Nous sommes actuellement le Mer Juil 24, 2019 10:24 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Le tameshiwari est-il passé de mode?

Description de la pratique réelle du karate au Japon.

Le tameshiwari est-il passé de mode?

Message par karatejapon » Jeu Sep 07, 2006 11:36 pm

Qui ne s'est jamais extasié devant une démonstration de tameshiwari? Cette pratique est même devenue le symbole du karate, hors du Japon du moins.

<center><img src="http://www.karatejapon.net/images/divers/casse1.JPG"></center>
Briques, planches, tuiles brisées impressionnent toujours mais, depuis plusieurs années, cet exercice tombait en désuétude au Pays du Soleil Levant.

karatejapon a cherché à en savoir plus, principalement entre Tôkyô et Ôsaka, ces derniers mois du premier trimestre 2005.

Soyez rassurés, la "casse" est bien vivante au Japon même si sa pratique est plus restreinte que dans les années 1970.
La plupart des ryû s'en passent depuis longtemps car leur renommée ne nécessite plus ce genre de publicité, visuellement attirante. Le nombre important de médailles et coupes suffit à convaincre les amateurs de s'inscrire au dôjô. Le sport prenant le pas sur l'Art Martial, il n'est plus nécessaire de démontrer une force intérieure élevée par le biais du tameshiwari.
Cela étant dit, ces exercices se pratiquent maintenant sur deux niveaux. D'une part, il s'agit toujours - pour certains - "d'épater la galerie" ou alors d'intégrer cette pratique à des compétitions.
Par ailleurs, le tameshiwari reste pratiqué pour ce qu'il apporte à titre personnel. A savoir, surmonter ses craintes légitimes et renforcer son mental et ses aptitudes physiques.

C'est à Okinawa, berceau du karate où on trouve le plus fréquemment ces exercices. Certaines Ecoles, Uechi ryû notamment, se sont fait une spécialité de la chose. Planches et battes de baseball brisées, en dynamique ou statique sont courantes dans les dôjô de l'île.
Poing, tranchant de la main, coude, genou, pied, orteil, doigt(s), tibia, avant bras et même tête, tout y passe.
Si le tameshiwari sert souvent en démonstration, il faut noter qu'il est travaillé durant les cours, à l'abri des regards extérieurs. Il s'agit donc bien d'un travail personnel dans ce cas.

Deux Sensei Okinawaïens nous ont expliqué que le tameshiwari était déjà utilisé au 19ème siècle dans un but de renforcement mental et physique, hors considération esthétique. Il s'agit d'un fait historique au même titre que l'utilisation des appareils de musculation traditionnels ou du makiwara.

Au Japon même, la Kyokushinkai a systématisé le tameshiwari dans certains tournois où l'on recourt à cette épreuve en cas d'égalité et d'une différence de poids limitée entre les combattants.Il s'agit ici de casses en tsuki (poing fermé), coude et pied le plus souvent. Le vainqueur étant, bien entendu, celui qui casse le plus de planchettes en bois.
Au sein des dôjô de cette Ecole, on travaille également ces exercices afin de conditionner les élèves à ne plus craindre les surfaces dures et favoriser une forme technique optimale.

Il faut comprendre que sur un plan purement technique, la pratique offre de nombreux avantages.
Comme nous l'a expliqué Yasuda Toshio Shihan à Ôsaka, travailler dans le vide n'offre pas des sensations identiques et, surtout, autorise des erreurs graves dans le positionnement du poignet, par exemple. Les poignets ou doigts fracturés ne sont pas rares si on n'a jamais eu de contact avec un objet vraiment dur (un crâne par exemple!).

Il ne s'agit pas de transformer le tameshiwari en exercice de cirque, certes flamboyant, mais peu en rapport avec le karatedô; à l'image des kata (dits) "artistiques".
Pas question non plus de déformer les membres de façon grotesque et néfaste pour la santé sur le long terme.
La plus value existe bel et bien à condition de pratiquer en respectant certaines règles et de ne pas en faire un point essentiel de l'entraînement.

Dans les autres Ecoles, comme nous l'avons constaté, la pratique à tendance à rester marginale.
Les démonstrations de casse ne font plus recette, preuve qu'il s'agissait bien d'une mode pour certains. Dommage pour le travail foncier.

Quoiqu'il en soit, il ne s'agit pas de se lancer sans préparation dans le tameshiwari au risque de se blesser. Les enseignants Japonais adoptent une progression modérée et adaptée aux capacités de chaque deshi.

Si la mode a existé, elle est donc passée. On ne voit plus guère de photos à ce sujet dans la presse spécialisée nippone. Néanmoins il reste des pratiquants sérieux qui s'entraînent pour eux avant tout.
<center><img src="http://www.karatejapon.net/images/divers/casse2.JPG"></center>
Dernière édition par karatejapon le Lun Mai 16, 2011 1:56 pm, édité 2 fois.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 4034
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Message par ChusetsuDo » Dim Juil 01, 2007 5:17 pm

Il n'empêche que je n'ai encore jamais vu de dojo shotokan en France pratiquer le tameshiwari, ce qui est bien dommage... Il ne me semble pas non plus que ce genre d'exercice soit monnaie courante à la JKA, du moins pour ce que j'en vois ici en Angleterre (pl pourra nous éclairer sur ce point).

Je trouve cet état de fait regrettable, car ce me semble être un travail intéressant (et je ne parle pas du tout de l'aspect spectaculaire). C'est vraiment une chose à laquelle j'aimerais m'essayer, mais je ne sais pas si je trouverai un jour un sensei shotokan qui l'enseigne.
ChusetsuDo
 
Message(s) : 136
Inscription : Ven Sep 15, 2006 8:31 am
Localisation : Toulouse

Message par pl » Lun Juil 02, 2007 10:51 am

Bonjour,
J'ai déjà pratiqué plusieurs fois le "tameshiwari" pour différentes démonstrations pour le compte de la JKA. D'ailleurs, pendant longtemps, il y a eu des tuiles prévues à cet effet sur une étagère du dojo.

Cet exercice est censé refletter le travail de la Makiwara. Donc, je dirai que l'important est de pratiquer la makiwara. La première fois que l'on m'a fait casser des tuiles (5 ou 6), on ne m'a donné aucune consigne
particulière. J'étais, shodan ou nidan je crois et j'étais le premier surpris de la facilité avec laquelle le pile s'est effondrée. Plus tard, j'ai eu l'occasion de casser des planches ou de la glace.

Une casse difficile à mon avis, est d'empiller une quinzaine de tuiles et de décider jusqu'à quelle tuile on va casser (p.e. on dit juste avant de casser"je m'arrête à la sixième") ou alors de ne casser que la deuxième mais pas la première. Un autre exercice, que j'ai déjà fait constitue à casser une planche attâchée à un fil.

Par contre, il est vrai que ce genre d'exercice est tombé en désuétude. En effet, les gens se sont mis à une certaine époque à juger le niveau d'un pratiquant à sa "casse". Funakoshi sensei, en parle déjà dans son autobiographie en 1957.

Oss
Karate ni sente nashi
pl
 
Message(s) : 308
Inscription : Sam Sep 23, 2006 10:38 am

Message par opsi » Lun Juil 02, 2007 11:36 am

Bonjour à tous,
J'ai également pratiqué le "tameshiwari" pour la première fois il y a trois semaines... On ne m'a également pas donner de consignes particulières, et cela se déroulait durant une démonstration devant une cinquantaine de personnes ...
La surface à casser était une planche de bois de deux centimetres d'épaisseurs. Cela peut paraitre peu mais cela était bien suffisant pour une première casse, surtout devant 50 personnes ...
J'ai été, tout comme pl lors de ses premières casses, surpris de la facilité dont la planche c'est cassée. Après ce premier essais de tameshiwari, je n'avais qu'une envie, recommencer avec les différentes parties de mon corps et essayer de voire ma limite ;).
Malheureusement, il est vrai que la pratique de tameshiwari reste rare, voir exceptionnel dans les dojos que j'ai fréquenté et je pense dans la majorité des dojos shotokan en France ...
Je pense que le tameshiwari devrait être pratiqué plus souvent, car il permet de se demander quel est le meilleur état d'esprit pour avoir une éfficacité maximale...
opsi
 
Message(s) : 84
Inscription : Jeu Sep 14, 2006 3:22 pm
Localisation : Singapour

Message par ChusetsuDo » Lun Juil 02, 2007 12:40 pm

pl a écrit :Cet exercice est censé refletter le travail de la Makiwara. Donc, je dirai que l'important est de pratiquer la makiwara.


Je suis on ne peut plus d'accord avec cela, mais c'est la que le bas blesse: je n'ai jamais vu de pratique du makiwara dans un dojo shotokan en France (il doit certainement y en avoir, mais ce doit etre une infime minorite).

De maniere generale, il me semble que les exercices de renforcement en France ne sont pas tres repandus. Dans le dojo ou je m'entrainais (shito-ryu), il n'y avait meme pas de sac de frappe, et je devais faire mes tzuki sur les murs, ce qui n'etait vraiment pas l'ideal, vous en conviendrez! Ici non plus, a Oxford, point de Makiwara ni de travail sur sac de frappe. Quant au travail a deux, il n'est pas assez frequent, a mon avis, pour efficacement renforcer les avant-bras, par exemple.

Ce travail de renforcement manque enormement a ma pratique, car il me semble etre un pre-requis necessaire a l'efficacite des techniques (le corps doit etre affute comme une arme, et non pas subir les dommages de ses propres attaques).

Oss.
ChusetsuDo
 
Message(s) : 136
Inscription : Ven Sep 15, 2006 8:31 am
Localisation : Toulouse

Message par comtois » Lun Juil 02, 2007 10:56 pm

En Uechi Ryu, auprès de Senseï Takayasu, nous pratiquons systématiquement, à chaque entrainement, makiwara, sac de frappe, renforcement, instruments de musculation d'Okinawa...Le travail d'endurcissement est d'ailleurs inclu dans les passages de grade, dès la ceinture jaune.
L'ensemble de cette pratique prépare à la casse.

Avec la casse "active" dont il est surtout question ici, se pratique aussi la casse "passive", où un partenaire brise une planche sur une partie du corps (bras, cuisses etc...). Ce travail permet de vérifier que le corps est apte à affronter un combat.
comtois
 
Message(s) : 95
Inscription : Jeu Mars 15, 2007 10:07 pm

Message par ChusetsuDo » Mar Juil 03, 2007 12:11 am

D'après ce que j'en ai lu, l'uechi ryu me plaît énormément et j'aimerais pouvoir découvrir un peu mieux cette école à l'occasion (lors d'un stage, par exemple). Le problème, c'est qu'il ne me semble pas qu'elle soit très bien représentée (entendez par là: répandue) en France, surtout dans le sud où j'ai de grandes chances d'habiter (si je retourne en France un jour), ai-je tort?
ChusetsuDo
 
Message(s) : 136
Inscription : Ven Sep 15, 2006 8:31 am
Localisation : Toulouse

Message par comtois » Mar Juil 03, 2007 7:20 am

L'Uechi Ryu est effectivement peu répandue en France. Pour des stages ou un club, je vous propose que nous nous contactions par MP.
comtois
 
Message(s) : 95
Inscription : Jeu Mars 15, 2007 10:07 pm

Message par pl » Mar Juil 03, 2007 4:16 pm

je n'ai jamais vu de pratique du makiwara dans un dojo shotokan en France


Frapper dans la makiwara est un exercice indispensable au karaté-dô. Dès que je suis arrivé au Japon, c'est ce que j'ai appris. Dans les universités de style JKA(majoritaire) , on frappe dans la makiwara tous les jours. Selon l'université, on le fait le matin ou le midi. On utilise également le sac de frappe. Nos sempaïs(les élèves de Funakoshi sensei) faisaient des séries de 1000. Sur le site FRANCESHOWAKAN, il y a une rubrique "Makiwara" et je conseille aux élèves qui le peuvent d'en mettre une dans leur jardin avec un sac de frappe. Pour ma part, cest ce que j'avais au Japon. Hélas, je suis maintenant en appartement.

De maniere generale, il me semble que les exercices de renforcement en France ne sont pas tres repandus.


Il n'y en a pas besoin pour le sport.

je devais faire mes tzuki sur les murs, ce qui n'etait vraiment pas l'ideal, vous en conviendrez!


C'est même très mauvais pour la santé. D'ailleurs, je déconseille de faire des makiwaras trop dures au risque d'avoir des problèmes aux poumons plus tard.

Ici non plus, a Oxford, point de Makiwara ni de travail sur sac de frappe.


Certainement dû à un problème de règlement. En France, les Arts Martiaux sont régis par "jeunesse et sport"...

Quant au travail a deux, il n'est pas assez frequent, a mon avis, pour efficacement renforcer les avant-bras, par exemple.


Le "yakusoku kumite" et les "bunkais"servent aussi à cela.

Maintenant, attention aux abus. Le corps doit être renforcé mais il n'est pas fait pour recevoir des coups. Il faut aussi bloquer car avec l'âge cela n'est plus possible.

Au Japon, l'école Uechi ryu n'est pas très connue non plus.

Oss
Karate ni sente nashi
pl
 
Message(s) : 308
Inscription : Sam Sep 23, 2006 10:38 am

Message par opsi » Mer Juil 04, 2007 9:07 am

Certainement dû à un problème de règlement. En France, les Arts Martiaux sont régis par "jeunesse et sport"...


Effectivement, dans le club où je pratique, le dojo fais partis d'une MJC (maison des jeunes et de la culture), et sert donc de salle pour le judo, pour la gym, et j'en passe... C'est la raison pour laquelle, il n'y a pas de makiwara, ni de sac de frappe.... Bien dommage ! C'est la raison majeure je pense que les dojos français sont dépourvus de makiwara.
opsi
 
Message(s) : 84
Inscription : Jeu Sep 14, 2006 3:22 pm
Localisation : Singapour

Message par poecilax » Mar Jan 29, 2008 11:34 pm

Oui c'est vrai le makiwara devrait être dans tous les dojos. Dans le mien il n'y en a plus depuis qu'on a déménagé. On est dans une salle privée.
ON essaye donc de faire des exercices qui vont dans ce sens (comme des pompes sur les poings sur le parquet, ou les frappes sur un annuaire tenu par un partenaire).
Mais rien ne vaut le makiwara, qui est beaucoup plus complet qu'on ne pense sur le plan corporel et mental. Celui qui pense en effet que ça renforce la peau se trouve à des années lumière de la réalité.
Pour revenir à la casse, elle est indispensable au karateka. Celui qui ignore l'art de casser n'est pas un karateka, disait en gros Mas Oyama, et il a raison.
Je ne parle pas d'un concours de celui qui casse le plus:
savoir casser quelques planches ou tuiles permet de vérifier l'efficacité de la frappe, de la concentration, et met à l'épreuve son mental, son kime. Plusieurs fois j'ai eu peur de casser un certain nombre de tuiles, et j'ai été tellement récompensé d'avoir réussi, j'ai tellement été motivé par les ratées, que je le fais toujours très règulièrement.
C'est un moyen efficace pour se mettre soi-même à l'épreuve, sans que personne vous juge: vous êtes seul face à VOUS-MÊME, et c'est tout, on ne peut pas plus simple!
Osu!
poecilax
 
Message(s) : 15
Inscription : Jeu Jan 24, 2008 12:48 am
Localisation : AMIENS

Message par Mustafa Jean-Andre » Mar Fév 05, 2008 12:37 am

Avant d’être un exercice de casse ou de démonstration l’endurcissement est avant tout une sécurité pour soi, pour ne pas se blesser lors d’une frappe. L’endurcissement est l’un des piliers de la pratique du karaté. Il ne suffit pas de savoir comment donner un coup, il faut aussi ressentir se qui se passe à l’impact, le makiwara ou tout autre matériel permet d’avoir le bon positionnement et le bon alignement osseux et musculaire. Si mon endurcissement n’est pas terrible, terrible ! Je ne le justifie pas avec des thèses pseudo scientifiques, je sais (du moins pour moi) que ne n’est qu’une histoire de paresse. :cry:
« Celui qui ignore l'art de casser n'est pas un karateka, disait en gros Mas Oyama » cite Poecilax en ajoutant : « Et il a raison », je peux surenchérir en disant : « Ils ont raison ».
Mustafa Jean-Andre
 
Message(s) : 276
Inscription : Mar Jan 29, 2008 8:38 pm
Localisation : Saint-Michel (France)

Makiwara

Message par liptonic » Jeu Fév 07, 2008 9:56 pm

Puisque l'on parle de Makiwara,n'en ayant pas dans mon dôjô (shotokan) je souhaiterais en avoir un afin de pouvoir m'entrainer chez moi.
Or s'il est bien précisé dans Karate-Do Ichiro comment frapper au Makiwara il n'est pas précisé -dans les détails- comment en construire un.
Je souhaiterais donc savoir si vous avez un lien fiable (sur le web) qui me permette d'en faire un. J'en ai trouvé quelques uns mais je préfére solliciter les experts afin de ne pas me tromper.

Merci.

PS: J'ai vu que sur le site de pl qu'il y avait une section équipement mais cette derniere n'est malheuresement réservée qu'aux membres. :?
liptonic
 
Message(s) : 828
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Message par Mustafa Jean-Andre » Ven Fév 08, 2008 12:37 am

Peut-être que le lien ci-dessous vous sera utile. :lol:

Page traduite:
http://64.233.179.104/translate_c?hl=fr ... kiwara.asp

Page originale:
http://www.karatetips.com/articles/howt ... kiwara.asp
Mustafa Jean-Andre
 
Message(s) : 276
Inscription : Mar Jan 29, 2008 8:38 pm
Localisation : Saint-Michel (France)

Message par liptonic » Ven Fév 08, 2008 1:10 pm

Merci beaucoup !
liptonic
 
Message(s) : 828
Inscription : Lun Sep 18, 2006 4:22 pm
Localisation : S.F

Suivant

Retour vers Au Japon

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité