Nous sommes actuellement le Lun Déc 11, 2017 6:59 pm
Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]

Etiquette

Description de la pratique réelle du karate au Japon.

Etiquette

Message par RONIN » Sam Déc 02, 2017 3:11 pm

Bonjour à tous
j'aurai aimé ici faire un point sans doute non exhaustif mais assez détaillé de l'étiquette dans un dojo kyokushin. Comment il se doit de se comporter. Au gré des stages et contacts avec divers prof et haut gradés je vois des diffèrences voir incohérences. Je sais qu'avec le temps la mémoire peut faire défaut. je voudrai donc ici prendre de vos connaissances et expériences pour avoir la conduite à tenir dans un dojo kyokushin.
j'aime aussi dans une idée de transmission connaitre la raison de certaines regles afin de ne pas simplement répéter par mimétisme.
Par exemple les saluts de débuts et fin de cours avec la prononciation ou non du OSU, comportement à avoir pour remettre son dogi lors d'un cours, attitude vis a vis des ses congénères des sempais et du professeur officiant dans le dojo. comportement sur le tatami, dans les vestiaires ou bien meme lorsque 2 pratiquants se retrouvent hors dojo.
merci pour la richesse de vos réponses.
Belle journée a vous
Mes meilleurs amies sont hématomes et contusions.
Gardons l'esprit tranchant.
RONIN
 
Message(s) : 42
Inscription : Mer Avr 09, 2008 11:59 am
Localisation : Tours

Etiquette partagée

Message par karatejapon » Sam Déc 02, 2017 8:59 pm

Nous allons essayer de répondre à tes questions mais en prenant un scope élargi. En effet, cette étiquette est largement partagée par la plupart des Ecoles de karatedô au Japon. Par ailleurs, les us et coutumes peuvent varier d'un dôjô à l'autre, au sein d'une même ryû.
A titre personnel nous n'avons pas relevé de véritables incohérences néanmoins des différences sensibles existent.

Pour répondre aux divers points que tu évoques, voici des précisions basées sur notre expérience au Japon.
Le salut vers le shinzen n'est pas systématiquement assorti d'un "OSU"; il est même généralement silencieux.
Le dôgi est réajusté à la demande de l'Instructeur, de façon rapide, en se retournant. La reprise de position d'attente est souvent assortie de la phrase "shitsurei shimashita" mais pas nécessairement. Il peut être réajusté à la propre initiative des pratiquants mais de façon toujours discrète et prestement, dans ce cas sans parole. A savoir, un yûdansha peut demander à tout kohai de refermer le dôgi s'il le juge nécessaire. Il en va de même pour la ceinture. Celle ci doit être correctement renouée, un genou au sol et tourné sur le côté droit en général.
Le "OSU" reste impératif en entrant dans le dôjô. Au sein du Honbu dôjô Kyokushinkaikan un salut vers le portrait du fondateur puis un second vers les pratiquants déjà dans la salle sont systématiques. Bien entendu, tous sacs ou vêtements sont déposés au sol avant ces saluts.
Avant d'entrer dans le vestiaire, frapper à la porte et prononcer "shitsurei shimasu" est requis. Il en va de même à l'intérieur avec un "OSU" à l'adresse des personnes arrivées avant soi.
Après s'être changés les pratiquants pénétrant dans le dôjô réitèrent ces saluts. Les porteurs de ceintures de couleurs viennent ensuite saluer chaque yûdansha déjà présent de façon individuelle. En cas de premier entraînement commun, décliner son identité est aussi très fréquent de même qu'indiquer son ancien dôjô en cas de pratique préalable.
Hors dôjô, dans la rue ou les transports en commun, par exemple, le "OSU" est encore une fois de rigueur, le moins gradé s'inclinant plus profondément.
Sans considération de lieu ou d'ancienneté, en cas de poignée de mains, les deux sont utilisées et s'incliner en même temps sont des marques de politesse et de respect autant attendues qu'incontournables.

Voici donc quelques réponses et nous restons à ta disposition pour d'autres informations et précisions, selon tes questions.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3544
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Etiquette

Message par RONIN » Sam Déc 02, 2017 9:59 pm

OSU
Merci pour ces réponses!
Pour le salut vers le Shinzen le OSU est interdit ou est ce a l'appréciation ? et surtout quelle en est la raison?
y a t il aussi une hiérarchie a respecter quand a la douche? les ceintures noires sont elles prioritaires ? lors de stage plus long nécessitant la prise de repas en commun est il nécessaire d'attendre que les plus hauts gradés commencent a manger?
le Mokuso est il obligatoire et combien de temps ?
le silence est i toujours indiqué dans les cours? lorsque le sensei apporte une indication a l'un des elèves celui ci doit il tout arrêter pour écouter ou bien doit il rester concentré sur sa tache avec son partenaire?
Si j'ai autres questions je me permettrai de relancer le sujet ;-)
OSU
Mes meilleurs amies sont hématomes et contusions.
Gardons l'esprit tranchant.
RONIN
 
Message(s) : 42
Inscription : Mer Avr 09, 2008 11:59 am
Localisation : Tours

En complément

Message par karatejapon » Dim Déc 03, 2017 8:13 pm

Le OSU vers le shinzen a quasiment disparu des dôjô Kyokushinkai au Japon, ainsi qu'au Honbu dôjô français. Certains enseignants l'utilisent peut être encore. Pas de raison particulière à notre connaissance.

Au Honbu dôjô mondial IKO, à Tôkyô, on ne trouve qu'une seule douche dans chaque vestiaire. Si les deshi font la queue pour se doucher, il est alors de coutume de laisser la priorité aux porteurs de ceinture noire.
J'ai le souvenir de la grosse colère d'un Sensei yondan, âgé a l'époque de soixante quinze ans, contre un élève ceinture bleue qui avait eu l'impudence d'utiliser la douche avant moi, nidan a ce moment. Le malheureux a eu droit à rappel plus que ferme aux règles élémentaires de politesse, de courtoise et de respect au sein d'un véritable dôjô de karatedô. Le fonctionnement est identique au Japon en dehors du monde des budô.

Lors des repas en commun, en général, on attend que le plus gradé donne le "top départ". Il en va là encore de même entre collègues de différents niveaux hiérarchiques au Japon.

Le mokusô est systématique dans les trois dôjô que nous fréquentons au Japon, en début et fin de cours. Cela vaut également pour les enfants. Nous l'avons vu de même dans des dôjô d'autres Ecoles que la nôtre, au Honbu dôjô de la Japan Karate Association (Shotokan) par exemple.

Le silence est observé dans les dôjô Japonais. Si on doit parler, il faudra le faire de façon concise et discrète. Les Instructeurs peuvent apporter des corrections sans pour autant arrêter un exercice en cours. C'est très variable et il peuvent aussi arrêter l'action pour des explications le nécessitant. Il n'existe pas de règles précises en la matière.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3544
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Re: Etiquette

Message par Sua » Lun Déc 04, 2017 3:12 pm

Comme toujours des réponses rapides et précises . Merci et c'est un bon sujet . Encore une fois on peut savoir comment ça se passe vraiment au Japon . Ça évite les idées reçues et les pseudo connaisseurs dans la presse des Arts Martiaux .
Sua
 
Message(s) : 160
Inscription : Jeu Mars 20, 2014 11:22 pm

Comme toujours

Message par karatejapon » Lun Déc 04, 2017 4:10 pm

Merci Sua. Comme toujours nous faisons le maximum pour offrir des informations aussi précises que possible, obtenues à la source, pas de deuxième ou troisième main comme trop souvent dans les médias dits spécialisés. Nos membres et visiteurs peuvent ainsi s'affranchir des idées reçues. Ce sujet de l'étiquette mérite des précisions car effectivement peu connu en dehors du Japon et des pratiquants qu'y s'y entraînent régulièrement.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3544
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Repas au kangeiko

Message par karatejapon » Mar Déc 05, 2017 7:14 pm

Un exemple pour en revenir aux repas pris en commun.
Lors du Mitsumine kangeiko (stage de début d'année), les participants ne commencent à manger qu'après l'autorisation donnée par un Sensei, membre de l'organisation, en charge de la logistique. Ensuite, le responsable de chaque table en fait de même.
La seule fois où nous avons vu des personnes ne pas respecter cette règle, il s'agissait de membres de la délégation iranienne, lors d'un stage et passage de grades en avril 2015. Nous en avions d'ailleurs parlé à cette occasion. Plusieurs pratiquants Japonais s'étaient dit choqués par cette attitude irrespectueuse suivie d'une réprimande et d'une intervention auprès du responsable de ce petit groupe particulièrement mal éduqué.
L'étiquette - puisque c'est bien de cela qu'il s'agit ici - requiert de même le silence lors de la courte prière pour remercier les divinités du repas qui va être consommé.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3544
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Sous la douche

Message par karatejapon » Mer Déc 06, 2017 2:20 pm

Nous avons noté cette même priorité pour les douches à la JKA et à l'université de Tôkyô dai (club Wadô ryû). On doit, a priori, retrouver les mêmes usages et la même politesse dans la majorité des dôjô japonais.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3544
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Egalement

Message par karatejapon » Ven Déc 08, 2017 6:54 pm

Une autre expression de l'étiquette, notée par nos soins dans divers dôjô de plusieurs Ecoles.
En quittant le vestiaire après un cours, saluer l'ensemble des personnes présentes, avec un "OSU" général par exemple, est systématique, sans considération du niveau des pratiquants. Une sortie furtive et silencieuse entraîne toujours un rappel à l'ordre si on ne porte pas de ceinture noire. Il en va d'ailleurs de même en sortant du vestiaire pour entrer dans le dôjô avant l'entraînement.
karatejapon
Admin
 
Message(s) : 3544
Inscription : Mar Août 15, 2006 10:48 am

Retour vers Au Japon

  • Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
    Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron