Nous sommes actuellement le Jeu Jan 24, 2019 10:44 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Une importante relance dans les écoles

Description de la pratique réelle du karate au Japon.

Une importante relance dans les écoles

Message par karatejapon » Ven Avr 20, 2012 5:00 pm

La WKF, pendant japonais à la FFK, tente actuellement une importante relance dans l'archipel, par le biais d'une réintroduction de cours de karatedô dans les écoles primaires.

Nous avons pu évoquer récemment cet intéressant sujet avec un de ses responsables, à Tôkyô, Nishimura Seiji Sensei.


- kj: "Sensei, pouvez vous, s'il vous plaît résumer votre parcours...?"

- N.S. : "Je suis actuellement coach national pour le kumite au sein de la WKF. Ce poste m'a été accordé car j'ai un long passé de compétiteur derrière moi, de la fin des années 70 jusqu'au milieu des années 80."


- kj: "Je me souviens de vous avoir vu combattre. Vous n'avez pas beaucoup changé et semblez toujours en forme."

- N.S.: "Vous êtes trop gentil! J'ai perdu pas mal de cheveux et je pèse au moins dix kilos de plus qu'à l'époque où j'étais champion du monde."


- kj: "En 1982 si mes souvenirs sont exacts..."

- N.S.: "En effet. Cette année là j'ai remporté le titre kumite à Taipei."


- kj: "Votre style était explosif avec de bonnes techniques de jambes mais aussi des poings très efficaces."

- N.S.: "Disons que je n'étais pas très puissant mais mes professeurs m'avaient beaucoup fait travailler cet aspect du combat en vitesse/explosion avec une tokui waza de poing afin d'être un combattant plus complet."


- kj: "Quelle est votre Ecole?"

- N.S.: "J'ai formé mon propre groupe dont le centre se trouve à Fukuoka, dans l'île de Kyûshû mais je reste, bien entendu, dans la Wadô ryû."


- kj: "En quoi consistent vos fonctions actuelles?"

- N.S.: "En tant qu'entraîneur national, la fédération m'a chargé d'un plan de relance du karatedô dans les écoles primaires. Selon l'évaluation des résultats nous étendrons notre action aux collèges mais pas avant 2015."


- kj: "Très concrètement, en quoi cela consiste-t-il?"

- N.S.: "Je développe actuellement un plan d'envergure afin de proposer dans au moins une école primaire par préfecture des cours de karatedô. Ceux ci seront au choix des élèves, en concurrence avec les cours de sport plus classiques comme le baseball et le football ou les simples cours d'éducation physique. Les élèves intéressés se verront alors proposer des entraînements au dôjô pour se lancer vraiment dans cette Voie.
Bien entendu cela prendra beaucoup de temps mais nous avons déjà les enseignants qualifiés et une liste d'écoles pilotes. A terme l'ensemble du pays sera concerné."


- kj: "Pourquoi cette opération?"

- N.S.: "Je crois qu'il était grand temps de relancer les budô dès l'école primaire. Le Japon et ses enfants ont bien changé depuis les années 1960, tout comme les goûts du public. Nous devons peut être recentrer les choses afin de conserver notre patrimoine. D'autres budô japonais auront peut être la même démarche. Pour l'instant les lycéens étudient surtout le jûdô et le kendô mais le karate possède de nombreux dôjô et sensei. Donc autant en profiter.
A un degré moindre, le Shorinji kenpô tente un peu la même chose dans l'île de Shikoku."


- kj: "Les enseignants retenus appartiennent-ils tous à votre ryû?"

- N.S.: "En fait moins de la moitié car la WKF entend faire participer tous ceux qui le souhaitent. Par ailleurs, de part l'histoire de l'implantation du karate au Japon, certaines régions sont plus riches en dôjô de certaines Ecoles.
Disons que, principalement, on trouve des Sensei Wadô, Shitô, Gôjû et Shotokan. C'est d'ailleurs là aussi un point positif; nous travaillons ensemble sur un projet commun."


- kj: "Quel est le programme suivi? Son contenu pour les jeunes élèves?"

- N.S.: "Avec le groupe que je dirige nous avons opté pour des choses assez simples telles que les Pinan ou Heian kata car il sont assez faciles à mémoriser et permettent une progression logique aux enfants. En parallèle nous avons travaillé sur des kumite sur une, deux ou trois attaques. Pour les élèves en dernière année d'école primaire, nous proposerons du kumite avec casque, gants et protège tibia. La sécurité reste incontournable, bien entendu."


- kj: "Qu'attendez vous de tout cela?"

- N.S.: "Il est difficile de savoir ce qui sortira de ce projet ambitieux mais, personnellement, j'espère que cela amènera une nouvelle génération dans les dôjô. Comprenez que pour cela il soit nécessaire de sensibiliser enfants et parents le plus tôt possible."


- kj: "Vous avez utilisé le terme de "budô" mais ne craignez vous pas une dérive sportive comme pour le jûdô, par exemple?"

- N.S.: "Tout est possible mais je crois sincèrement que ceux qui seront vraiment intéressés rejoindrons les dôjô où des valeurs essentielles sont enseignées. Par ailleurs, les sensei de ma génération ont le devoir de montrer aux jeunes la profondeur du karatedô et leur faire comprendre que l'aspect sportif ne dure qu'un court laps de temps sur l'ensemble d'une vie de pratique. Notre but n'est pas de remplacer les sports à l'école mais de proposer une alternative riche et débouchant sur d'autres choses."


- kj: "Le fait de travailler avec des tenants d'autres Ecoles est relativement peu courant au Japon..."

- N.S.: "Pas vraiment car au sein de la WKF nous nous rencontrons souvent. Même quand j'étais compétiteur je côtoyais des pratiquants d'autres Ecoles que la mienne. Cela étant dit, chaque ryû conserve une certaine autonomie et reste libre d'organiser ses propres tournois en plus de compétitions internationales.
Nous oeuvrons tous dans le même sens afin d'aider au développement du karatedô qui reste un bien commun. L'égalité et la liberté sont de mises dans cette opération et je travaille en harmonie avec tous. Je respecte clairement mes pairs dont certains ont été mes adversaires il y a un quart de siècle."


- kj: "Pensez vous que votre idée serait viable à l'étranger?"

- N.S.: "C'est assez difficile à dire car les situations sont très contrastées et les traditions parfois bien différentes. Néanmoins ce serait possible dans des pays de taille moyenne et centralisés. Je connais un peu le fonctionnement des institutions régissant les Arts Martiaux dans certains pays et je crois que ce type d'idée pourrait se révéler praticable en France ou au Pays bas. Beaucoup moins en Espagne ou aux Etats Unis."


- kj: "Avez vous des regrets par rapport à votre carrière de compétiteur?"

- N.S.: "Non, c'était une autre époque. J'ai connu beaucoup de joies et j'ai pris du plaisir. Je suis maintenant dans une autre étape de ma vie et je travaille sur une autre dimension du budô dans mon entraînement personnel. Au delà de mon travail j'essaye de transmettre car c'est essentiel, peut être même autant pour soi que pour les autres.
Je continue à m'entraîner presque quotidiennement quand mon emploi du temps l'autorise et cela me fait beaucoup de bien. Mais, à nouveau, j'éprouve beaucoup de satisfaction à exercer la mission qui m'a été confiée."


Tous nos remerciements vont à Nishimura Seiji Sensei pour ses explications et le temps qu'il a bien voulu nous accorder.
Vous pourrez trouver des informations complémentaires sur http://www.karatedo.co.jp/seiji-nishimura/

Nous restons l'unique responsable des éventuelles erreurs de traduction et d'interprétation de cette conversation conduite en japonais ainsi qu'en anglais.
Dernière édition par karatejapon le Jeu Déc 06, 2012 8:50 pm, édité 2 fois.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3817
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par schillot » Sam Avr 21, 2012 4:14 am

La legislation actuelle en France interdit l'enseignement du KARATE en tant que tel dans les ecoles primaires...pour ma part, je l'enseigne depuis une vingtaine d'annees dans ces memes ecoles...mais je parle de JEUX D'OPPOSITION...
Il semble que la FFKarate soit plus interessee par une relance de la discipline par l'olympisme ou par la multiplication de gadgets...type karate defense....karate jutsu...body karate...et j'en passe des pires...
Pour en revenir au Japon, cette demarche vient parfaitement s'integrer dans un pays qui - suite aux evenements dramatiques et surtout a la crise - revient vers ses valeurs profondes...valeurs du Budo...mais aussi retour vers une forme de tradition culturelle nationale...par exemple, retour de la consommation du Sake et autre boissons traditionnelles
Il y a 5 ans,j'avais rencontre des etudiantes a la JKA qui devaient obligatoirement pratiquer une discipline traditionnelle japonaise...art floral..ceremonie du the ou art martial...
Je pense que l'initiative mise en place au Japon va rencontrer un grand succes
schillot
 
Message(s) : 224
Inscription : Dim Sep 17, 2006 8:17 pm
Localisation : luneville

Initiative salutaire

Message par karatejapon » Dim Avr 22, 2012 10:54 pm

Le karatedô est partie intégrante de la culture japonaise et véhicule des valeurs qui semblent effectivement revenir au premier plan. Si elles sont souvent galvaudées ailleurs, dans l'archipel ce n'est pas le cas, au delà de l'arrivée de nouvelles générations.
A titre personnel, nous trouvons cela plutôt rassurant et non passéiste.
Tout comme schillot nous saluons cette initiative que nous espérons vouée au succès. En tout cas, son responsable nous a semblé confiant et sa personnalité, ainsi que son engagement sans faille pour le karatedô, permettent de croire fermement à cette relance.

Dans la mesure du possible nous suivrons les développements de cette opération et vous en ferons part.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3817
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par Shoto » Mar Avr 24, 2012 9:13 am

Une telle campagne de relance serait la bienvenue chez nous. Le karate stagne un peu depuis quelques années. Chez nous on observe :
- Une augmentation du nombre de clubs
- Un status-quo du nombre de licenciés
---> période de vache maigre pour les clubs, surtout en ce qui concerne les adultes...
Shoto
 
Message(s) : 356
Inscription : Sam Jan 26, 2008 2:48 pm

Stabilité

Message par karatejapon » Mar Avr 24, 2012 10:29 am

Le nombre de licenciés/pratiquants reste globalement stable au Japon depuis la dernière décennie. Le mouvement de fond en relançant la pratique dès l'école primaire devrait, a priori, changer la donne.
Si dans les années 1990 les jeunes Nippons se sont beaucoup tournés vers le football et - comme depuis longtemps - le baseball, les budô ont repris leur marche en avant. Les dôjô se portent généralement bien et le jûdô ou le kendô continuent d'attirer de nouveaux pratiquants. A l'inverse du karatedô, leur enseignement est largement répandu dans les collèges et les lycées.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3817
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par schillot » Mar Avr 24, 2012 1:13 pm

Pour répondre à "Shoto", la vraie question a se poser sur le peu d'adultes qui restent dans les clubs - en règle générale - concerne le niveau et la formation des nouveaux enseignants...peu ou pas de connaissances (beaucoup de Shodan ouvrent un club) et le karaté sportif...en en fait vite le tour, et si la compétition ne nous concerne plus....alors il n'y a plus grand centre d'intérêt...
Les théoriciens disent (avec raison) que la Ceinture Noire, « c’est le début » …a condition de proposer autres choses après….
Si la FFKaraté appliquait une politique de développement du nombre des licenciés via le système scolaire...il pourrait y avoir effectivement une relance des licenciés chez les jeunes...dans un premier temps du moins, puis une diminution...effet de mode…puis zapping
En ce qui concerne les adultes, cela ne changerait rien...bien au contraire, le karaté garderait son image de "sport d'enfants" comme l'est le Judo.
Il faut également tenir compte de la mentalité des enfants et des parents japonais…dont il faudrait également s’inspirer en terme d’éducation
schillot
 
Message(s) : 224
Inscription : Dim Sep 17, 2006 8:17 pm
Localisation : luneville

Message par ChusetsuDo » Mar Avr 24, 2012 1:40 pm

schillot a écrit :Pour répondre à "Shoto", la vraie question a se poser sur le peu d'adultes qui restent dans les clubs - en règle générale - concerne le niveau et la formation des nouveaux enseignants...peu ou pas de connaissances (beaucoup de Shodan ouvrent un club) et le karaté sportif...en en fait vite le tour, et si la compétition ne nous concerne plus....alors il n'y a plus grand centre d'intérêt...


C'est même pire que cela : il y a beaucoup d'enseignants plus haut gradés (san, yon, go, rokudan) qui proposent des cours stéréotypés, figés, ou bien exclusivement orientés vers la compétition afin de peaufiner l'image de leur dojo au travers des résultats sportifs (et donc leurs coupures de presse). J'ai même assisté à des stages dispensés par les "experts" de la FFK (8e ou 9e dan), qui m'ont laissé pantois (et pas dans le bon sens du terme).

Il me semble que le karaté a basculé pour de bon du côté sportif, et, comme dans tout club de sport, un dojo vit essentiellement par le nombre d'enfants et d'adolescents qui le fréquentent. En tout cas, depuis que je suis à Toulouse (trois ans, tout de même), je n'ai pas trouvé de dojo qui réponde à mes attentes, si bien que j'en suis de nouveau réduit à pratiquer en solitaire. Du reste, je pense en profiter pour m'initier à un autre art martial, judo, aïkido, voire iaïdo.

Ohta Senseï me manque...
ChusetsuDo
 
Message(s) : 136
Inscription : Ven Sep 15, 2006 8:31 am
Localisation : Toulouse

Message par Shoto » Mar Avr 24, 2012 10:04 pm

schillot a écrit :Pour répondre à "Shoto", la vraie question a se poser sur le peu d'adultes qui restent dans les clubs - en règle générale - concerne le niveau et la formation des nouveaux enseignants...peu ou pas de connaissances (beaucoup de Shodan ouvrent un club) et le karaté sportif...


Quand je parle que les clubs traversent une période de vache maigre, je ne parle pas des nouveaux clubs tenus par des professeurs newbies... je parle des clubs parfois très anciens, tenus par de vrais sensei, qui faisaient salle comble il y a dix ans...
Je suis persuadé que l'encadrement dans les clubs n'a jamais été meilleur qu'aujourd'hui.
Shoto
 
Message(s) : 356
Inscription : Sam Jan 26, 2008 2:48 pm

Merci à Seiji Nishimura

Message par NainaBlaise » Mer Juin 27, 2012 7:53 am

En tant que pratiquant du style Wado-ryu, un style qui m'a accompagné toute ma vie et qui m'a ouvert à d'autres voies, je remercie beaucoup Maître Seiji.
Toutefois, mon souhait, c'est de voir le style wado-ryu rayonner comme le Kyokushin kaï et de voir Maître Seiji réunifier le Wado ryu avec tous les experts éparpillés dans le monde pour ne citer que Maître Shiomitsu, Nukina Noboyuki ou d'autres encore.
Le Karaté manque beaucoup d'ouvrages médiatiques et particulièrement le Wado Ryu.
Merci beaucoup !
NainaBlaise
 
Message(s) : 18
Inscription : Mer Déc 14, 2011 4:05 pm
Localisation : Antananarivo

Qu'en est-il du contact avec tous les experts WADO RYU ?

Message par NainaBlaise » Mer Juin 27, 2012 8:23 am

Je trouve que l'entreprise de Senseï Seiji arrive bien à point nommé ! Toutefois, j'aimerai savoir s'il a des contacts dans ce sens avec des experts comme Hironori II et III, Nukina Nobuyuki, Masafumi Shiomitsu, etc etc !
Quand est ce que le Wado Ryu va envoyer un expert à Madagascar pour former les Karatékas Wado Ryu car c'était il y a longtemps le temps de Masafumi Shiomitsu ?
NainaBlaise
 
Message(s) : 18
Inscription : Mer Déc 14, 2011 4:05 pm
Localisation : Antananarivo

Posts mal placés

Message par karatejapon » Mer Juin 27, 2012 8:48 am

Merci de poster sur le bon forum, à savoir "Les Ecoles" et un sujet déjà ouvert sur le Wadô ryû karatedô. Le site y gagnera en lisibilité.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3817
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Article complémentaire

Message par karatejapon » Jeu Déc 06, 2012 8:26 pm

Nous vous invitons à lire l'article, en page 28, du numéro 398 (décembre) de Karate Bushido. Il fait pendant à celui qui sert de base à ce fil de discussion, avec des informations que nous avons été le premier à donner.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3817
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par NainaBlaise » Jeu Jan 10, 2013 10:04 am

Vu la circonstance mondiale actuelle, dans la géopolitique et la montée en puissance de La Chine à côté du Japon, j'aimerai émettre quelques idées qui n'engagent que moi.
La Chine avec son expansion relance tout ce qui est utile pour se faire valoir. Si vous allez au site CCTV, Les Chinois ne manquent pas de réserver une page spéciale pour le Kung Fu.
Je suis un adepte des Arts Martiaux Japonais ! C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je n'ai pas aimé les films de Bruce Lee car dans ses films, il n'arrête pas de sous estimer le Karaté japonais et les arts martiaux japonais en général.
Dans l'histoire, il y avait la période expansionniste du Japon avec les histoires des femmes utilisées dans les bordels. C'est un fait ! Mais de là à généraliser cela pour cataloguer tous les japonais et tout ce qui s'y refère ... je ne comprends pas l'attitude des Chinois s'ils ont toujours été rabaissés dans toute l'histoire qu'ils cherchent à se venger vu que La Chine aspire à être la grande puissance de l'avenir.
Pour en revenir aux arts martiaux, j'ai revu un spectacle de Bercy et j'ai vu les démonstrations de Maître Mochizuki qui s'est établi en France.
La question est : LE KARATE JAPONAIS NE SOUFRE-T-IL PAS DE CES EMIGRATIONS des Grands experts ? Kazukata, Le petit fils d'Hironori Otsuka s'est aussi établi en France et apparemment, il y trouve aussi son bonheur !
Déjà avec les guerres de styles que vous engagez au Japon, il y a encore cette hémorragie des grands experts !
Maître SEIJI EST TRèS HONNËTE EN RESTANT AU JAPON ET EN CREANT CE PROGRAMME POUR LE JAPON.
Je reconnais que les Japonais sont très sobres dans leur attitudes ! Ils n'aiment pas les côtés SPECTACLES ET DEMONSTRATIFS DES ARTS MARTIAUX CAR ILS NE RECHERCHENT QUE L'EFFICACITé mais on attend quand même de vous beaucoup de choses par ce que vous êtes nos modèles. Qu'en est-il exactement ?
Resterez-vous longtemps à servir de viviers pour les autres pays et qu'ils s'en servent à leurs fins ? Il n'y a plus de Mas Oyama ou YAMAGUCHI GOGEN ! Il reste à mes yeux maître SEIJI ! Mais jusqu'à quand cette hibernation ?
Déjà, dans les jeux olympiques, le Karaté s'est fait dépasser par le TAEK WON DO comme discipline olympique ; qu'en est-il exactement ?
Le Japon est capable de réaliser de performances inouies mais il me semble que vous êtes dispersés et n'arrivez plus à suivre le fil ! Un exemple pour le film AZUMI, mais où en-est-on pour la suite ? Koru OBI est bien mais AZUMI, on attend beaucoup de ce genre
NainaBlaise
 
Message(s) : 18
Inscription : Mer Déc 14, 2011 4:05 pm
Localisation : Antananarivo

Message par liptonic » Jeu Jan 10, 2013 11:01 am

T'es sur que tu ne mélanges pas tout ?

(en plus de moult sujets en même temps, fait contraire à la charte du site)
liptonic
 
Message(s) : 814
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Un sujet, un fil de discusssion

Message par karatejapon » Jeu Jan 10, 2013 11:26 am

Merci en effet de ne pas mélanger tous les sujets et en ouvrir de nouveaux si tant est que de besoin. Cela évitera la pollution des topics et assurera la lisibilité pour tous. Le respect des thèmes des fils de discussion est requis.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3817
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Retour vers Au Japon

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)