management in order to help our IKO members obtain equal access to the
Kyokushinkaikan. These EKKO Board members criticized IKO Honbu’s involvement by reasoning that
IKO Honbu denied their European “democratic” methodology and forced a Japanese “dictatorship”
management style to Europe. However, the truth is that the EKKO Board members controlled the
EKKO without democracy. Their democracy is just for a small group of the Board members and those
who agree with them, while the majority of active members were left in the dark, without equal access to
the IKO Kyokushinkaikan. In order to keep their mutual interests intact, and the power and assets
amongst themselves and their cronies with the same agenda, the EKKO utilized a controlled voting
system in Europe to try and forestall the emergence of a younger generation of dojo operators and Branch
Chiefs who would bring European Kyokushin into the 21st century.
Despite many requests by IKO Honbu to comply, the EKKO Board ultimately refused to change their
Bylaws to synchronize with IKO Bylaws. IKO Honbu therefore held an IKO European Branch Chief
Meeting in Romania this May to hear firsthand from our IKO Branch Chiefs in the region. At this
meeting, we reached an agreement by significant majority vote from amongst IKO European Branch
Chiefs members present to create a new IKO European regional organization based on the IKO Bylaws,
and to duly disband the EKKO. In fact, Shihan Loek and Shihan Pinero attended this meeting and voted
in favor of the formation of an IKO Europe.
Over a year ago, IKO Honbu became directly involved in matters in Poland. Control was especially
tight from the Country Representative in Poland and many Polish Dojo Operators and members contacted
IKO Honbu for help to intervene. I met with Mr. Drewniak for an assessment of the situation. He
replied that Polish members’ complaints were not significant and he promised to resolve the issues with
his members peacefully without IKO Honbu’s help. I respected his views and efforts to work
harmoniously with our Polish members and stepped back to allow him to resolve the situation in his home
country. However, the circumstances were already beyond repair by the time I trusted Mr. Drewniak to
fix it. As a result a few thousand Polish members, who despaired at the future of Polish Kyokushin
under Mr. Drewniak’s management, ended up leaving our organization for a splinter group.
I reviewed this incident in Poland very seriously as it was an unfortunate loss to our organization that I
felt could have been resolved in a positive manner. Out of this disappointment I made a swift decision
to reform Europe. We set a date for the 1st IKO Europe General Meeting on August 21st in Romania and
notified all our European Branch Chiefs and the EKKO members on July 9th. After receiving this notice
from IKO Honbu, and instead of encouraging our members to attend, Mr. Drewniak confused our
European members by sending open letter correspondences under the letterhead of the EKKO Board that
not only questioned IKO Honbu’s authority, but contradicted it, as well as rebuffed the establishment of
the new IKO Europe - even though this decision had been already agreed to by a majority of European
Branch Chiefs in May.
IKO Honbu tried in vain for several days to contact Mr. Drewniak for an explanation. No communication
was returned for over a week, leaving our IKO European members frustrated and confounded, contacting
IKO Honbu for information. Finally, Mr. Drewniak contacted IKO Honbu to express his desire to
continue to work under IKO. However, during the time we lost contact with him, we since understood
he was in continuous correspondence with expelled IKO members in Europe, who are working directly
against our operations in the region. Mr. Drewniak purposely tried to instigate our members to work
against the IKO leadership, while at the same time reported to IKO Honbu that he wanted to continue to
work with IKO. His dishonesty and contradictory actions forced me to expel him from our organization.
Mr. Loek Hollander, former International Committee Member for Europe, was for a long period of time
in a position to help to normalize relations between IKO and EKKO. In fact, by placing him in this post,
I entrusted him with this goal from the beginning. However, he evidently did not succeed. Mr.
Hollander turned his back on his position and on the IKO Kyokushinkaikan by allying himself with the
EKKO Board. Though he was our IKO representative in Europe, and initially agreed with the IKO to
expel Mr. Drewniak, Mr. Hollander suddenly cosigned the EKKO Board’s open letter contradicting IKO
Honbu’s authority and aligning himself with Mr. Drewniak. This action resulted in my releasing Mr.
Hollander from service to the IKO International Committee.
It was never my desire to tarnish Mr. Hollander’s reputation, so I requested he simply resign from his
International Committee post; he could still be an IKO Branch Chief. Initially he agreed to resign and I
expected his resignation letter at Honbu, but suddenly, he declared to quit our organization entirely in an
open letter posted on the World Wide Web. If Mr. Hollander’s intention had been in a good faith to
retire from the International Committee post, I would have respected his intentions and congratulated his
long time commitment. However, Mr. Hollander chose a different, much more antagonizing path by
directly and openly criticizing the IKO in an attempt to further confuse our European Membership and
damage our organization all over the world. Now it is clear that Mr. Hollander is working to establish an
organization to vie against our IKO Europe. These actions forced me not to simply accept his
resignation quietly, but to openly expel him from our organization.
Regarding Mr. Antonio Pinero, former Branch Chief of Spain, as the EKKO President, he was the cause
of many conflicting actions against IKO in Europe but otherwise he never directly opposed IKO policy,
and gave me every assurance that the EKKO would eventually be dissolved. I had no plan to penalize
his past actions if he could effect a smooth disbanding of the EKKO in favor of IKO Europe. However,
the dissolution of the EKKO, of course, made an EKKO President unnecessary. As Mr. Pinero began to
see his stronghold slipping, he quickly joined forces with Mr. Hollander and Mr. Drewniak to work
against the IKO and refuse to dissolve the EKKO. These actions led me to expel Mr. Pinero
immediately for the same reason as Mr. Hollander.
As I mentioned in my previous letter, we lost quite a few high ranking members more than decade ago.
In an environment today when these former-members consistently attempt to recruit our numbers by
offering speedy Dan promotions, sponsorship money or political clout, our organization has kept our
integrity, our strength, and our purpose by working together as an organization under the same guidelines.
This philosophy has developed our Kyokushinkaikan into the biggest and strongest organization in the
world. We are the karate organization that splinter groups try to emulate.
It is painful for me to make a decision to expel someone who has worked together with us for so long.
But, we must keep our integrity and beliefs sacred in order to bring the IKO that we succeeded from Sosai
Mas Oyama, to the next generation.
I look forward to building a strong, unified and equally representative satellite body of the IKO
Kyokushinkaikan in the European region: IKO Europe. And I’d like to thank all the IKO Branch Chiefs
around the world for your support and dedication to the IKO Kyokushinkaikan.
Osu,
Kancho Shokei Matsui
President, IKO Kyokushinkaikan
8/19/2010
voici le lettre originale.

Bon courage.

Myagi.
"On commence à vieillir quand on finit d'apprendre"
myagi
 
Message(s) : 32
Inscription : Jeu Sep 03, 2009 4:54 pm

Message par liptonic » Sam Août 21, 2010 2:12 pm

Selon la version de Kancho, les dirigeants européens sus-cité ne sont pas blancs non plus. Ayant lu la version des faits du shihan polonais, je reste quand même étonné d'une telle différence entre les deux versions.

Mr Holander va-t-il monter une organisation parallèle ?

Taiko ne pourrait-il nous éclairer ??

ps: merci pr la VO
liptonic
 
Message(s) : 883
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Message par celtic-kyokushin » Sam Août 21, 2010 10:18 pm

:twisted: :x ...... :x :twisted:

Au risque de me répéter...

Ne nous enflammons pas... :!: :!: :!:

Pour le moment, chaque partie nous donne sa version des faits... avec sa vision propre...

N'ayant pas connaissance de tous les tenants et aboutissants concernant cette affaire, je me garde bien de tirer des conclusions hatives...

Wait & See... :!: :!: :!:

OSU... :!: :!: :!:

:twisted: :x Celtic-kyokushin :x :twisted:
Le Kyokushin est la propiété unique de Sosaï Masutatsu OYAMA...

Nous ne sommes que les gardiens de son oeuvre...!!!

N'oublions jamais celà...!!!

OSU...

Celtic-kyokushin

http://www.basse-normandiekyokushin.com/
celtic-kyokushin
 
Message(s) : 39
Inscription : Mer Avr 16, 2008 11:48 pm
Localisation : Normandie - France

Message par Furyman » Dim Août 22, 2010 12:15 am

Voici la traduction: j'ai essayé de rester au plus proche du texte original, quitte à ce que les tournures ne soient pas les plus appropriées. Cependant ,je ne pouvais me permettre aucune interprétation et ceci dans la volonté de respecter les mots de Kancho Matsui.

Tout ça ne me concerne pas, car à mon niveau, seul la pratique compte. Mais, je crois qu'il faut remercier tous les représentants du Kyokushin qui outre leur implication dans leur pratique et sa transmission, s'implique au niveau organisationnel(en tout cas, moi je les remercie).

Chers Branch Chiefs de l'IKO
J'espère que vous allez bien ainsi que vos familles.
J'ai le profond regret de vous informer que M André Drewniak, ancien Branch Chief de la Pologne a été
officiellement renvoyé de l'International Karate Organization (IKO) Kyokushinkaikan en date du 10 août 2010.
M Loek Hollander, ancien membre de l'International Committee et Branch Chied des Pays-Bas, et M
Antonio Pinero, ancien Branch Chief de l'Espagne, ont aussi été renvoyé officiellement en date du 13 août 2010.
Cette information peut susciter choc et déception, ou soulagement et encouragement. Quoi qu'il en soit, je
vous écrit aujourd'hui pour vous donner les détails des faits qui ont conduit à de telles actions.
Pour beaucoup dans le monde et en Europe, l'European Kyokushin Karate Organization
(EKKO) est une sous-division de l'IKO. L'EKKO a organisé les championnats européens ainsi que les tournois
de sélection pour le World Open Karate Tournament, cependant, l'EKKO n'a jamais été en affiliation directe
avec l'IKO Kyokushinkaikan. Par exemple, les statuts de l'EKKO n'ont jamais été en ligne avec
les statuts de l'IKO, même du temps de Sosai, ce qui déplaisait à Sosai. L'EKKO a toujours maintenu un ensemble
de règles qui lui sont propres pour diriger les procédures de tournoi, et a émis ses propres certifications concernant les juges et arbitres.
Les membres de l'EKKO sont exclusivement des "Country Representatives". Dans certains pays, des Branch Chiefs non issus de l'IKO
et même des membres non issues de l'IKO ont été nommés Country Representatives de l'EKKO. Ceci a causé de nombreux
désaccords dans des cas graves, où des membres de l'IKO et des Branch Chiefs de l'IKO en Europe n'ont pas eu le droit
de participer aux championnats européens et aux épreuves de sélection, tout simplement parce que leur propre
Country Representative, pour quelques raisons personnelles, n'ont pas été d'accord pour donner leur autorisation. Ceci est
contre la politique de l'IKO. Etant une organisation basée sur les membres, nous croyons que tous les Branch Chiefs IKO officiels ont
le droit d'envoyer des combattants et de participer aux événements internationaux.
Ces questions liées à l'EKKO étaient parmi les plus hautes priorités des problèmes à résoudre pour Sosai Mas Oyama, et j'ai travaillé sur ce
soucis pendant plus de 10 ans. J'ai sollicité l'aide de M Loek Hollander en le nommant
membre de l'International Committee pour la région Europe pour aider à restructurer les différences et
contradictions de l'EKKO. Initialement, il a admis qu'il y avait de nombreux problèmes et a semblé volontaire pour aider;
mais les choses n'ont pas changé.
A la place, dans les dernières années, il a semblé clair que M Antonio Pinero, président de l'EKKO et ancien
Branch Chief de l'Espagne, et M Andre Drewniak, secrétaire général de l'EKKO et ancien Branch Chief de
la Pologne, et quelques autres membres de l'EKKO ont controlé et personnalisé l'EKKO, ayant pour conséquence une
stagnation du processus d'homogénéïsation dans la région. Dans certains pays européen, les Branch Chief légitimes de l'IKO
ont subi des difficultés à faire tourner leurs dojos à cause de la politique de l'EKKO. Cet état de fait a forcé le Honbu de l'IKO à
s'impliquer dans la gestion de l'EKKO à des fins d'aide de nos membres de l'IKO, pour qu'ils obtiennent une accès égal au
Kyokushinkaikan. Ces membres du Board de l'EKKO ont critiqué l'implication du Honbu de l'IKO en arguant que
le Honbu de l'IKO refusait leur méthodologie européenne "démocratique" et imposait un style de management
dictatorial japonais à l'Europe. Cependant, la vérité est que les membres du Board de l'EKKO controlaient l'EKKO
sans démocratie. Leur démocratie est limitée à un petit groupe composé de membres du Board ainsi que de personnes
en accord avec celles-ci, tandis que la majorité des membres actifs ont été laissé dans l'ombre, avec un accès inégal au
Kyokushinkaikan de l'IKO. Afin de conserver leurs intérêts mutuels intacts, ainsi que le pouvoir et les actifs
entre eux et leurs copains, l'EKKO a utilisé un système de vote controlé
en Europe pour tenter d'empêcher l'émergence d'une génération plus jeune de dirigeants de dojo et de Branch
Chiefs qui pourraient amener le Kyokushin européen dans le 21ème siècle.
En dépis des nombreuses demandes faites par l'IKO de se conformer, le Board de l'EKKO a finalement refusé de changer leur
status pour se synchroniser avec ceux de l'IKO. le Honbu de l'IKO a donc tenu une réunion pour les Branch Chiefs européens de l'IKO
en Roumanie en mai dernier pour entendre de vive voix ce que les Branch Chiefs de l'IKO de la région avaient à dire. A cette
réunion, nous avons conclu un accord par une majorité significative parmi les Branch Chief européens de l'IKO présent
pour créer une nouvelle organisation régionale européenne IKO basée sur les status de l'IKO,
et à duement démanteler l'EKKO. En fait, Shihan Loek et Shihan Pinero étaient présent à cette réunion et ont voté
en faveur de la formation d'un IKO Europe.
Il y a plus d'un an, le Honbu de l'IKO est devenu directement impliqué dans les problèmes en Pologne. Le contrôle des Country Representatives était particulièrement
serré et plusieurs gérants de dojo polonais et membres ont contacté
le Honbu de l'IKO afin d'intervenir pour les aider. J'ai rencontré M Drewniak pour un état des lieux. Il
a répondu que les plaintes des membres polonais n'étaient pas importantes et a promis de résoudre ces problèmes avec
ces membres de manière pacifique sans l'intervention du honbu de l'IKO. J'ai respecté sa vision et ses efforts pour travailler
de manière harmonieuse avec les membres polonais and me suis retiré afin de lui permettre de résoudre la situation dans son pays.
Cependant, la situation avaient déjà dépassé le point de non-retour au moment où j'ai fait confiance M Drewniak pour
la réparer. En conséquence, quelques milliers de membres polonais, désperant du futur du kyokushin polonais
sous le management de M Drewniak, ont fini par quitter notre organisation pour un groupe dissident.
J'ai reconsidéré cet incident en Pologne très sérieusement puisqu'il avait mené à une malheureuse perte pour notre organisation, que je pense
aurait pu être résolue de manière positive. Fort de cette déception, j'ai rapidement pris la décision
de réformer l'Europe. Nous avons défini une date pour la première réunion générale de l'IKO Europe - le 21 aout - en Roumanie et
avons notifié tous nos Branch Chiefs européens et les membres de l'EKKO le 9 juillet. Après avoir reçu cette information
du Honbu de l'IKO, et au lieu d'encourager nos membres à y participer, M Drewniak a mis nos membres dans la confusion
au travers de lettres ouvertes sous les couleurs du Board de l'EKKO, qui
non seulement questionnait l'autorité du honbu de l'IKO, mais aussi la contredisait, ainsi que repoussait la mise en place
de la nouvelle IKO Europe - même si cette décision avaient déjà été enterrinnée par une majorité de Branch Chief en mai.
Le Honbu de l'IKO a essayé en vain et ce, pendant plusieurs jours, de contacter M Drewniak pour une explication. Aucune retour
n'a été fait en plus d'une semaine, laissant nos membres européens de l'IKO frustés et confus, contactant
le Honbu de l'IKO pour information. Finalement, M Drewniak a contacté le Honbu de l'IKO pour exprimer ses désirs de
continuer de travailler sous l'égide de l'IKO. Cependant, pendant le laps de temps pendant lequel nous avons perud contact avec lui, nous avons depuis comris
qu'il était en contact continue avec les membres exclus de l'IKO en Europe, qui travaillaient directement
contre nos opérations dans la région. M Drewniak sciemment essayé d'inciter nos membres à travailler
contre le leadership de l'IKO, tandis qu'au même moment, il disait au Honbu de l'IKO qu'il voulait continuer de
travailler avec l'IKO. Son manque d'honnêteté ainsi que ses actions contradictoires m'ont forcé à le bannir de notre organisation.
M Loek Hollander, ancien membre de l'International Committee pour l'Europe, a été durant une longue période
dans une position d'aider à normaliser les relations entre l'IKO et l'EKKO. En fait, en le plaçant à ce poste,
je lui faisait confiance sur ce point depuis le début. Cependant, il n'a de toute évidence pas réussi. M Hollander
a tourné le dos à cette position ainsi qu'à l'IKO Kyokushinkaikan en s'alliant avec le board de l'EKKO.
Bien qu'il ait été notre répresentant pour l'IKO en Europe, et qu'il avait initialement été d'accord avec l'IKO de
bannir M Drewniak, M Hollander a soudainement co-signé une lettre ouverte du Board de l'EKKO qui contredisait l'autorité de l'IKO
et alignant sa position sur celle de M Drewniak. Cette action a eu pour conséquence que j'ai démis M Hollander
de son action auprès de l'International Committee de l'IKO.
Je n'ai jamais désiré ternir la réputation de M Hollander, ainsi j'ai demandé qu'il démissionne simplement de son
poste à l'International Committee; il pouvait demeurer un Branch Chief IKO. Il a d'abord accepté de démissionner et j
'attendais sa lettre de démission au Honbu, mais soudainement, il a déclaré quitté notre organisation dans une
lettre ouverte émise sur le net. Si l'intention de M Hollander avait été, de bonne foi, de
démissionner de son post à l'International Committee, j'aurai respecté ses intentions et l'aurait félicité de son
engagement de longue durée. Cependant, M Hollander a choisi un chemin différent, bien plus antagoniste en critiquant directement
et de manière ouverte l'IKO dans une tentative de rendre encore plus confuse notre adhésion européenne et
d'endommager notre organisation dans le monde entier. Il est maintenant clair que M Hollander travaille a établir une
organisation contre notre IKO Europe. Ces actions nous ont forcé à ne pas juste accepter
sa démission silencieusement, mais à le bannir de notre organisation.
En ce qui concerne M Antonio Pinero, ex-Branch Chied de l'Espagne, en tant que président de l'EKKO, il a été la cause
de plusieurs actions de conflit contre l'IKO en Europe mais d'autre part, il ne s'est jamais opposé directment à la politique de l'IKO,
et m'a donné toutes les assurances que l'EKKO serait dissous. Je n'avais aucune intention de pénaliser
ses actions passées si il avait pu dissoudre de manière douce l'EKKO en faveur de l'IKO Europe. Cependant,
la dissolution de l'EKKO, bien sûr, aurait rendu caduque un président de l'EKKO. Comme M Pinero a commencé à
voir son fief lui glisser entre les mains, il a rapidement joint les forces de Messieurs Hollander et Drewniak pour travailler
contre l'IKO et refusé de dissoudre l'EKKO. Ces actions m'ont conduit à bannir M Pinero
immédiatement pour les mêmes raisons que M Hollander.
Comme mentionné dans ma lettre précedente, nous avons perdu plusieurs membres de haut rang il y a plus de dix ans.
Dans un environnement où, aujourd'hui, ces anciens membres ont toujours essayé de recruter nos membres en
proposant des promotions rapides de Dan, un support financier ou uneinfluence politique, notre organisation a gardé
son intégrité, sa force, et son but de travailler ensemble comme une organisation sous les mêmes règles.
Cette philosophie a développé notre Kyokushinkaikan en une des plus grosses et fortes organisations dans le
monde, nous sommes l'organisation de karaté que les groupes dissidents essaient de reproduire.
Il est douloureux pour moi de prendre la décision de bannir quelqu'un avec qui nous avons travaillé pendant si longtemps.
Cependant, nous devons conserver notre intégrité et croyances comme sacrées, dans le but de transmettre l'IKO, que nous avons depuis Sosai Mas Oyama,
à la génération suivante.
J'ai hâte de construire un satellite de l'IKO Kyokushikaikan dans la région européenne: IKO Europe.
Et j'aimerais remercier tous les Branch Chiefs IKO de monde pour leur soutien et leur implication à l'IKO Kyokushinkaikan.
Osu,
Kancho Shokei Matsui
President, IKO Kyokushinkaikan
8/19/2010
Furyman
 
Message(s) : 95
Inscription : Sam Août 14, 2010 8:26 pm

Message par Shoto » Dim Août 22, 2010 11:13 am

J'ignore qui a raison dans ce conflit, et je ne sais pas comment tout cela va se terminer. Une phrase m'a beaucoup plu dans l'analyse de Maître Matsui : "Leur démocratie est limitée à un petit groupe composé de membres du Board ainsi que de personnes
en accord avec celles-ci".
Il y a en effet des dictatures déguisées en démocratie. J'ai pu personnellement observer des structures qui se voulaient démocratiques et qui fonctionnaient comme des dictatures... Le maître décide et un groupe de fidèle acquiessent, après quoi on dit que la décision a été prise collégialement... Et ceci quelle que soit la forme juridique de l'organisation.

Je ne sais pas si cela se passe comme cela au sein de l'EKO, mais il ne faut pas être savant pour se rendre compte que lorsqu'un huitième dan prend une décision, ce n'est pas un nidan ou un sandan qui pourra le contredire...

Je pense que le système hiérarchique avec les "dan" est quasiment incompatible avec la notion de démocratie.
Shoto
 
Message(s) : 364
Inscription : Sam Jan 26, 2008 2:48 pm

PrécédentSuivant

Retour vers Les Ecoles

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron