Nous sommes actuellement le Mer Juil 24, 2019 10:47 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Le tameshiwari est-il passé de mode?

Description de la pratique réelle du karate au Japon.

Message par poecilax » Ven Fév 08, 2008 10:40 pm

Ensuite, une fois construit, il ne faut pas perdre de vue que la makiwara est un complément et non l'"exercice qui suffit".
Par ailleurs, il vaut mieux prendre quelques leçons de pratiques, parce que le pratiquant qui frappe mal peut à long terme s'abîmer les articulations gravement (voire le coeur et les poumons!), et/ou perpétuer des mouvements et des techniques mauvaises.
Le positionnement du corps doit être précis, les mouvements de hanches doivent être amples (mais pas trop), l'impact doit être contrôlé, et le retour de la frappe retenu pour travailler les antagonistes. On doit également prendre conscience si ce n'est pas déjà fait, que la force vient du hara et non pas des seuls membres et autres relais de celui-ci. :wink:
Osu!
poecilax
 
Message(s) : 15
Inscription : Jeu Jan 24, 2008 12:48 am
Localisation : AMIENS

En complément

Message par karatejapon » Ven Fév 08, 2008 11:59 pm

Et c'est bien le cas au Japon. Le travail au makiwara est un complément, pas une priorité. Cela vaut aussi pour les dôjô à Okinawa.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4034
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par liptonic » Sam Fév 09, 2008 10:25 am

C'est que j'avais pu lire,néanmoins merci bien pour les conseils-dont je suis toujours preneur-.
J'ai également lu qu'une position dite de 3/4 était a priviligier.
liptonic
 
Message(s) : 828
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Message par Mustafa Jean-Andre » Mar Fév 12, 2008 1:15 am

Extrait du livre de Ô Senseï Gichin Funakoshi « karaté Jutsu » chez Budo Editions
Tout ce qui est entre parenthèse c’est moi qui le note.

"Le makiwara est utilisé pour l’apprentissage des frappes et pour endurcir les poings. Lors de la frappe du makiwara le pied gauche est généralement placé sur l’avant (Sur la photo on voit Ô senseï Funakoshi légèrement de ¾ par rapport à l’axe du makiwara), mais il est également intéressant de se placer de temps en temps en hachiji-Dachi (Hachiji-Dachi, position naturelle de face, les pieds légèrement écartés). De toute façon, tant que la frappe s’effectue à partir des hanches, elle reste efficace.
Les quatre points de contact sont les jointures et les phalanges de l’index et du majeur. Il est important de s’entraîner avec le poing gauche et avec le poing droit, le matin et le soir, en augmentant progressivement le nombre et la puissance des frappes. Il est à noter, cependant, qu’un pratiquant, s’il est droitier, devra effectuer deux fois plus de frappes du point gauche que du poing droit.

(Sur la page suivante O Senseï Funakoshi explique comment fabriquer un makiwara).

Il existe à la base deux types de makiwara : suspendu, ou sagemakiwara, debout, ou tatemakiwara ; mais lorsqu’il est utilisé seul, le terme makiwara fait généralement référence au second. De toute façon, il serait honnête de dire qu’il n’y a pour ainsi dire aucun pratiquant de karaté qui ne soit pas amené à se servir du makiwara. Pour fabriquer un makiwara suspendu, prenez une botte de paille et liez-la solidement avec une corde, le diamètre du sagemakiwara devant être à peu près identique au diamètre de la cible en paille utilisée pour le tir à l’arc (En kyudo, la cible mato de 36 cm de diamètre environ). Enrouler la corde de manière à pouvoir suspendre la botte ainsi liée à chacune de ses extrémités. Un makiwara se fabrique avec un cordage de paille qui est enroulé autour d’une botte de paille d’environ quarante centimètres de long. Cette dernière étant ensuite attachée solidement à un poteau. Les dimensions les plus appropriées sont généralement les suivantes :

1)Longueur totale : 213 cm dont 137 cm au-dessus du sol et 76 cm enterrés.
2)Largeur : 7,6 centimètres.
3)Epaisseur de la partie supérieure : 1,3 cm ; de la partie inférieure : 5cm.

Les dimensions peuvent être modifiées en fonction de la taille du pratiquant et de sa force physique, et le poteau devra avoir une certaine élasticité lors de la frappe. Il serait judicieux de prévoir une protection d’environ trente centimètres pour recouvrir la paille lorsque le makiwara n’est pas utilisé.
[/img]
Mustafa Jean-Andre
 
Message(s) : 276
Inscription : Mar Jan 29, 2008 8:38 pm
Localisation : Saint-Michel (France)

Message par liptonic » Jeu Fév 14, 2008 9:41 am

Hontôni arigatô .

Osu
liptonic
 
Message(s) : 828
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Tamashiwari à la française ^^

Message par Ultimateria » Lun Mai 16, 2011 7:40 am

Topic très instructif!

Je viens de tester une frappe de l'avant bras sur 5 blocs Siporex :

http://www.youtube.com/watch?v=4FhSTz9PWyU
Dernière édition par Ultimateria le Ven Juin 03, 2011 11:35 am, édité 2 fois.
Ultimateria
 
Message(s) : 2
Inscription : Lun Mai 16, 2011 7:29 am

Message par Markoki92 » Jeu Mai 26, 2011 6:58 am

Bonjour,
Le "Tameshiwari" est très contreversé, il est bon de savoir que cela existe en tant que preuve tangible de la puissance dont peuvent disposer certains "Karatékas", Ô Sensei Mas Oyama ayant été très loin dans ce domaine, sur le plan purement fonctionnel, cette pratique, tout comme le travail au "Makiwara" n'est pas sans risque, pour les jeunes et les seniors.

Ô Sensei Funakoshi Gichin disait, je cite : "Le Karaté Do est un Art noble, ceux qui s’enorgeuillissent d’êtres capables de casser des planches, et de briser des briques, ou qui affirment êtres capables d’arracher des morceaux de chair à leurs adversaires, ne connaîssant rien au Karaté Do,
ils jouent dans les branches et le feuillage d’un arbre sans avoir la moindre idée de ce que recèle le tronc".

La réponse fut donnée par Ô Sensei Oyama, dans son livre « Vital Karaté », je cite :" Un Karaté qui ignore l’art de briser, n’est pas plus utile qu’un arbre fruitier sans fruits".

On peut constater que les métaphores ont toujours le même tronc commun: La Nature !!!

Bonne journée
Dô et Hanami
Cerisiers pleureurs à fleurs
Larmes dans le vent.

* Hito-No-Michi *
Markoki92
 
Message(s) : 9
Inscription : Mar Mai 24, 2011 10:43 pm
Localisation : Clamart 92140

En parlant de Tamashiwari...

Message par Ultimateria » Lun Août 20, 2012 8:59 am

Un éventail de mes plus belles casses :


6 plaques de siporex (7cm)
http://www.youtube.com/watch?v=AobC9hK22SM

7 plaques de siporex (5 cm)
http://www.youtube.com/watch?v=EXiQZgv4YE0

9 plaques de siporex (5 cm)
http://www.youtube.com/watch?v=CoFFnYNeVPk
Ultimateria
 
Message(s) : 2
Inscription : Lun Mai 16, 2011 7:29 am

Message par JEJOU » Mer Août 22, 2012 11:49 pm

Bonjour à tous, en lisant l'intégralité de ce topic, j'ai remarqué que certains mettent en garde contre des problèmes cardiaques et pulmonaires à long therme; je ne comprends pas comment ces troubles risquent d'aparaitre suite à une mal utilisation du makiwara. Est-ce que quelqu'un peut expliquer ?
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours ". Napoléon Bonaparte
JEJOU
 
Message(s) : 83
Inscription : Dim Avr 25, 2010 7:25 pm
Localisation : corréze

Circonspection

Message par karatejapon » Jeu Août 23, 2012 9:08 pm

Nous n'avons jamais entendu parler de cela, au Japon ou ailleurs. Un éventuel rapport avec le choc de la casse qui pourrait atteindre le coeur...? La circonspection est de mise.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4034
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par JEJOU » Jeu Août 23, 2012 11:12 pm

je vais tenter de faire des recherches sur celà. Merci en tout cas.
"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours ". Napoléon Bonaparte
JEJOU
 
Message(s) : 83
Inscription : Dim Avr 25, 2010 7:25 pm
Localisation : corréze

Relance de la casse

Message par karatejapon » Ven Sep 20, 2013 1:08 pm

Nous déterrons ce sujet pour signaler que le Kyokushinkaikan, dirigé par Matsui Shokei Kanchô, entend donner une place plus importante au tameshiwari, lors de certains tournois du moins.
Dans un premier temps, comme expérimenté lors des derniers championnats du monde IKO par catégories de poids, les combattants devant effectuer une casse ne connaîtront plus le nombre de planches tenté par leur adversaire direct. Ils doivent l'indiquer de façon confidentielle au responsable de leur poste de casse.
Autre modification expérimentée récemment au Japon, rater totalement une casse en ne brisant aucune planche devient éliminatoire. Ce point de règlement n'est, pour l'instant, ajouté qu'à titre expérimental.
Cette relance implique déjà un travail spécifique dans de nombreux dôjô de l'archipel afin de préparer au mieux les combattants concernés.

Plus près de chez nous, le dôjô ACBB organise mardi prochain un cours entièrement dévolu à la casse et aux règles régissant cette épreuve. Les sensei responsables des compétiteurs et de l'arbitrage dirigeront le premier entraînement de ce type lors duquel théorie et pratique seront de mise.
Dernière édition par karatejapon le Mer Jan 15, 2014 1:37 pm, édité 1 fois.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4034
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Pas de stage

Message par karatejapon » Sam Sep 21, 2013 9:50 am

Pour répondre à une question posée par MP, nous précisons que le dernier paragraphe du post précédent stipule bien qu'il s'agit d'un cours, pas d'un stage. Seules les membres de l'ACBB y ont donc accès, désolé pour les autres.
Par ailleurs nous n'avons jamais vu de stage de tameshiwari organisé au Japon mais peut être en existe-t-il.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4034
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Précédent

Retour vers Au Japon

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron