Nous sommes actuellement le Mar Jan 22, 2019 9:20 pm
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Ashihara karate

Les différentes Ecoles de karate au Japon sans exclusive.

Ashihara karate

Message par karatejapon » Mer Déc 11, 2013 4:03 pm

Nous vous avons déjà parlé du Ashihara karate par le biais d'un article au sein du forum "Medias" et vous proposons aujourd'hui un entretien avec un ancien pratiquant de cette Ecole.

C'est à Séoul que nous avons rencontré Monsieur Umemoto Hideki. Cet homme d'affaires, expatrié depuis deux ans maintenant, a changé d'Ecole, la sienne n'étant pas représentée en Corée du Sud.
Il a accepté de nous parler de sa pratique passée et du karate de la Famille Ashihara, au cours d'un repas tardif dans un restaurant japonais de la capitale sud coréenne.

Avant tout, précisons qu'au Japon cette Ecole est répertoriée sous un vocable traditionnel. Les différentes ryû des budô japonais étaient souvent connues classiquement sous le nom de leur fondateur. Le karatedô, après son arrivée au Japon, a quelque peu abandonné cette habitude que cette Ecole a remise en partie au goût du jour.


- kj: "Où et combien de temps avez vous pratiqué Umemoto san?"

- U. H.: "J'ai pratiqué durant dix ans chez moi, à Kyôto. Après, quand j'ai été muté par ma société à Séoul, j'ai cherché une autre Ecole car il n'y avait pas de branche Ashihara ici."


- kj: "Qui était votre professeur?"

- U. H.: "J'étais élève dans le seul dôjô de Kyôto, sous la direction d'un assistant du fils du fondateur. Il partait chaque mois à Tôkyô pour pratiquer avec Ashihara Sensei. Nous avions aussi quelques assistants yûdansha, jusqu'à trois avant mon départ."


- kj: "Quel grade avez vous atteint?"

- U. H.: "Je suis arrivé au ikkyû avant de recommencer en tant que ceinture blanche ici mais le Sensei m'a accordé de nouveau le ikkyû au bout de deux ans."


- kj: "Comment se déroulaient les cours à Kyôto?"

- U. H.: "Le système était assez simple et encadré. Le fils du fondateur porte beaucoup d'attention à la santé de ses élèves donc nous faisions des échauffements assez longs mais en mouvement. Je veux dire par là qu'après des étirements classiques nous finissions l'échauffement durant les exercices de kihon et idogeiko. Il était toujours demandé d'accélérer et mettre du kime progressivement, pas brutalement. Je crois que les jeunes peuvent le faire mais, à mon âge, c'est mieux ainsi pour le corps. J'ai pu éviter les grosses blessures et lésions musculaires ou tendineuses."


- kj: "Le combat était-il au centre de l'entraînement?"

- U. H.: "Dans une certaine mesure. Le Sensei considérait que la technique devait être maîtrisée et mise en place avant de combattre. Les élèves avancés combattaient beaucoup, les moins expérimentés de façon moins rude mais tout le monde devait le faire en fin de cours."


- kj: "Quelles spécificités voyez vous dans le Ashihara karate?"

- U. H.: "L'Ecole est, selon moi, assez proche d'autres ryû de type jissen. Mais je ne suis pas le plus qualifié pour en parler."


- kj: "Certes mais alors quelles différences peut-on noter...?"

- U. H.: "Disons que chaque dôjô fonctionne un peu comme une famille. Je crois tout de même que les autres Ecoles en font de même. C'est une habitude au Japon. En tout cas les petits dôjô Ashihara permettent d'individualiser quelque peu l'enseignement ce qui est très bien quand on débute.
Il y avait aussi le système de parrainage avec des ikkyû et nikkyû responsables de certains kohai. Ils servent de référence directe pour les deshi encore peu avancés. Ce système est là aussi très profitable. C'est très japonais et j'ai beaucoup apprécié cette façon de faire."


- kj: "Quid des kata?"

- U. H.: "...C'est assez particulier...Quand j'ai quitté le Japon, on ne travaillait presque plus les kata. En fait il était question d'abandonner cette pratique pour se concentrer principalement sur le combat. Mais je sais que tout le monde n'était pas d'accord. Notamment certains deshi anciens qui estimaient que le karate doit obligatoirement comporter des kata sinon c'est autre chose. La situation n'était pas claire à ce niveau. A titre personnel je voulais aussi étudier les kata, comme je le fais actuellement.
En tout cas la décision appartient au fils du fondateur. Je crains tout de même que ce problème ne limite la diffusion de l'Ecole."


- kj: "Y avait-il des exercices systématiques ou très particuliers dans votre dôjô?"

- U. H.: "Nous utilisions beaucoup les pao, sur place et en déplacement. Nous avions également des sacs lourds et frappions dessus avec des techniques de base, par séries de vingt. Nous étions aussi encouragés à travailler au sac après chaque entraînement de façon à répéter les techniques étudiées et aussi délier les muscles après la contraction due aux combats. Sinon, les compétiteurs travaillaient très souvent avec le chronomètre, sous la direction du Sensei."


- kj: "Regrettez-vous votre pratique de cette forme de karate?"

- U. H.: "Il est certain que je me trouvais bien dans ce dôjô mais je devais m'expatrier donc je n'avais pas le choix. Je suis néanmoins content de ma pratique actuelle et la base que j'ai reçu du Ashihara karate m'a été très utile. Quand je retournerai au Japon de façon permanente, si je suis affecté dans notre branche de Kyôto, je retournerai certainement m'entraîner dans le même dôjô."


- kj: "Votre dôjô et l'Ecole en général sont-ils fréquentés par des jeunes principalement?"

- U. H.: "Surtout des grands adolescents en fait, des étudiants pour la plupart. Il y aussi des groupes d'anciens et des cours réservés aux enfants. Je crois que la moyenne d'âge est plutôt basse."


- kj: "Avez combattu dans des tournois?"

- U. H.: "Oui, à quelques reprises mais pas beaucoup. D'une part j'ai beaucoup de travail et il était parfois impossible pour moi de m'entraîner spécifiquement pour les compétitions. En moyenne je pratiquais trois fois par semaine, rarement plus. D'autre part, j'ai commencé tard car j'ai déjà quarante neuf ans. Et vous savez, pour l'anecdote, le lendemain d'un tournoi je suis arrivé au bureau avec un oeil au beurre noir...Ma secrétaire n'a rien dit mais tout le monde me regardait discrètement. J'en ris maintenant mais, sur le coup, j'avais un peu honte devant mon équipe."


Tous nos remerciements vont à Monsieur Umemoto Hideki pour sa gentillesse et le temps qu'il a bien voulu nous accorder.

Les éventuelles erreurs de traduction et/ou d'interprétation de cet entretien conduit très majoritairement en japonais restent de notre seule responsabilité.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3815
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Précisions

Message par karatejapon » Mar Jan 14, 2014 2:33 pm

Afin de répondre à certaines questions de membres et apporter quelques précisions, cette Ecole fait bien partie de celles pratiquant sur le mode dit "jissen", "plein contact" en français.
Elle possède une certaine notoriété et une bonne visibilité dans les médias japonais spécialisés. Les magasins Isami vendent plusieurs ouvrages et DVD traitant du Ashihara karate, les derniers réalisés par la société japonaise Media 8. Le fondateur avait écrit quelques livres - en langue japonaise uniquement - sur sa méthode et son fils, aujourd'hui à la tête de l'Ecole, a créé plusieurs DVD également disponibles sur Internet.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3815
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Ashihara karate

Message par Fox » Mer Nov 05, 2014 1:50 pm

Bonjour,

Un enseignant proche du freestyle Karaté (style créé par Akira Masuda il me semble, mais je peux me tromper) est venu dispenser un cours hier soir au sein de notre Dojo.

Nous avons passé la moitié du cours à travailler un Kata du style Ashihara apparemment (par contre, honte à moi, j'ai oublié son nom :oops: ).
Le kata se déroule en intégralité dans une garde très proche de celle que nous adoptons généralement en combat (j'entends par là un peu plus éloignée des positions "traditionnelles" que l'on travaille dans les Kata Kyokushinkai).

Ce Kata avait pour objectif de travailler l'ensemble des déplacements possibles en combat tout en conservant une garde fixe (sans bouger le haut du corps et sans donner de frappes).

Même s'il ne s'agissait que d'une mise en bouche, j'ai beaucoup apprécié cette approche que je trouve très complémentaire à ce que je travaille habituellement.

Fox
Fox
 
Message(s) : 11
Inscription : Mar Nov 04, 2014 2:35 pm

Re: Ashihara karate

Message par liptonic » Ven Nov 07, 2014 6:13 am

Ca ressemble à du Enshin vu ce que j'ai pu en voir sur Youtube mais moins axé sur le Sabaki. On en avait parlé sur KJ http://www.karatejapon.net/forum/viewto ... b1be9aea05

Je suis peut-être tombé sur de mauvaises vidéos mais autant choisir le Enshin ou le Ashihara ou quitte à minimiser le Sabaki, autant se tourner vers le Kudo.
liptonic
 
Message(s) : 814
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Retour vers Les Ecoles

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité