Nous sommes actuellement le Mar Mars 19, 2019 10:21 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Description de la pratique réelle du karate au Japon.

Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par karatejapon » Ven Avr 22, 2016 2:27 pm

Récemment, un évènement anecdotique nous a poussé à écrire l'article que vous proposons aujourd'hui, afin de clarifier certains points déjà évoqués concernant un éventuel changement d'Ecole au Japon et, par extension, à l'étranger.

Voici deux semaines, une personne s'est présentée à notre dôjô francilien afin de se renseigner, notamment sur les modalités à suivre pour participer à un cours d'essai.
Cette jeune femme s'est présentée comme "ceinture marron" Shotokan avec cinq années de pratique à son actif. Elle semblait motivée et son choix de notre dôjô s'expliquait par une volonté affirmée de s'essayer au Kyokushin karate. Nous lui avons donc fourni les renseignements demandés et donné quelques exemples de pratiquants présents de soir là, venant d'autres Ecoles. Tout semblait correspondre à ce qu'elle attendait jusqu'à ce que nous lui indiquions un pratiquant portant une ceinture verte mais sandan d'une branche Shotokan ryû. Devant son incompréhension quant à la couleur de la ceinture portée par notre kohai, nous lui avons expliqué que cette situation était tout à fait normale et inspirée directement de la tradition japonaise. Las, cette personne a alors répondu qu'il était hors de question pour elle de changer de couleur de ceinture. Elle ne trouvait aucune raison objective de "redescendre en grade" et que le seul changement la concernant serait pour la couleur noire. Tentant de faire acte de pédagogie, nous lui avons expliqué qu'au Japon, en cas de changement d'Ecole on remet une ceinture blanche avec éventuellement, après évaluation, possibilité de se voir accorder un grade plus élevé. Système qui a donc cours dans notre dôjô français et tous ceux que nous fréquentons, au Japon ou dans divers autres pays. La demoiselle en question, pas convaincue du tout, n'est jamais revenue...

Au Japon, cette façon de faire est incontournable et ne souffre pas d'exceptions.
Nous avons pu observer cette règle traditionnelle en vigueur dans plusieurs dôjô d'Ecoles variées. Les pratiquants Japonais ne sont aucunement choqués ou froissés par cette façon de faire.
En bonne logique, changer de ryû entraînera un apprentissage de nouveaux kata, de nouvelles façons de s'entraîner et pratiquer. Il faudra s'imprégner des principes de sa nouvelle Ecole, connaître ses us et coutumes et bien d'autres aspects encore. Même si changer de ryû reste relativement rare au Japon, celles et ceux qui le font se plient de bonne grâce à cette règle certes non écrite mais intuitivement comprise et implicitement acceptée.

Là réside peut être une différence fondamentale entre les pratiquants Japonais et Français, dans leur majorité du moins. Le Nippon est par essence une créature consensuelle, qu'il pratique ou non un budô. La tradition confucéenne qui perdure au sein de la société japonaise entraîne des attitudes ordonnées et respectueuses ainsi qu'une forme de patience plutôt inconnue en occident. Celle ci fait que le pratiquant Japonais travaillera plus dans la durée, sur le long terme, que son homologue occidental. Repartir du pied de la pyramide ne sera donc généralement pas un choc pour l'ego du pratiquant Nippon. La course à la ceinture est bien plus présente en occident et la remise en question demande déjà un sens du recul important que seuls des personnes avancés maîtriseront.
Soyons clair, notre propos n'est pas d'établir une quelconque supériorité des Japonais sur les pratiquants étrangers. Nombre de ces derniers comprennent parfaitement la tradition dont nous parlons ici. L'exemple de cette personne rebutée par un retour à la ceinture blanche n'a pas valeur de règle absolue et c'est heureux ainsi. Il s'agit donc de facteurs individuels et culturels avant tout.

Sur un plan pratique, intégrer au Japon un nouveau dôjô relevant d'une autre Ecole de karatedô entraînera donc le port d'une ceinture blanche. Cela étant dit, pour les élèves avancés il est bien évident que la progression sera plus rapide et, par la même, les changements de ceinture plus fréquents.
Il s'agit, dans une certaine mesure, d'une sorte de nouveau départ auquel s'astreint le pratiquant sincère et motivé. Nous avons d'ailleurs le plaisir de le voir dans notre dôjô en France.

Les sommités du monde du karatedô au Japon qui ont connu ce type de parcours ne sont pas rares.
Nous nous souvenons d'une conversation avec un ancien membre du Kyokushinkaikan, alors Sensei yondan. Ce responsable d'un dôjô situé à Osaka avait début par le Shitô ryû karatedô, Ecole dont il avait obtenu le shôdan. Pour différentes raisons il avait rejoint un dôjô de l'IKO et avait donc remis une ceinture blanche, sans que cela ne pose le moindre problème. Plusieurs de ses deshi - dont votre serviteur - se trouvaient dans le même cas.
En France, nous citerons Romain Anselmo, sixième dan FFK, ancien champion de France, d'Europe et du monde. Lui aussi a remis une ceinture blanche en intégrant l'Ecole qu'il pratique aujourd'hui. Là encore, pas d'ego démesuré mais une compréhension intuitive de la Voie assortie d'un respect tout japonais. Idem pour Julien Porterie Senpai, actuellement yondan et venu, lui aussi, du Shotokan karatedô. Nous arrêterons là les exemples, encore nombreux.

Pour conclure, il est clair qu'un coup de poing reste un coup de poing et un coup de pied, un coup de pied. Nous ne connaissons pas d'Ecole proposant des techniques révolutionnaires. Il s'agit plutôt, comme expliqué plus haut, d'un respect d'une tradition et d'une Voie. Un minimum de recul et de réflexion permettra à tout pratiquant désireux de rejoindre une autre Ecole une acceptation de ces points et une compréhension naturelle des raisons qui sous tendent ladite tradition.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3876
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par boulerand hoarau » Jeu Mai 05, 2016 8:55 pm

Bonjour à tous

Lors d'un stage en 2013 dans le dojo de Shihan Tanaka (kwf) à Chiba. J'avais mis une ceinture blanche. Au bout du troisième entrainement le Shihan me demanda quel était ma ceinture et je lui ai dit "noir". Il m'a demandé pourquoi ne pas l'avoir mise.... Et je lui ai dit par humilité... Au quatrième entrainement il fit un signe à un de ses élèves qui enleva sa ceinture noir et il me la présenta... encore un moment fort de ce stage... OSU
boulerand hoarau
 
Message(s) : 23
Inscription : Jeu Mars 25, 2010 11:10 pm
Localisation : île de la réunion

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par Greg-sHAOlink » Ven Mai 06, 2016 8:12 am

Merci beaucoup pour cette anecdote et les informations explicatives très intéressantes.

Pour apporter un autre exemple, je me rappelle d'une personne pratiquant dans mon dojo au Japon (Kyokushin Rengokai) et qui venait du Shinkyokushin. Alors que les enseignements sont exactement les mêmes dans ces deux styles, il a dû repartir de zéro avec une ceinture blanche, alors qu'il était le détenteur d'une ceinture noire (Shinkyokushin). Comme quoi, même si les styles sont les "mêmes", le principe s'applique de la même manière à partir du moment où l'on change d'école. Et cela me semble parfaitement acceptable.
Greg-sHAOlink
 
Message(s) : 67
Inscription : Sam Juil 04, 2009 1:05 am

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par karatejapon » Ven Mai 06, 2016 10:51 am

Vos témoignages confirment ce que l'article à la base de ce fil de discussion illustre. L'humilité est une vertu cardinale dans les dôjô de karatedô au Japon.
Accepter de porter à nouveau une ceinture blanche ne remet pas en cause le niveau du pratiquant et témoigne plutôt de ses qualités morales ainsi que de sa capacité à prendre du recul. Rien n'empêche les enseignants d'accélérer ensuite la progression "hiérarchique" qui n'est pas nécessairement équivalente à celle, intrinsèque, dudit pratiquant.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3876
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par meno » Mar Mai 10, 2016 6:58 pm

J'apporte ma modeste contribution a ce poste. Ayant arrêté 14 ans le karaté j'ai repris en shotokan donc dans le même style que celui que j'avais appris.lors de ma rencontre avec le président du club avant les premiers cours j'ai explique mon parcours et donne mon niveau a l'époque. Celui ci m'a dit que de repartir avec une ceinture blanche serait approprié. J'ai tout a fait compris. Mon sensei un peu moins après quelques cours, il m'a demandé quel était la couleur de ma ceinture quand j'ai arrêté. Je lui ai répondu bleu même si pour d'autres raisons mon niveau était plus proche de marron (n'ayant pas eu la possibilité l'époque de passer ce grade). Bref je suis resté blanche jusqu'au premier passage de grade ou mon sensei m'a dit de me préparer pour passer la marron. Je lai obtenue et j'ai su par la suite que les enfants ayant assisté a mon passage de grade n'ont pas trouve juste ou pas compris ce passage de blanc a marron. En tout cas je pense qu'il est bon de se rappeler que la ceinture ne fait pas le niveau. J'ai souvenir de shodan shotokan qui sont encore shodan après 15-20 ans de pratique. Ils sont de mon premier club et je sais que nous avons le même grade mais qu'ils ont un bien meilleur niveau que moi.
Finalement résumer serait que le plus important n'est pas le grade mais le fait de chercher a s'améliorer continuellement.
meno
 
Message(s) : 34
Inscription : Mar Sep 18, 2012 11:16 am

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par karatejapon » Mer Mai 11, 2016 11:26 am

Au Japon, toutes les Ecoles de karatedô suivent ce même principe, rien de choquant dans cette façon de faire. Nous osons croire que la majorité des pratiquants qui changent de ryû comprennent et adhèrent à la tradition.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3876
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par liptonic » Jeu Mai 12, 2016 8:19 am

Nul besoin de dire que je partage le point vu général ici mais je me demande ce que ferait, par exemple:

* Un Yudansha JKA lorsqu'il pénètre dans un dojo WKF ?
Voire
* Un Yudansha du Kodokan qui va dans un dojo WIBK (ou tous autres fédérations de ce type)

Vous le voyez remettre sa ceinture blanche? Si non, vous lui en voudriez?
liptonic
 
Message(s) : 814
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par karatejapon » Jeu Mai 12, 2016 10:30 am

Bonne question et le doute est de mise. A nouveau, le responsable du dôjô possède une certaine latitude en ce domaine. Une solution médiane semble appropriée, à savoir autoriser le port d'une ceinture "intermédiaire", ce qui se fait habituellement à l'ACCB, en France. Néanmoins, nous croyons qu'il y a moins de "souplesse" à ce niveau au Japon.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3876
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par schillot » Mar Mai 31, 2016 10:56 am

en juillet prochain, je retourne à Tokyo pour 5 semaines, mon 52ième séjour. Comme à chaque fois, je vais me partager entre les cours de Shinkyokushinkai chez Kashiwagi Senseï et les cours de Shoto Gima Ha chez Higushi Senseï.
Chez Higushi Senseï, je suis " Schillot Senseï", assistant du Shihan, je donne des cours, j'assiste mon professeur et mon nom ( ainsi que mon grade WKF) est inscrit sur une petite tablette de bois sur le tableau mural qui mentionne tous les gradés du Dojo...
Chez Kashiwagi Senseï, je suis " Schillot San " simple ceinture blanche. Ce grade de débutant ne m'empêche cependant pas de participer aux entrainements des compétiteurs ni d'évoluer en kata dans le groupe avancé... c'est du pur bonheur pour moi d'être un simple élève et de me laisser guider...aucune velléité de me présenter à un grade Shinkyokushinkai...l'entrainement suffit à mon bonheur.
Un jour j'ai demandé à Kashiwagi Senseï (3ième Dan) pourquoi il ne présentait pas le 4ième Dan : il a le délai nécessaire, le niveau technique et la maturité...Sa réponse est révélatrice d'une vraie mentalité japonaise et martiale : son SENPAI, dans son premier Dojo est actuellement 3ième Dan, et bien qu'aujourd'hui, Kashiwagi Senseï soit enseignant dans son propre Dojo, il lui est moralement impossible d'être plus gradé que son Senpai...
une belle leçon à méditer...
schillot
 
Message(s) : 224
Inscription : Dim Sep 17, 2006 8:17 pm
Localisation : luneville

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par schillot » Mar Mai 31, 2016 11:09 am

Une autre anecdote.. chaque année, Kashiwagi Senseï vient en France pour assurer des cours de Shinkyokushinkai... naturellement, il porte sa ceinture noire à barrettes. Lors de son dernier séjour, il m'a demandé l'autorisation de participer en tant qu'élève aux cours de Shoto Gima Ha...Quand il est monté sur le tatami, il portait une étrange ceinture blanche : il avait recouvert toute sa ceinture de sparadrap blanc...j'ai du insister pour qu'il garde sa ceinture noire en tant qu' invité "
schillot
 
Message(s) : 224
Inscription : Dim Sep 17, 2006 8:17 pm
Localisation : luneville

Re: Quelle ceinture porter au Japon et ailleurs?

Message par karatejapon » Mer Juin 01, 2016 1:52 pm

Merci pour ce témoignage schillot. Tout cela est bien dans l'esprit des dôjô japonais.
Toujours dans la même idée, un professeur Japonais de Shotokan karate, représentant une branche minoritaire de cette Ecole et basé à Los Angeles, aujourd'hui décédé mais bien connu aux Etats Unis dans les années 1980 et 1990, agissait de façon similaire. Après plus d'un demi siècle de pratique assidue dont trente d'enseignement, il portait toujours une ceinture ornée de trois barrettes. Après avoir quitté son pays pour la Californie, il estimait que le sandan accordé par la Nihon Karate Kyoukai (JKA) ne pouvait être surpassé dans la mesure où son professeur de toujours était décédé. Il a donc conservé ce grade jusqu'à la fin de sa vie, même après soixante années de karatedô. Par contre il tenait absolument à ce que les visiteurs portent systématiquement leur ceinture noire dans son dôjô quelque soit leur Ecole d'origine. Nous avions relevé cette anecdote dans un numéro du mensuel américain Black Belt, datant de la fin des années 1990, rendant hommage à ce Sensei et évoquant cette façon de procéder.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3876
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Retour vers Au Japon

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité