Nous sommes actuellement le Mar Juil 14, 2020 12:09 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Kangeiko 2013 - Dernière partie

Tous les stages de karate au niveau mondial

Kangeiko 2013 - Dernière partie

Message par karatejapon » Jeu Jan 10, 2013 12:38 pm

Le réveil est plutôt dur pour cette dernière journée du kangeiko (les jambes aussi d'ailleurs...).
Comme la veille, le rassemblement est prévu à 6:20 devant le ryôkan. Le froid semble moins vif avec -3° mais heureusement sans vent.

Enfilant mes chaussures dans le hall de l'hôtel, nous note avec un certain étonnement que plusieurs stagiaires sortent torse nu, leur veste de dôgi sous le bras.
Renseignements pris, il s'agit de l'équipe des combattants du Honbu dôjô dont certains ont eu hier la mauvaise idée d'enfiler un T-shirt pour se protéger du froid matinal. Grosse erreur car le Kanchô a tout vu et donc décidé d'endurcir ces jeunes gens. Goda Yûzo Shihan, comme à son habitude ne mâche pas ses mots et on se demande si ces combattants craignent plus le froid ou le Shihan qui les admoneste sévèrement pour avoir montré une telle faiblesse.
A cette occasion, le Sensei en charge du groupe où se trouvent les Français nous félicite car nous avons couru le semi marathon sans gants ni bonnet ou sous vêtement pour le torse. Il note encore avec plaisir que, comme hier, nous ne portons que le karategi. Mais il est vrai que nous sommes à bonne école sous la férule de Jacques Legrée Shihan.

Rien de nouveau par rapport à la veille pour l'entraînement du matin mais, aujourd'hui, notre petit groupe se concentrera sur le kata Bassai dai, répété près d'une trentaine de fois et corrigé par notre Sensei principal.
A nouveau, il est agréable de voir le soleil se lever sur les temples, une autre belle journée ensoleillée s'annonce. Le plaisir est bien là et surpasse la sensation de froid et la fatigue dûe aux efforts de la veille. Nous oublions vite les douleurs et nous concentrons sur notre travail.

Le cours achevé, nous avons droit à la seconde cérémonie dans le temple, au moins aussi délicate que la première. Les Japonais n'en peuvent plus et nous non plus. Romain Anselmo Senpai ne refusera pas la coupe de sake que lui tend l'assistante des religieux à la sortie. Un peu d'antigel ne fait pas de mal...

Après le petit déjeuner nous nous attaquons au ménage car c'est tout le groupe qui doit laisser l'auberge en parfait état avant que les employés ne reconditionnent les chambres pour les clients suivants.
Etant tous trois ceintures noires nous sommes plutôt cantonnés dans des tâches de supervision et de pliage des futon. Les kyû ("porteurs de ceintures de couleur") doivent, pour certains d'entre eux assurer le nettoyage des toilettes et vider les poubelles. Pour peu gratifiantes qu'elles soient, ces corvées sont effectuées avec beaucoup de soin et de bonne volonté. Il est vrai que nous sommes au Japon.

Nous quittons le ryôkan pour une courte cérémonie devant le monument érigé à la mémoire d'Oyama Masutatsu Sôsai et saluer Matsui Shokei Kanchô qui nous quitte ici.
Et c'est une longue procession qui emprunte un petit chemin de montagne très escarpé, passant de 1100 à 500 mètres d'altitude en un peu moins de quatre kilomètres. Importante déclivité donc qui demande une attention soutenue afin de ne pas chuter. Quelques participants tomberont quand même mais sans gravité.

Nous arrivons finalement au point culminant du kangeiko, le taki shugyô. Il s'agit de l'épreuve de la cascade, attendue par tous les pratiquants.
Ce lieu magique a vu des milliers de karateka se plonger, torse nu, sous l'eau glacée. L'émulation du groupe prend là tout son sens et la motivation est palpable.
Le premier groupe, celui des Shihan, dirigé par le premier d'entre eux, Goda Yûzo, se plonge sous la cascade et se met en position pour une série de trente tsuki accompagnés de kiai qui résonnent sur les pentes enneigées du Mitsumine. Les applaudissements et les encouragements fusent.

Le groupe des femmes se lance à l'assaut de la cascade. Une partie d'entre elles resteront dans le bassin car la place est comptée sur les rochers glissants. Ces dames effectueront une série de cent tsuki, très applaudie par l'ensemble des stagiaires.
Les enfants entreront eux aussi dans la bassin, au pied de la cascade pour une trentaine de techniques.

Arrive enfin notre tour. J'ai fait en sorte de passer avec mes camarades Français. Je me positionne le premier et note le grand sourire de Romain Anselmo Senpai...Vite effacé quand il passe sous l'eau glacée.
Une fois installés nous entamons une série de cinquante tsuki, sous la direction de Julien Porterie Sensei.
Le fracas de l'eau est assourdissant, elle frappe sur le sommet du crâne et nous ne sentons même plus le froid. Les kiai sont puissants et rythmés par les encouragements des autres stagiaires qui applaudissent le choix de cinquante techniques décidées par le Sensei.
A mi-série un bloc de glace se détache et vient s'écraser sur mon dos, me faisant perdre l'équilibre. Je me relève bien vite et fini l'exercice. C'est seulement au pied de la cascade que Romain Anselmo Senpai constatera les dégâts et épongera le sang qui coule des diverses abrasions qui me zèbrent le dos et dont je garde aujourd'hui encore des traces bien présentes. Mais tout cela a peu d'importance. L'essentiel est que nous avons réalisé tous les exercices de ce kangeiko, solidaires et avec un esprit de combattants, le Kyokushin Spirit.

Nous en sommes repartis avec des images plein les yeux, la tête et le coeur. Nous avons commencé ensemble et fini ensemble, comme il est demandé en Kyokushinkai karatedô. Et nous le referons, j'en suis certain.


Nous tenons à remercier l'ensemble des participants au kangeiko ainsi que Matsui Shokei Kanchô pour sa bienveillance à notre égard et toutes les personnes ayant organisé et encadré ce camp d'hiver.

Je remercie sincèrement Julien Porterie Sensei et mon kohai Romain Anselmo Senpai pour ces moments partagés.
OSU
Dernière édition par karatejapon le Dim Jan 13, 2013 5:11 pm, édité 3 fois.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4611
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par liptonic » Jeu Jan 10, 2013 1:18 pm

Un grand bravo, entre autre, aux trois français pour ce stage et un grand merci à KarateIceJapon pour ce récit très agréable à lire.

Y avait-il du Kumite au programme?

Peut-être que l'année prochaine ... :wink:
liptonic
 
Message(s) : 883
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Message par alexworce » Jeu Jan 10, 2013 1:23 pm

OSU!!
Magnifique récit, merci sempai de nous faire partager ce moment unique Osu!
alexworce
 
Message(s) : 5
Inscription : Mar Nov 06, 2012 3:01 pm
Localisation : Paris

Message par meno » Jeu Jan 10, 2013 6:13 pm

Superbe récit.

Ca donnerait même envie à quelqu'un comme moi qui est plutot sur une pratique shotokan. :D
meno
 
Message(s) : 34
Inscription : Mar Sep 18, 2012 11:16 am

Message par JM » Jeu Jan 10, 2013 6:55 pm

Bravo! et merci pour ce compte-rendu.
Tu vas poster quelques photos?
JM
 
Message(s) : 16
Inscription : Sam Août 26, 2006 3:24 pm

Merci

Message par karatejapon » Jeu Jan 10, 2013 7:05 pm

Merci à tous pour votre appréciation de cette série d'articles.

Un autre article, condensé et basé sur celui-ci, est prévu dans le mensuel Karate Bushido, a priori sur six pages. Vous y trouverez des photos prises principalement par Romain Anselmo Senpai et moi même. Des photos ici même ne sont néanmoins pas exclues.

Pas de kumite au programme car, quelque part, moins dans l'esprit du kangeiko. Cela étant dit, en 2011, certains groupes, dont le nôtre, avaient eu droit à du combat pour le second entraînement du matin.
Pour 2013, le seul kumite programmé était réservé aux combattants du Honbu dôjô et quelques autres compétiteurs Japonais. Cette session s'est déroulée après le cours de Matsui Shokei Kanchô.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4611
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par Taiko » Jeu Jan 10, 2013 7:54 pm

Osu,

Merci pour ce récit qui me rappelle de bons souvenirs et me rend encore plus impatient de retrouver ce lieu mythique et magique...

Je souhaite à tous les membres de pouvoir gravir les pentes du Mt Mitsumine au moins une fois ...un de mes plus beaux souvenirs de Karatéka !!!

Osu !!!
En Kyokushin, la technique c'est comme les parachutes, quand on en a pas....on s'écrase !!!!
Taiko
 
Message(s) : 260
Inscription : Lun Sep 15, 2008 8:19 am
Localisation : dans son slip !!!!

Message par goa » Mar Avr 09, 2013 3:11 pm

Merci beaucoup pour ce superbe résumé. Humainement cela doit être riche et fort.
Une question tout de même, je ne crois pas avoir lu cette information dans ce riche contenu mais, quels sont les pré-requis pour avoir l'honneur de participer à ce camp d'hiver?
goa
 
Message(s) : 10
Inscription : Sam Jan 12, 2013 10:23 pm
Localisation : Boulogne Bilancourt

Requis fort simples

Message par karatejapon » Mar Avr 09, 2013 7:08 pm

Merci goa.

En fait rien de particulier n'est requis pour participer au kangeiko si ce n'est d'être membre du Kyokushinkaikan. Disons que c'est plutôt la condition physique et, surtout, une motivation sans faille afin de pleinement profiter du stage qui sont nécessaires.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4611
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par goa » Mar Avr 09, 2013 7:51 pm

Merci de cette réponse rapide! A très bientôt.
goa
 
Message(s) : 10
Inscription : Sam Jan 12, 2013 10:23 pm
Localisation : Boulogne Bilancourt

Par niveaux

Message par karatejapon » Mar Avr 09, 2013 8:26 pm

Avec plaisir.

Ajoutons que le camp d'hiver est ouvert à toutes et à tous, sans considération de grade ou d'âge. Simplement, des groupes par niveaux sont établis, tant pour l'hébergement que pour les entraînements matinaux. Comme quasiment toujours dans le milieu des Arts Martiaux japonais, la hiérarchie reste importante. Cela étant dit, tout ce petit monde se mélange en diverses occasions lors du stage et tous s'entraident de façon franche et sincère.

Une précision à nouveau, le kangeiko n'est accessible qu'aux membres du Kyokushinkaikan, les tenants d'autres mouvances de l'Ecole de feu Oyama Masutatsu Sôsai ne peuvent y participer. Ce qui n'empêche pas l'organisation de camps d'hiver parallèles, comme c'est le cas pour plusieurs Ecoles de budô à travers le Japon. Quoiqu'il en soit, celui qui nous occupe ici reste le plus connu et le plus redouté, le seul qui a droit aux honneurs des médias généralistes nippons, Fuji TV en particulier mais aussi le Japan Times, quotidien en anglais le plus diffusé dans l'archipel.
Dernière édition par karatejapon le Mer Avr 10, 2013 1:32 pm, édité 1 fois.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4611
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par goa » Mar Avr 09, 2013 8:32 pm

Merci pour ces précisions!
goa
 
Message(s) : 10
Inscription : Sam Jan 12, 2013 10:23 pm
Localisation : Boulogne Bilancourt

Retour vers Stages

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron