Nous sommes actuellement le Mar Avr 07, 2020 3:03 pm
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Gôjû ryu karate à Okinawa

Les différentes Ecoles de karate au Japon sans exclusive.

Gôjû ryu karate à Okinawa

Message par karatejapon » Mar Sep 12, 2006 8:13 pm

Hanchindi nous a gratifié de plusieurs articles sur ses voyages et entraînements au Japon.
Cette fois ci il nous présente l'Ecole de karate okinawaïenne qu'il pratique, Gôjû ryû.
Ce style est notammment représenté en France par Oshiro Zenei Sensei, enseignant Okinawaïen de kobudô et karate.

Ce style a été créé par Miyagi Chôjun sur les bases de celui que Higaonna Kanryô ramena de Chine.

Le nom de cette Ecole de karate reflète ses caractéristiques: de la force et de la souplesse (mais ce "et" ne doit être pris comme une séparation entre les deux termes, plutôt comme "avec").

Dans le "Bubishi", un vieux texte chinois relatif aux techniques de combat à mains nues, il est écrit que "la voie de l’inspiration et de l’expiration est la souplesse et la force ". Le gôjû ryû karate est donc un style qui allie ces deux extrêmes pour une meilleure efficacité. Une interprétation du terme "gôjû" est la dureté dans la fluidité et la fluidité dans la dureté. Les techniques de force sont représentées par les coups de poing, de pied mais aussi de coude, de genou, de main – sous toutes ses formes: piques, tranchants…
Les techniques en souplesse prennent la forme de déplacements – rotatifs ou circulaires, projections, balayages…

Une autre des caractéristiques de ce style, est l’utilisation, la gestion et le placement de la respiration. Ce n’est pas une respiration pectorale mais une respiration abdominale et diaphragmatique. Au cours de chaque mouvement, cette respiration doit être présente pour renforcer l’action des techniques, qu'elles soient effectuées en force ou en souplesse.
A la différence de nombreux styles de karate, la gôjû ryû emploie des techniques circulaires pour les blocages, les coups de poings et de pieds.
Ces mouvements permettent de pouvoir faire face à des agresseurs plus forts physiquement et les contrer avec une dépense énergétique moindre. Si les coups de pieds sont faits à hauteur de visage pendant les échauffements, lors des combats, il est rare que ceux-ci dépassent le niveau du ventre. Les cibles privilégiées de ces techniques restent les membres inférieurs.

La position de base en gôjû ryû est sanchin. Elle doit permettre un enracinement capable de donner à une technique d’attaque un pouvoir dévastateur, sans pour autant bloquer les déplacements.


Les pratiquants de Kyokushin karate n'auront pas manqué de relever les analogies avec leur Ecole, notamment au niveau des techniques de poing circulaires et de sanchindachi. La Kyokushinkai tire en effet une partie de ses origines dans le Gôjû ryû karate, son fondateur s'étant entraîné sous la férule de feu Yamaguchi Gogen Sensei, ancien responsable de la branche japonaise de cette Ecole majeure.
L'analyse livrée par Hanchindi est d'autant plus importante qu'elle est soutenue par une pratique à la source de son Ecole. Grand merci à lui pour cette présentation.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4395
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Retour vers Les Ecoles

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité