Nous sommes actuellement le Lun Mai 27, 2019 3:07 am
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Synthèse pédagogique ???

Description de la pratique réelle du karate au Japon.

Synthèse pédagogique ???

Message par schillot » Ven Mai 06, 2011 3:35 pm

Je pratique depuis bientôt quarante ans et j’enseigne en tant que professionnel depuis 25 ans… et depuis 25 ans je m’interroge sur la meilleure façon d’enseigner le Karaté Do.
Après 27 séjours au Japon (soit un total de plus de 2 ans sur place), après m’être entraîné journellement à la JKA, au SKI, avoir découvert le Shoto Gima Ha chez Higuchi Senseï et le Shinkyokushinkai à Meguro, je suis arrivé à la conclusion qu’il existait aussi un dogme de l’apprentissage et de l’enseignement selon le style.
Cette particularité technique propre à chaque école est extrêmement enrichissante mais aussi quelquefois limitative…
Chaque Ryu possède ses particularités techniques mais aussi ses particularités pédagogiques.
Depuis quelques années, ma façon d’enseigner à totalement évoluée vers une « synthèse » (je n’aime pas ce mot) pédagogique et technique entre ce que j’ai découvert au Japon.

- Rigueur et précision technique « à la SKI ou JKA …..
- Créativité et pédagogie des Yakusoku Kumité du SKI….
- Enchaînements, projections et Esprit de Poursuite du Gima Ha, points vitaux…
- Travail au sac et circuits training du Shinkyokushinkai…
- Durcissements et condition physique
- Combat en forme Jissen
- etc.…

Je n’ai absolument pas la prétention de revendiquer une quelconque création technique ou un nouveau style d’entraînement, mais simplement je prends dans chaque école ce qui me semble incontournable.
Je vais certainement faire hurler les puristes mais le résultat est que beaucoup de mes élèves apprécient ce tournant dans la pédagogie du Dojo.

Pour réaliser ce programme, j’ai beaucoup investi dans du matériel : sacs lourds, cibles, plastrons, élastiques, poids….

Chaque Ecole apporte beaucoup mais toutes n’apportent pas la même chose et surtout ne prennent pas le même chemin…alors pourquoi se priver du meilleur de chacune ?
schillot
 
Message(s) : 224
Inscription : Dim Sep 17, 2006 8:17 pm
Localisation : luneville

Message par comtois » Ven Mai 06, 2011 8:05 pm

C'est très intéressant et nécessite à mon avis une remise en cause permanente. J'aimerais bien habiter Lunéville ....
A mon petit niveau j'essaie aussi de " glaner " des idées de travail dans d'autres styles, en allant à des stages et aussi ... grâce à internet ... tout en gardant mon style comme "socle".
comtois
 
Message(s) : 94
Inscription : Jeu Mars 15, 2007 10:07 pm

Message par Mustafa Jean-Andre » Sam Mai 07, 2011 12:25 am

Bravo! C'est aussi le chemin que je crois avoir compris qu'il faut suivre, parce que si l'expérience n'éclaire que le chemin parcouru, en utilisant l'expérience des autres on fait des bonds de géants, mais pour cela il faut de l'humilité et ne pas croire être l'unique dépositaire de la vérité.
TOUT EST POSSIBLE A CELUI QUI CROIT!
Site: http://kyokushin-seinan.kazeo.com/
Site: http://s-d-a.kazeo.com/
Mustafa Jean-Andre
 
Message(s) : 276
Inscription : Mar Jan 29, 2008 8:38 pm
Localisation : Saint-Michel (France)

Message par sylve54 » Jeu Juil 07, 2011 9:53 pm

très interessant comme construction des cours, c'est fabuleux de recevoir d'un enseignant qui se remet en cause souvent et qui cherche toujours à donner à ses élèves un plus , sans pour cela leur faire croire qu'il invente - les meilleurs pédagogues ne sont pas des inventeurs mais des synthétiseurs, des analystes et surtout ils sont toujours en mouvement - mais attention se remettre continuellement en cause ne doit pas déstabiliser le pédagogue - l'enseignant donne mais il faut qu'il sache recevoir des autres (eneignants, élèves, livres, dvd ...) le métier d'enseignant est riche en découverte, mais il est épuisant.
sylve54
 
Message(s) : 8
Inscription : Jeu Mars 04, 2010 11:24 pm

Message par superchinois » Ven Juil 08, 2011 6:16 pm

Moi je dirais que le métier d'enseignant c'est plutot énergisant qu épuisant! Ce n'est que mon avis. :D
" Etre conscient de ce que l'on connait, mais ne pas oublier ce qui nous reste à Apprendre". Sagesse chinoise!!!
superchinois
 
Message(s) : 158
Inscription : Jeu Sep 21, 2006 12:04 am

Message par Florent Bohler » Mer Juil 13, 2011 2:17 am

Pour répondre à schillot "osu"

C'est une façon de faire plaisir à tes élèves et je trouve logique qu'après 25 ans d'enseignement et je suppose une multitude de manière d'enseigner (on est tous passé par la) on trouve un équilibre techniques d'enseignement, mais au de la de cela voici ma dernière expérience en terme d'enseignement et rien à voir avec la technique mais plutôt avec l'avis de sylve54 "osu" enseigner est épuisant.

Par contre Je trouve très bien ce que tu avances schillot , encore faut-il garder les pieds sur terre et pas rentrer dans la spirale de ceux qui enseignent tout et n'importe quoi simplement en arborant les tenues ou autres logos de multiples styles, autrement bonjours le bordel.

Pour moi l'enseignement étaient épuisant jusqu'à décembre 2010 ou tout à basculé. The flash.

J'enseigne depuis 15 ans et après être passé par une multitude de manières d'enseigner, après avoir toujours chercher à apporter le maximum que je pouvais à mes élèves j'ai abandonné tous programmes, tous planning de préparation au passages de grades, tous planning de préparation pour tel ou tel compétition, tout agrément techniques venue d'autres styles, j'ai oubliè toutes mes expériences passés d'enseignant et je suis passé en mode "motivation".

Et oui maintenant tout dépend des personnes présentes et surtout de la motivation que chaque élève affiche.

Mes élèves n'ont plus aucunes contraintes........ si ce n'est d'être propre et en tenue.

De mon côté j'essaie juste de leur apporter au mieux ce dont ils ont besoin pour s'entrainer et se préparer durant leur temps d'entraînement. De temps à autre je leurs donne un cours un peut poussé pour les ressaisir (un ou deux toutes les deux semaines) mais cool, faut pas les brusquer autrement ils reviennent plus.

Depuis décembre 2010 date qui restera gravé dans ma mémoire d'enseignant "enseigner est devenue pour moi une source de bonheur".

Du reste j'ai aussi beaucoup plus de temps pour m'entrainer et comme je suis un acharné j'ai même plus besoin de leur donner des conseils, ils voient de leurs propres yeux comment ils doivent s'entrainer pour progresser.

Qui plus est lorsque je les invites à partager quelques exercices avec moi ils sont des plus heureux (sauf quand ils arrivent à me mettent un mawashi dans la tête ça à tendance à m'énerver un peut ) Pour le reste "Que du bonheur !!!!".

Même ci j'en changerais pas pour rien au monde j'aimerai bien quelques avis.

Osu
Florent Bohler
 
Message(s) : 29
Inscription : Sam Juin 27, 2009 1:38 am

Message par schillot » Mer Juil 13, 2011 9:22 am

Il existe deux cas de figure : celui qui « papillonne » dans sa pratique ou son enseignement et celui qui évolue. Dans le premier cas, il s’agit d’une personne incapable de persévérer dans la durée, qui change de style ou d’école selon les modes ou les stages suivis….Dans ce cas, rien de positif ne peut sortir en terme de pratique ou d’enseignement, car tout a été abordé de façon succincte et rien n’a été approfondi.
En ce qui me concerne, mon évolution technique et pédagogique s’est naturellement fate après avoir tenté d approfondir UNE école et UNE façon d’enseigner.
Cette évolution est venue de différentes rencontres : enseignants, styles, écoles, pédagogies…et progressivement ces rencontres m’ont fait évoluer.
Un bon enseignant ne peut, à mon sens, rester imperméable a ces rencontres..
Certains, sous couvert de « tradition » n’évoluent pas, d’autres croient inventer LA méthode pédagogique, LE concept génial d’enseignement, d’autres encore créent LA synthèse des arts martiaux etc. etc.
Tous ces « experts » me laissent dubitatif…
schillot
 
Message(s) : 224
Inscription : Dim Sep 17, 2006 8:17 pm
Localisation : luneville

Message par Max98 » Mer Juil 13, 2011 4:28 pm

schillot a écrit :Il existe deux cas de figure : celui qui « papillonne » dans sa pratique ou son enseignement et celui qui évolue. [......... ]Certains, sous couvert de « tradition » n’évoluent pas, d’autres croient inventer LA méthode pédagogique, LE concept génial d’enseignement, d’autres encore créent LA synthèse des arts martiaux etc. etc.
Tous ces « experts » me laissent dubitatif…


Chacun cherche sa voie j'imagine et le fait de demeurer dans une seule et unique voie n'est pas forcément parce que l'on a trouvé la bonne voie mais peut être parce que l'on ne veut pas aller voir ailleurs (parce que l'on est bien là où l'on est ou bien parce que l'on considère que notre voie est la meilleure).... :-) Partons du principe que nous avons alors trouvé la voie qui NOUS sied tout bonnement.

Papillonner est bien aussi car cela permet de voir autant de styles et de techniques que possible afin de nous faire une idée de la voie qui nous convient. Nous n'avons pas assez d'une seule vie pour nous essayer à tout profondément. Ensuite il conviendra de définir jusqu'à quelle durée parle-t-on de papillonnage ou d'expertise. Des experts, il y en a dans tous les styles et dans tous les genres et, d'ailleurs, à la vue de tous les styles de karaté et, au-delà de cela, des méthodes de combat existants par delà les continents, elles n'ont d'existance que parce qu'il y a eu des divergences, des créateurs et donc, des experts de chaque nouveau style. Pourtant, au final, nous sommes tous munis de poings et de pieds à combiner dans une figuration limitée.
Cela n'est que mon avis, évidemment. :-)
Max98
 
Message(s) : 78
Inscription : Lun Juin 22, 2009 11:06 am
Localisation : La Garenne Colombes

Retour vers Au Japon

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron